Récit de la course : La Croco Folie 2009, par nikita

L'auteur : nikita

La course : La Croco Folie

Date : 14/6/2009

Lieu : Fontaine Les Dijon (Côte-d'Or)

Affichage : 871 vues

Distance : 22km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La Crocofolie 14 juin 2009 ou la folie des chutes...

Kikou à toutes et à tous,

La crocofolie, c\'est mon premier trail au delà de 15km! J\'en ai 3,4 de 10 à 15km mais l\'envie de prolonger le plaisir, d\'aller plus loin se fait ressentir. Pour la petite histoire, j\'ai commencé à faire des courses officielles en 2005 mais je fais du tennis en compétition et ai de gros soucis de dos ce qui m\'empêche de courir autant que j\'aimerais. Sans parler de mon planning de malade mais bon ça c\'est comme tout le monde...

Ces derniers mois ça va mieux donc j\'ai envie de faire plein de courses, de me dépasser, de profiter de ce répit. Disons que mon dernier trail le fameux Marathon Hero qui a lieu dans la Drôme \"\", m\'a laissée toute en frustrations à la fin des 12km donc j\'ai eu envie de tenter plus long. 

J\'arrive donc à Fontaine, tout le monde vaque à ses affaires, se salue, c\'est la queue aux inscriptions, je récupère mon dossard, je bois un thé, et oui le petit déj est gracieusement offert avec brioche, je commence à m\'échauffer tranquille. En fait je suis un peu stressée, prendre le camel back va me gêner mais il fait chaud et le premier ravitaillement est annoncé à 10km!

Contrairement aux courses de route où tout le monde est prêt longtemps à l\'avance, là chacun prend son temps, le départ est donné je suis encore en train de papoter! (Ah ben bravo Rémy!) Je pars tranquille histoire de ne pas me griller, d\'ailleurs j\'ai raison puisqu\'à peine 2km plus loin, les premiers reviennent en sens inverse, erreur de parcours. 

En montée j\'avance sans forcer et commence à doubler quelques personnes parties trop vite. Le moteur diesel a bien chauffé et je commence à dérouler, le tracé est très beau, je prends confiance, je check intérieurement mes pieds ok, mon estomac ok, visière ok, lunettes ok, grosse erreuuuuur car on entre dans le premier sous-bois et là bam première chute, je voyais le sol beaucoup plus près (vive les lunettes), un couple très sympathique me demande si ça va, ralentit (la dame avec les chaussettes de course se reconnaîtra). Un petit mot sympa d\'un coureur me permet de me remettre dedans même si mon souffle est court et que je suis sous le choc. Pas moins de 6mn plus tard, revoltige en montée...

Là ça m\'énerve et encore une fois les coureurs sont vraiment sympas, un monsieur d\'un certain âge (avec qui j\'ai papoté plus tard en descente) m\'aide et c\'est reparti mais mon rythme en a pris un sacré coup, je commence à douter. Bon la traversée des bois est magnifique, le tracé est assez sauvage, que d\'odeurs, je suis à nouveau dans ma course et dans le plaisir. En descente au 6e km, vlan 3e chute je tombe à nouveau et me fais très peur. Là je réalise que c\'est peut-être à cause des lunettes, ça fausse la vision, une jeune femme en rose ultra gentille et mignonne comme tout me propose de ranger les lunettes dans le camel back, elle s\'assure que je vais bien, on court un moment ensemble et puis je reprends mon rythme et j\'avance en faisant attention.

C\'est magnifique, il y a des fraises des bois partout, je les vois de près avec deux chutes sans gravité, dues à des racines, j\'arrive en 1h au 10ekm je suis contente! Je n\'ai pas tiré sur la machine, encore beaucoup de plaisir, même si j\'ai mal à un doigt de pied qui a pris cher lors d\'une chute et si les os me tallent. J\'assiste à la chute d\'une jeune femme (aaaaaah je me sens moins seule!), je m\'arrête je lui donne sa gourde qui s\'est envolée avec la chute, je vérifie qu\'elle est ok et j\'avertis le prochain bénévole. On annonce le 1er ravito, haaaaaaa ça fait plaisir. Allez je bois un coup je papote 3mn je remercie les bénévoles et c\'est reparti. Petite fatigue quand même, plus mentale que physique... il faut que je rattrape quelqu\'un pour me remettre dedans.

Allez c\'est parti en descente je me remets dans le rythme, je suis bien, c\'est là que je double deux hommes qui parlent et que j\'entends "c\'est Nikita?"... je suis très surprise vu que je cours toujours seule et que les personnes que je connais sur la course m\'appellent par mon vrai prénom. Je manque tomber, naaaan c\'est pas vrai \"\"Ca me fait sourire, le styx se présente, on échange deux trois mots, c\'est vraiment sympa. Il parait que j\'avais l\'air en forme... Intéressant...

Et j\'avance, le styx m\'a redonné la pêche, je suis un monsieur qui semble avoir le même rythme et tout à coup, et bien il se rend compte qu\'il est sorti du tracé... aïe nous sommes dans la rocaille, après un dénivelé négatif, c\'est très dur de remonter, ça me coupe les jambes, je perds 4mn et je vois passer une dizaine de personnes, donc 5,6 femmes et là moralement ça me met un coup. Le monsieur s\'excuse, non non c\'est pas grave, il fallait que j\'ouvre les yeux!!!!!!! \"\" raaaah je m\'en veux.

Je refais deux chutes l\'une après l\'autre grosse fatigue, il fait chaud, je pédale dans la semoule. Je lâche mentalement, la dame en maillot rouge me dit qu\'il ne faut pas lâcher, d\'ailleurs elle est extraordinaire elle donne la pêche à tout le monde. Mais j\'ai commencé à marcher, ce n\'est pas bon, et tout à coup je vois une colline, je \"\" je n\'avais pas prévu celle là. Les mollets commencent à être dur, je bois, je respire tranquille je dois monter quand même.

Et là un Escargot21 (loup) me dit qu\'il ne faut pas lâcher, il me demande mon prénom et va le crier sur au moins 500m pour que je suive et que je ne flanche pas. On finira d\'ailleurs ensemble il a été extraordinaire, je penserai à ce moment quand ça ira mal dans mes prochaines courses.

On arrive au cimetière, il parait qu\'il y a seulement de la descente après, heureusement j\'en ai plein les pattes, mon compagnon est là, il a fait pas mal de photos, il me dit deux trois mots d\'encouragement, ça me fait plaisir même si j\'aurais été contente de le voir plus tôt sur le tracé, pffff je comprends pas qu\'on ait envie de dormir le dimanche matin! lollll \"\"je relance la machine pour le dernier kilomètre.

Enfin on arrive, à l\'arrivée grosses douleurs partout où je suis tombée, quelques personnes qui ont assisté à mes chutes me félicitent d\'avoir continué, je reçois mon sac, je vais remercier certaines personnes car elles ont été sympas, enfin celles que je reconnais. Prise par l\'émotion, j\'ai du mal à respirer, je demande le doc et il va me désinfecter tous mes bobos. Merci docteur.

Je profite de ce récit pour remercier celles et ceux qui m\'ont aidée ou lancée une parole encourageante, c\'est fou comme ça fait du bien! Egalement les personnes qui étaient aux ravitos et le long du tracé.

Cette course m\'a apporté beaucoup de sensations et de plaisir, je n\'ai pas eu de courbatures par contre je soigne mes bleus et mes bobos... qui n\'ont fait que me donner plus envie de courir alors demain matin c\'est reparti avec le Défi du Myon, 15km dans les vignobles, un petit plaisir avant de commencer les tournois de la région... snifff

J\'espère bien rencontrer les personnes qui m\'ont écrit des messages très sympas.

Bonnes courses à tous et vivement la prochaine Crocofolie!!!

Nikita 

PS : je ne suis pas tombée de la semaine, est-ce que ça vient des chaussures de trail, auxquelles je ne suis pas habituée? 

 

 

 

6 commentaires

Commentaire de Mustang posté le 20-06-2009 à 23:07:00

premières armes dans le trail!! continue, les débuts sont un peu ingrats!! mais après..........!!

Commentaire de Jerome_I posté le 21-06-2009 à 16:06:00

Bravo la Couz pour ta course et ton récit. Continues à écrire sur tes courses, c\'est cool d\'avoir des news comme ça!

Deux conseils tout de même:

1- écrit un peu plus gros tes récits, en 8 c\'est petit pour tes lecteurs

2- lèves les pieds en trails, sinon tu te prends les racines, pierres... et tu connais la suite ;-)

Bizes

Jérôme

Commentaire de fulgurex posté le 21-06-2009 à 18:07:00

ça valait le cout d\'attendre. Beau récit!

Content de t\'avoir rencontré ce matin à Messanges. Je crois que j\'aurais du le faire lire à Eve avant la course, ça lui aurait été utile.
Vous pourrez bientôt comparer vos cicatrices. ;o)

A une prochaine.

Commentaire de patcap21 posté le 22-06-2009 à 10:06:00

Merci pour ton récit bien sympa Nikita et comme le disent Mustang et Jérome...continue en levant les pieds !!! d\'ailleurs ça a pas mal fonctionné hier à Messanges.....

@++

Pat

Commentaire de le Styx posté le 22-06-2009 à 22:21:00

Salut,

Super récit... un premier trail qui ressemble à un vrai combat ! Bonne analyse concernant les gamelles : peut-être les lunettes mais surtout regarder sans cesse à terre et lever un peu plus les pieds que sur route !

A te lire, lire Fulgurex et me lire : on s'est tous plantés sur l'éboulis à gauche au 15°... ouf !

Merci encore pour le plaisir échangé en course.

Continue les courses et les récits, bonne chance pour les tournois de Tennis estivaux !

A+

Commentaire de nikita posté le 23-06-2009 à 18:27:00

Merci pour vos conseils! Au moins j'ai vite appris à lever les pieds! Et j'ai encore tellement à apprendre.

En tout cas, c'était très sympa de vous rencontrer les 21... vous faites les foulées longviciennes ou bien? Je me tâte... c'est du plat alors ce sera moins rigolo! Le Styx, ben t'étais pas là, ça m'a empêchée d'accélérer!...

Pour les chutes, je laisse le podium à Eve, elle est passée par la case urgences et points de suture!!! et puis question secouristes elle a la palme d'or ... à retenir pour 2010 loll

Bons trails à tous.
Nikita

PS :Promis le couz, j'écris en GROS caractères la prochaine fois histoire de ne pas abîmer les beaux zoeils des kikoureurs.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran