Récit de la course : La Traversée des Dentelles 2009, par Vagabond

L'auteur : Vagabond

La course : La Traversée des Dentelles

Date : 28/6/2009

Lieu : Gigondas (Vaucluse)

Affichage : 829 vues

Distance : 20km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Un week-end superbe !

Pas de préparation particulière pour cette course que je vais découvrir.

Les membres du club de l'ACF des Commiers se sont donnés rendez-vous à Gigondas pour cette course. Les uns feront le 11 les autres le 21.

Départ samedi matin, nous sommes 3 couples qui ne se connaissons à peine dont 3 coureurs. Arrivée au camping à Violes vers 11h30. Récupération des dossards après le repas. Dans l'après midi, nous effectuons une petite ballade dans Gigondas, puis Vaison la romaine en attendant la pasta party. 19h30 l'un des membres à réservé un bout de table et nous voilà 15 à table. Les festivités commencent le repas est bon et copieux, le Gigondas coule à flot et la soirée dansante s'anime rapidement,avec des chenilles et des madisons de plus de 200 personnes. Un moment très agréable, tout le monde est détendu, l'ambiance est installée. N'abusons pas des bonnes choses, 23h il faut rentrer.

Réveil 6h pour tout le monde petit déjeuner et douche et nous voilà parti pour Prendre le départ. Un petit échauffement (vraiment petit), 9h c'est le coup de fusil les coups de fusil. Démarrage en douceur, le peloton s'étire trèèèès doucement sur les routes goudronnées. Le premier ravitaillement, la chaleur est au rendez-vous et chacun anticipe la suite, nombreux sont les coureurs qui s'hydrate, intérieur et extérieur. Première difficulté pour moi une portion de route montante avant le deuxième ravito, je ne l'aime pas, elle est trop longue, Je fais les derniers mètres en marchant. Je récupère et repart.

Je me régale du paysage à travers les vignes. Quelques grimpettes sur les chemins puis un peu de plat à l’ombre des chênes et des pins, c’est un régal ! Nous grimpons ainsi vers les Dentelles de Montmirail, majestueux ! Les chemins sont parfois cabossés, ravinés mais ça passe bien. Il fait chaud, très chaud, je ne néglige aucun ravitaillement. Je ne vois pas le temps passer 14 km, ça fait environ 20 minutes que je me sens vraiment bien. Pas de fatigue, j’admire le décor, je profite des descentes pour me laisser aller, quelques pointes à 17 km/h. On m’avait annoncé qu’après le 14 la difficulté était moindre je me relâche.

Ça roule vraiment bien, dernier ravito, quelques gobelets posés sur un tonneau quelques rondelles de saucisson dans une assiette, je ne résiste pas, un peu de Gigondas à 3km de l’arrivée, ça ne peut que me faire du bien. J’ai bien fait, c’est le meilleur que j’ai goûté depuis que je suis arrivé. Je dilue avec 3 verres d’eau sur la table d’après et je repars.

C’est l’arrivée, petit passage devant mes amis photographes, pour la postérité. 2h18, je suis content, j’ai pris beaucoup de plaisir à faire cette course.Après une petite restauration avec des prunes et des abricots délicieux, je vais échanger mon dossard contre la bouteille souvenir.

On attend les derniers copains, dernières photos, et c’est l’heure de repartir, y en a qui bosse demain !

Retour au camping pour une bonne douche et nous reprenons la route pour Grenoble non sans faire une halte à Orange pour déguster une pizza délicieuse chez Pierre.

Un week-end très agréable, nous nous sommes vraiment amusé, une course splendide, l’organisation impeccable. Nos 3 couples on envie de repartir ensemble, l’alchimie s’est faite. J’y serais l’année prochaine !

Je n’y ai pas vu de kikoureurs !

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran