Récit de la course : Les Etoiles de Gimel - 12 km 2009, par Jedj

L'auteur : Jedj

La course : Les Etoiles de Gimel - 12 km

Date : 19/6/2009

Lieu : St Regis Du Coin (Loire)

Affichage : 811 vues

Distance : 12km

Matos : Mizzuno Trail, 3/4 Railight, TShirt technique Raidllight et coupe vent Raidlight et bien sur la frontale

Objectif : Terminer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Etoiles de Gimel 2009-12km

Je recommande chaudement cette course.

 Vrai trail dans le sens où tout n\'est pas chemin avec des passages assez techniques ; et bonne ambiance avec une organisation de pro (Raidlight en sous main)...

Départ 21h sous l\'église de St Régis (lieu du ravito du RTT), devant l\'école qui sert pour l\'inscription. Le départ est commun au 21 et 12 km. Il pleut depuis le début de la journée; la descete s\'avère mouillée dans l\'here haute mais tout se passe bien puis remontée vers Gimel après passage en sous bois, avec un groupe de pédago décontractés (c\'est l\'école de St Régis qui organise le Trail).

Après une trève de 2 mois, j\'explose au plateau de Gimel et 4 bornes de montée, je modère l\'allure sans pouvoir profiter de la vue et du coucher de soleil sous le crachin. il doit faire dans les 10 degrés.

Je retrouve un rythme cardiaque correct et direction les tourbières, dans la dernière montée commune au RTT, je croise 2 blessés dont un claquage et l\'autre visiblement une entorse.

A 7 bornes, le ravito après quelques chemins piégeux, j\'ai mis la Petzl en route depuis un petit bout de temps et la pluie fine continue. Arrêt court avec des randonneurs cool, des traileus à la parlotte, de bénévoles super sympas, faut juste penser à repartir.

Là la descente devient très technique, beaucoup de rocialles glissantes et c\'est pas la Saintélyon donc pas question de compter sur 10 personnes qui éclairent le même mètre carré .

Ensuite ca devient réellement magique dans les tourbière; seul au monde, à la frontale sur les passerelles en bois.

Le trail continue (par endroits je pense que le tracé a délibérément oublié tous les chemins ...)

Longue descente piégueuse, je me plante sur un caillou, me froisse des côtes puis remontée vers le bourg, ca fait 2/4 que je n\'ai vu personne à part les pisteurs. Le méga pied, et à l\'arrivée c\'es vraiment à la cool,pas de bousculade, super bien organisé, direction le buffet, avec un Benoit Laval en famille.

 

 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran