Récit de la course : Marathon du Mont-Blanc 2009, par mickael11

L'auteur : mickael11

La course : Marathon du Mont-Blanc

Date : 28/6/2009

Lieu : Chamonix Mont Blanc (Haute-Savoie)

Affichage : 1381 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Recit Marathon du Mont Blanc

vous pouvez retrouver le CR sur mon portail : http://www.trailandrun.com/fr/recit-de-course-de-mickael-van-exe-marathon-du-mont-blanc-2009/

Le week-end à Chamonix était attendu depuis un moment par toute la famille : un peu inquiète par le temps prévue pour le week-end en quittant Grenoble le vendredi soir sous la pluie…

Arrivée à Chamonix , on prend la direction du centre sportif pour inscrire les 2 enfants au mini-cross du lendemain puis direction l’hôtel à 500m de l’hyper centre de Chamonix : magnifique vue sur le glacier des bossons et le Mont-Blanc : ca commence plutôt bien !!!

Le samedi, le réveil est familial puis la matinée est consacrée aux traditionnelles courses enfants : Mathis et Elian sont sur le 800m : après un petit échauffement, les enfants se disposent sur la ligne de départ et s’ élancent . Les différences de gabaris sont importantes et de suite il y a une chute qui entraine pas mal de monde au sol. Mathis évite prudemment la mélée alors que j’accompagne Elian à l’arrière du peloton. Il terminera avant dernier et plus jeune finisher ce qui lui vaudra les honneurs et une première coupe à 3 ans. Mathis quant à lui finit bien devant nous en 4′00. Le reste de la journée sera bien agréable et la pression montera tout doucement pour le marathon du dimanche…

Dimanche, au réveil la météo parait très dégagée, il me reste juste un doute quant à ma tenue vestimentaire : j’opte finalement pour un manche longue très léger au cas où la température serait fraiche à l’aiguillette des posettes. J’arrive sur la place du départ juste quelques minutes avant le départ après un échauffement très léger de 10mns. Je me positionne dans les 5 premières lignes tout proche de Maud Giraud.

Le départ est donné et je me laisse copieusement doubler en gardant une allure assez régulière (12.5km/h) sur les premiers kilomètres assez roulants.Je dois me situer aux alentours de la 200eme place environ. Le peloton s’ étire petit à petit et je continue de me préserver car la route est longue jusqu`à l’arrivée…Les18 premiers kms sont plutôt plats et vallonnés . Le mot d’ordre est de se préserver pour la suite donc je ne prends aucun risque et déroule tranquillement à 12, 12.5km/h sur le plat et court dans les portions faiblement pentues ; je marche dès que les portions sont trop raides.

Je me sents vraiment bien et en dedans d’un point de vue vitesse mais je n’accélère pas pour autant. Je passe en 52′ aux 10kms (350d+) au premier ravitaillement à l’Argentière : je remplis le bidon pour continuer de bien m’hydrater sur cette première partie de parcours . Ensuite, on attaque le col des montets où les écarts se sont creusés ; je commence à reprendre quelques coureurs sans devoir accélérer. Puis on redescent sur Vallorcine que j’atteinds en 1h38′ : 18eme km (605d+). On m’annonce alors 111ème.

Après un passage le long de la national, le parcours nous amène jusqu’à la grosse difficultée de ce début de parcours avec une montee jusqu’aux Esserts en marchant comme tout le monde 1.8km pour 450md+ (25%). Je me mets volontairement en dedans dans cette portion car c’est une partie qui ne me convient pas du tout. Je reprendrais un rythme plus soutenu dès la jonction avec le chemin qui monte aux col des posettes ( alternance marche, course). Jusqu’au sommet j’ai toujours un peu l’impression d’etre en dedans mais je suis plutôt dans le rythme des concurrents qui sont autour de moi. Quelques concurrents me doublent dont la 2ème fille sur cette partie de parcours mais ca ne m’inquiète pas du tout car je sais que je suis en mode gestion…

Je consulte grossièrement mon chrono en haut de l’aiguillette des possettes (2h43 et je pense être dans les temps : 2h46 prévu sur les estimations d’un chrono global de 5h10 via le site www.softrun.fr…) . C’est une bonne nouvelle et j’entame la 2ème partie de course confiant. Je sais que le début de la descente est technique mais je reprends 5,6 personnes rapidement jusqu’à me tordre la cheville et baisse un peu de rythme malheureusement.Là, quelques fusées me doublent et j’entame 5 mn assez délicate notamment avec les passages au niveau des escaliers. Je pense y perdre quelques minutes mais mieux vaut être prudent. La fin de la descente est bien plus roulante et je reprends de nouveau des concurrents et je ne me ferai plus remonter jusqu’à l’arrivée… Je prends mon gel juste avant le ravitaillement de Tré le Champ (~30km) , juste le temps de remplir le bidon et la fiolle car il fait bien chaud . Je double quelques conrurrents à la volée …Je suis 97ème à ce moment là.

On y est : la course commence pour moi …Il reste environ 11,12 kms. On attaque une partie vallonée montante en forêt puis une belle butte jusqu’à la flégère : je continue l’alternance marche/course très payante et je double rapidement une dizaine de mecs complètement arrêtés de mon point de vue. Pour ma part les sensations sont bonnes voir très bonnes . Je retrouve un concurrent que j’avais doublé dans la montée aux posettes et qui m’avait bien allumé dans la descente . Puis un autre gars type marathonien qui avance bien et qui double tout comme moi. Je lui dis
que je vais prendre le relais mais je suis surpris de le distancer très vite. S’en suit un groupe de 3 coureurs ravitaillés clandestinement en forêt qui se font une bonne petite pause. Je ne m’arrête pas et continue ma progression … Une bonne petite dizaine de personnes sont doublées dans ce secteur puis la montee se termine par un beau raidillon et j’arrive enfin au dernier ravito. Je remplis rapidement les gourdes avant de reprendre un bon rythme pour terminer efficacement la course

Il me reste moins de 6 kms et beaucoup d’energie du coup je roule à 12km/h sur la partie vallonnée où je double 5,6 concurrents de nouveau qui avancent un ton en dessous. Ca y est plus que environ 2 kms et j’entends l’arrivée de la premiere fille maud giraud partie bien devant moi ( jamais vue de la course sauf au depart) . J’ai encore quelques silhouettes à l’horizon à rattraper notamment sur une petite descente avant l’ultime remontée vers Planpraz c’est chose faite ; je rattrape le dernier concurrent qui m’avait doublé lors de mon ravito à la Flégère que je double à 400m de la ligne d’arrivée. Je scrute l’horizon pour apercevoir ma petite famille : Mathis et Elian sont là et m’encouragent , Caro filme mon arrivée. Je termine en courant les 100 derniers mètres avec mon fils Mathis suffisamment vite pour éviter qu’un mec venu de nul part me rattrape …(2ème espoir il me semble).

Au final je termine 71ème en 5h07 sur 1415 arrivants et à 1h03 du vainqueur.

Bilan :

Points positifs :

Très satisfait de ma gestion de course. En bref une course réussie avec de très bonnes sensations ; toujours un peu l’impression d’etre en dedans ; ca me fait de l’experience pour la connaissance de mes sensations . J’ai repris l’aspect “course nature” au feeling un peu delaissé depuis quelques temps en laissant tomber le chrono et le classement pendant la course. Pour le moment des courses en mode gestion ca me fait de bonnes références…

Points négatifs :

Pas vraiment de points négatifs juste après la course, c’est plutôt après analyse des temps de passages que je pense avoir passé un peu trop de temps sur la partie plate, vallonnée jusqu’à Vallorcine ; j’ai également perdu quelques minutes précieuses dans la descente en me tordant la cheville un peu après le sommet des posettes.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran