Récit de la course : Grand Duc de Chartreuse 2009, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Grand Duc de Chartreuse

Date : 28/6/2009

Lieu : St Pierre De Chartreuse (Isère)

Affichage : 1641 vues

Distance : 76km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

GRAND DUC

Aaaaaah le Grand Duc, un bel objectif pour 2009 ! Au départ il s’agissait de le courir en duo… Mais vu le profil du premier relais, il a vite été décidé de se rabattre sur le relais à 5. 

 

Génèse de la dream team 2009 : sont partants Pascale/Pascaline, Adrien/unbretonagrenoble, Fleur/flower38 et Luca/kalu. Pascaline est claire, ce sera le relais 1 ! C’est donc vite vu, Adrien est de loin le plus balèze en montée, il aura le relais 4. J’ai une préférence pour le relais 2, vu mon goût pour les descentes. Fleur n’est pas difficile, tous les relais lui conviennent, donc par élimination elle aura la joie d’avoir le relais 3 (le plus dur à mon avis de ce parcours, pas sympas les mecs !) ! Luca, a priori à court d’entraînement, nous fera le finish ! 

 

D-DAY : Lever à 4h50 (encore une nuit de 4h…), montée à St Pierre de Chartreuse avec la Pascaline nationale, navette à 6h50 (hélas juste avant le départ des relais à 5, raté de peu…), montée en télésiège sur des sièges mouillés, avec du vent, alors que je suis en short avec deux épaisseurs seulement (gla-gla-gla). 

 

Arrivé en haut du télésiège, 1h de marche nous attends. Bon, je me dis que c’est un temps technique, qu’on va mettre 40 minutes… Bon non en fait ! Sentier tranquille mais gadoue à souhait, je mets bien une bonne heure ! Et vu le terrain glissant, la descente va promettre… ! 

 

Nous arrivons à la cabane de Bellefond. Première remarque, on est au top de l’organisation bien que nous soyons au milieu de nulle part ! Dans ce petit espace nous avons un pur ravitaillement, et un parc dédié au relais. J’attends tel un mouton, en me régalant les yeux du paysage, et savourant le lever de soleil qui nous réchauffe un tant soit peu. Les duo arrivent petit à petit, quelques solos aussi (que je plains intérieurement), puis à 8h40 arrive le premier relais à 5 : il a l’air tout frais l’enfoiré !! Les autres arrivent un à un, une chose est sure, ils ont l’air d’avoir dégusté tous à la descente !! 

 

Grosse ambiance en tout cas, les relais se passent avec fraternité, encouragement et humour !!  

 

Nous avons prévu initialement un temps pour Pascaline au-dessus de 2h30 donc me prépare doucement, puis j’aperçois Pascaline déjà là !! Ni une ni deux je me précipite au Parc relais en évitant de me gameler comme beaucoup ! Remarquable, 2h20 la miss !! Il va falloir assurer pour ne pas gâcher ce temps ! 

 

MA COURSE – cabane de Bellefond – St Philibert 

Le départ est craignos, 300m de dénivelée à froid !!




Tout le monde avant est parti en courant, je cours donc un tant soit peu, puis opte pour une marche rapide. Premier doublement, une miss à moitié étouffée, courage !! J’ai une traileuse en point de mire mais ne remonte pas sur elle. En tout cas montée géniale, on surplombe au fur et à mesure la cabane, c’est génial !!

 

Arrivé au Col, allez c’est là que mon chrono se joue. Première descente technique, on assure, puis je déroule dans le vallon, un grand et long faux-plat descendant, je double, double, double. Je parviens même à enfin reprendre la traileuse, et commence à douter si je ne me suis pas trop enflammé, c’est qu’il y a encore de la distance à parcourir !! 

 

Fin de ce vallon, on entame alors la vraie descente et là c’est du technique.  Pierres, rochers (avec la boue des précédents concurrents), souches, gadoue… Je descends à fond, et bruyamment, au moins on me laisse le passage sans problème, entre les randonneurs qui devaient se croire tranquille et les autres concurrents !! A un moment je me retrouve avec des concurrentes qui remontent, oups, mauvaise direction !

 

En tout cas course qui sort de l’ordinaire, j’ai du remonter coups sur coups au moins 8 femmes d’affilée, ça change !! Petite remontée ensuite, passage d’un panneau saugrenu (« arrivée 50 kms », bande de gros malades), et redescente dans la forêt dans des chemins randonnants.

 

On retrouve finalement la route à St Même et arrive au ravitaillement. Ah oui parce que j’ai oublié de préciser que je n’ai rien mangé à 4h (c’est pas une heure pour manger), et ai avalé un pauvre granny avant le départ par prudence. Donc là je me blinde, 3 pâtes de fruits, 2 coca et c’est reparti ! Je pense avoir parcouru les deux tiers de la course, j’ai passé mon temps à doubler sans me faire doubler une seule fois, les jambes sont là malgré l’Alpe d’Huez la veille, il fait un temps magnifique, tout est au beau fixe ! 

 

Et ça repart sur du bitume, cool c’est un long faux plat, si c’est ça la dénivelée de la dernière partie ca va être du gâteau ! Je double une nana, voit son dossard, c’est une solo !! « respect !! » lui lance-je. On arrive au carrefour vers la VRAIE route, je me retourne, et merde je suis suivi…

 

La route se remet à monter, je vois que je maintiens l’écart, mais en deux secondes voilà qu’une grosse crampe me saisit la cuisse… Horrible, moi qui n’ai jamais de crampes c’est pas possible… Avoir fait un super relais, et gâcher ce temps avec ça… Je me mets à vider ma poche d’eau moi qui suis normalement un chameau, et essaie de marcher vite tout de même histoire de limiter les dégâts. Le concurrent me remonte, et même il s’agit d’UNE concurrente !

 

La crampe passe, je l’accroche mais décroche lentement. Puis nous bifurquons sur la droite, hop, re-sentier en descente ultra gadouillante, je suis en mode brice-la-glisse, reprends la miss ainsi que de nouveaux duos. Et l’on se retrouve avec 1 kg de boue à chaque pieds, lesquels sont trempés ! 

 

Mais ça se corse, grosse remontée, merci les organisateurs ! Ca me rappelle la fin du trail d’Albertville. Impossible de faire autre chose que marcher dans la douleur, la miss me reprend, je ne peux pas y aller… Je vois même un panneau St Philibert à 3 kms alors qu’à ma montre il ne devrait rester qu’un seul kilomètre.

 

Coup de fil de Pascaline, « j’arrive !! ». Finalement je termine mon relais tout seul sur les deux derniers kilomètres, un pré à traverser et j’entends la « foule » de St Philibert !!! Quelle surprise !! je vais au plus vite, quelqu’un me parle, hé mais c’est Fleur qui court à côté de moi !! Echange de dossard et de clefs, et la voilà partie à fond les manettes !!! 

 

APRES-COURSE

 

Intérieurement je la plains, il est 11h30, elle va se taper la montée/descente au Grand Son (1300m + ET -) sous cette chaleur ! 

 

Ravitaillement, je n’ai vraiment pas faim, par contre je vide coca sur coca, améthyste, eau…

 

Je discute un peu, un duo se prépare à repartir, je lui dis que là il serait hors de question pour moi de me taper le Grand Son, il sourit en me répondant qu’on ne fait la même course et il a raison ! 

 

Pour ma performance, sur le coup et même après coup, je suis surpris de mon temps. 2h05 alors que sur le papier j’espérais faire 1h30. Mais pourtant j’étais à 110% tout du long, j’ai du doubler au bas mot trente personnes contre une qui m’a remonté. Donc j’ai été naïf sur les prévisions, et ai de quoi être ravi de ma performance, aux autres d’assurer maintenant !! 

 

LA SUITE

Conduite de la C2 de Fleur, très agréable, et parking à St Pierre. Je retrouve Adrien qui se prépare pour son relais, Mumu est là, Pascaline la star aussi (elle connait tous les kikourou c’est assez impressionnant !).

Debriefing de nos courses respectives, et notamment des chronos qu’on revoit à la hausse, c’est que le Grand Duc n’est vraiment pas une mince affaire ! 

Arrive vers 14h15 Fleur, 2h45 environ pour ce relais inhumain, le père Adrien est sur orbite ! Gros chrono à nouveau, je commence vraiment à croire qu’on va bien finir niveau classement !

Déjeuner, arrivée du solo vers 15h (un droïde…), puis direction Col de Porte pour voir le relais d’Adrien à Luca.  A nouveau énorme chrono, 2h02 pour l’ascension A/R du Charmant Son, il sprinte !! Voilà Luca parti, je dois prendre hélas congé de mes coéquipiers… A suivre en fonction des résultats… !     

 

6 commentaires

Commentaire de unbretonagrenoble posté le 29-06-2009 à 19:53:00

Super récit bien détaillé

une fois de plus le plus rapide à écrire son récit!

Le mien arrive dans la semaine

Tu as fais une belle course en tout cas

Commentaire de Génep posté le 29-06-2009 à 21:06:00

Un beau relais bien rapide ! Je crois qu'on a tous été gourmand et naïf sur les temps espérés :)

Chouette CR.

Commentaire de Pascaline posté le 29-06-2009 à 21:23:00

Courageux ton récit , précision du détail, tout est dit sur cette super journée et sur ta belle performance . Je trouve qu'on a bien géré la logistique, sans trop nous prendre la tête.
A refaire

Commentaire de LtBlueb posté le 29-06-2009 à 23:17:00

je ne t'ai pas vu(reconnu) à l'arrivée ... tu devas être avec Pascaline à qui j'ai fait la bise :)) bravo pour ton relais !

Commentaire de Pat'jambes posté le 30-06-2009 à 00:11:00

Bravo à tous les 5 et merci pour ce récit détaillé.
Ce Grand Duc, décidément, vraiment une course à faire semble t-il...

Commentaire de l ignoble posté le 30-06-2009 à 10:51:00

salut mardouk,joli récit, bravo pour votre course,et a bientôt sur les courses du coin

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran