Récit de la course : Aubrac Ultra Trail Adventure 2009, par bertrand37

L'auteur : bertrand37

La course : Aubrac Ultra Trail Adventure

Date : 21/6/2009

Lieu : Nasbinals (Lozère)

Affichage : 1643 vues

Distance : 85km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Aubrac Ultra Trail

C'est avec une grande crainte que j'abordais cette seconde course importante de mon calendrier 2009 car mon entrainement depuis le trail de Paris avait été faiblard pour diverses raisons ( encadrement du Grand Prix de triathlon, arrivée du second bébé dans la famille, etc...)

Je prend donc la route avec  mes deux compagnons d'infortune Greg et Séphora ( qui participent au marathon des burons course annexe de 42 km) et c'est ensemble que nous arrivons à Nasbinals charmant petite village de Lozère qui sera le théatre de cette grande fête de la course à pied puisque 2600 coureurs sont attendus pour participer aux différentes épreuves ( une course féminine de 11 km, un trail de 20 km, le marathon et l'Ultra de 85 bornes).

Sans attendre plus de 2 minutes, nous prenons nos dossards et prenons le chemin de notre hebergement "la maison de Rosalie" qui se trouve à quelques hectomètres du bourg lozérien.




Le cadre est agréable, la nourriture abondante, la bière typique, que demander de plus avant de partir à l'aventure ?




Bon je ne suis pas la pour passer un week end gastronomique, il est temps de passer à la préparation du sac :




Après une courte nuit de sommeil ( le départ est à 4 heures donc le réveil sonna à 3 h), je me retrouve avec 360 coureurs dans une salle pour prendre un café généreusement offert par l'organisation :



A 5 minutes du départ et à ma plus grande surprise, 2 coureurs me demandent si je ne suis pas de Saint-Avertin et un ce ces lascars m'apprend qu'il habite à 200 mètres de chez moi et qu'il m'a déja vu courir dans notre bourgade...un autre ultra traileur dans le quartier, chouette !!!!




Nous nous plaçons donc sous les ordres du starter, je prend quelques photos pour immortaliser l'instant :




Comme c'est de coutume pour les courses organisées par VO2 ( la piste des seigneurs, les templiers et l'aubrac), le départ se fera avec la musique d'Era qui a le don de me réchauffer malgré le froid glacial ( 4° à l'heure du départ) :




Pan, c'est parti pour 85 bornes et 3200 mètres de D+ : nous quittons Nasbinals pour nous enfoncer dans la nuit noire à travers les drailles et autres alpages pour rejoindre tout d'abord Aubrac. Dans le ciel pointe quelques éclairs mais heureusement pas une goutte de pluie ne viendra croiser notre chemin.

Sur ces premiers kilomètres, le peloton est encore dense et le jeu des frontales est toujours aussi superbe :




Le début du parcours est plat, il est possible de courir pratiquement tout le long : seul le terrain présente parfois une certaine difficulté car il faut bien regarder ou on pose le pied à cause des multiples trous laissés par les passages des tracteurs et par les bovins.

Malgré l'obscurité, j'ai le temps de prendre en photo cette croix qui prouve bien que l'on se situe sur le chemin de St Jacques de Compostelle :




Je ne suis pas à mon aise sur ce début de course : mes jambes pèsent une tonne, j'ai de l'appréhension par rapport à la suite du parcours, je choisis donc de prendre un départ modeste en attendant des heures meilleures.

Au premier carrefour accessible en voiture à Aubrac, nous avons la joie d'apercevoir quelques supporters très actifs malgré l'heure matinale et la température frisquette :




Peu à peu, le jour se lève et l'Aubrac se dévoile dans toute sa splendeur :




Le panorama est alors grandiose ce que ne manque pas de souligner l'ensemble des coureurs avec qui je chemine :




Le premier ravitaillement intervient alors au kilomètre 23 ce qui me permet de faire une première halte afin de me restaurer ( j'aime alterner le sucré et le salé lors des courses d'Ultra afin de ménager mon organisme) :




J'en profite également pour me faire tirer le portrait par une charmante bénévole :




Sitôt passé ce premier havre de paix, nous nous engagons alors dans le bois des fouillous qui se révèlera être une magnifique surprise de par la beautée des paysages : nous cheminons alors dans une superbe forêt avec des essences d'arbres différentes, des cascades, des ruisseaux a franchir, des  bosses sévères bref que du bonheur :




Un des passages de la rivière très bien sécurisé par l'organisation :




Nous avons même la surprise de courir le long du  lac des picades qui inspire davantage au  farnienté qu'à  la course à pied :




Il ne fallait pas se réjouir trop tôt de ces paysages sympathiques car vers le 30ème kilomètre arriva la première vraie difficulté : la piste de ski du Brameloup car oui, il existe des pistes de ski en lozère :





La on est dans le costaud, ça monte droit dans la pente, c'est dur, il y a même une ambulance à mi pente pour secourir les coureurs victimes d'un éventuel "coup de moins bien" :




Heureusement pour nous récompenser de nos efforts, le paysage au sommet est de toute beauté : nous sommes alors au "Suc de Born" à 1200 mètres d'altitude :




J'entame alors une belle descente à travers le bois des ourcières mais qui dit descente en trail dit remontée dans la foulée :


La remontée passe dans un petit hameau avec de magnifiques maisons :




J'arrive enfin au second ravitaillement dans le village de Born au kilomètre 44 :




Cela fait des heures que je cours : j'ai donc faim de salé et c'est avec voracité que je me précipite sur le pain de pays agrémenté de fromage local..un vrai délice......

Les écarts sont maintenants importants entre coureurs car nous ne sommes qu'une dizaine lors de ce ravitaillement : les traits des gars sont tirés, preuve de la difficulté de la course !!!

Je repars seul mais je ne sais pas si c'est le fromage mais je vais alors traverser une bonne période en reprenant plusieurs coureurs à travers un paysage dont je ne me lasse pas :




Mon euphorie ne durera pas longtemps, juste le temps d'arriver au troisième ravitaillement au kilomètre 55 dans un charmant village répondant au nom de Lunet.

je passe alors le contrôle, me restaure, me fait prendre en photo : la chronologie des évènements est désormais bien réglé :




le temps s'est un peu réchauffé, j'ai laissé tomber le sweat :




Il n'y a que 11 kilomètres entre le troisième et le dernier ravitaillement mais ces kilomètres seront terribles car nous allons passer de 600 mètres à 1300 mètres d'altitude en montant à la Croix de Vergnes :

Bien que superbe, j'ai trouvé cette montée interminable car j'y ai laissé mes dernières forçes et de nombreux coureurs me passent dans cette ascension : pourtant la vue au sommet vallait bien le déplacement :


Le début de la montée juste après le passage de cette rivière :




A mi pente, une belle église perdue dans la forêt :





La fin de la forêt et le début des alpages :



Enfin quand j'arrive la haut, je peux contempler l'Aubrac dans toute sa splendeur :





C'est usé par cette longue ascension que j'arrive au dernier ravitaillement ou les coureurs sont rares tant les écarts sont importants ainsi que les abandons : je vois 2 coureurs qui montent dans une voiture afin de rallier Nasbinals après leur retrait de la course.

Oups, si je ne veux pas faire de même, je n'ai pas interet a trainer içi car la tentation est grande donc je me restaure puis file à travers les drailles de l'aubrac.

Allez plus que 18 kilomètres me dis je en quittant la croix de vergnes pour rejoindre Nasbinals. Ces derniers kilomètres ne sont pas les plus durs car on reste sur le plateau et ça serpente agréablement au fil des vallons.

Hélas je suis mort, vidé, fourbu et il m'est très difficile de courir, j'en profite donc ( contraint et forçé) de faire le touriste en prenant en photo un superbe buron :




A 4 kilomètres de l'arrivée, l'esprit tordu des organisateurs nous réserve une dernière surprise avec un beau "coup de cul" qui fait très mal aux jambes et ou le cardio s'emballe terriblement après plus de 13 heures d'effort :




Heureusement au sommet de celui çi, on peut apercevoir les toits de Nasbinals puis très rapidement on peut également entendre la voix de Michel Hortala le speaker !!!!

Les derniers hectomètres sont toujours plus faciles quand on sait que c'est gagné et que l'on franchira la ligne d'arrivée. je m'arrete donc à 5 mètres du terminus pour immortaliser l'instant tant attendu :




Voila c'est fait, après 14 h 01 d'effort mais également et surtout de plaisir, je franchis la ligne d'arrivée 181ème de cette course très sympathique :




Je retrouve alors Greg et Séphora qui m'attendent depuis des heures après leur marathon, une bénévole me donne une superbe chemise "finisher" et je pars me goinfrer de délicieux yaourts de l'Aubrac...

Après une bonne douche et l'aligot party ou je vais presque m'endormir a table, il est temps de rentrer à l'hotel pour une bonne nuit de sommeil et rever aux merveilleux paysages que je viens de traverser.


EPILOGUE :

- Il reste du boulot avant les prochaines courses. j'arrive a terminer cette course uniquement grâçe à une bonne gestion de l'effort mais il est évident que je ne suis pas en forme. Il va falloir muscler mon entrainement si je veux aller au bout de l'Annecime dans 3 semaines ( www.annecime.fr ) et de l'UTMB fin aout.

- Je ne peux que vous conseiller cette aventure car je n'ai trouvé que du positif dans cette organisation : prix d'inscription raisonnable ( 55 euros), beaux paysages, t-shirt technique au départ, ravitaillements bien fournis, balisages irreprochables, chemise finisher de qualité, aligot party gratuite, journal de la région envoyé a domicile dès le mardi, etc......

Merci VO2 de nous faire vivre de tels moments !!!!


Le site internet de la course : http://www.vo2.fr/aubrac/


Les résultats complets : http://www.runinlive.com/fileadmin/resultats/ULTRAavecIntermediaires.pdf

2 commentaires

Commentaire de Schtroumpfette74 posté le 25-06-2009 à 13:22:00

Merci pour ce beau CR très bien illustré et bravo pour ta course !
Le lever du jour sur l'Aubrac doit être magique ! Bon courage pour tes prochaines courses !

Commentaire de Gibus posté le 25-06-2009 à 15:22:00

Bravo d'avoir relevé le défi de la grande distance.
Beau récit bien illustré par tes photos.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran