Récit de la course : Trail de Faverges - 42 km 2009, par Philippe8474

L'auteur : Philippe8474

La course : Trail de Faverges - 42 km

Date : 13/6/2009

Lieu : Faverges (Haute-Savoie)

Affichage : 1356 vues

Distance : 42km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Le CR sur le blog de la Team Trajectoire

http://philippe.teamtrajectoire.over-blog.com/article-32762084.html

 

Et le même sur Kikourou

Samedi 13 juin La saison de trail redémarre pour moi.

Direction Faverges. 

Après une bonne première phase de reprise de la cap après la saison d’hiver, j’ai eu un petit contre temps à cause de ma cheville gauche douloureuse suite à un entrainement de volley. Du coup j’aborde ce Faverges un peu à l’arrach… 

Pourtant mes 2 derniers sorties le week end dernier m’ont un peu reboosté et je décide de faire la course sans retenue. 

Je me pointe relativement tôt à Faverges, récupère mon dossard et le short offert avec l’inscription (Perso je préférais le Tshirt mais je comprends la volonté de changement).

Fredo arrive, on se prépare… je dois aller 2 fois aux toilettes… quelque chose ne tourne pas vraiment rond. C’est comme ça, je ne veux pas y prêter trop attention. 

On se pointe au départ, je me faufile un peu. Fredo préfère rester quelques mètres en retrait. 

Pan c’est le départ.Je pars tout de suite dans la course. Je file sur le bitume et prend mon rythme tout de suite sur les chemins. 

A la faveur d’un S sur le parcours peu après le départ, j’en profite pour encourager Fredo. C’est le seul moment ou on se verra heureusement qu’on a d’autres moments pour être ensemble. 

Ayant décidé d’optimiser au mieux cette course, je suis parti avec seulement 2 petits bidons de 250 ml chacun. J’ai choisi de profiter de chaque point d’eau rencontré pour faire le plein. C’est chose faites dans la traversée d’un hameau. 

Toute cette partie se passe bien. Je remonte 2 kikoureurs que je finis par passer en les encourageant. C’est enfin la sortie de la forêt… il était temps je commence un  peu à pécher et surtout j’ai du mal à m’alimenter (j’ai le bide toujours un peu en vrac) et le sentiment d’être un peu en manque d’hydratation… Je ne pense pas que ce soit à cause de mon hydratation en course mais plutôt en raison de mes 2 passages aux toilettes post-départ. 

Allez on passe le chalet et c’est la dernière partie de la montée… J’aime bien cette partie, ça sent bon la fin c’est raide par endroit, quelques relances… Et Sab et ces parents sont présents au sommet du télésiège pour encourager Fredo… mais je profite de quelques encouragements tout de même…. Ça fait toujours du bien !!! 

Passage au sommet en 2H09… cool j’ai 2 min d’avance sur mon tempo de l’an dernier. 

Pourtant les jambes sont moyennes dans la descente et j’ai du mal à vraiment enquiller, même si le rythme reste bon.

Chance aussi juste sous le sommet une fontaine me permet de refaire le plein car depuis le sommet je n’avais plus une goutte d’eau et je pensais devoir attendre le ravito. 

Petite douleur au genou gauche aussi en descente… tiens ça c’est nouveau… je gère en essayant d’être le plus relax possible. 

Arrivée au ravito, remplissage express des mes bidons (mi-eau minérale, mi eau plate) quelques verres d’eau minérale et je repars très rapidement  (2H31).  

La montée se passe bien, on a rejoint le s concurrents du 28 et du coup on se retrouve nombreux sur le chemin. 

Je coince toujours un peu dans cette montée et ça se vérifie après le passage du chalet de l’Aup (petit ravitaillement bidon) : vraiment du mal à courir sur le bout de plat. 

Enfin passage à l’épaule de la Chaurionde (3H32) et on bascule pour la descente.

J’ai du mal jusqu’au Col d’Orgeval, puis je me cale ensuite dans les pas d’un gars qui va m’emmener jusqu’au ravito à la maison forestière. Du coup la descente se passe pas si mal même si les cannes sont bien entamées ! 

Ravito des bidons à la maison forestière, fin de la descente et attaque de la dernière difficulté du jour (4H05). 

Pan j’ai mal !! 

Je reste un peu scotché dans cette montée même si je sais qu’elle passe finalement en 25 min jusqu’à la Sarve… mais c’est dur. Juste avant le chalet de la Sarve, je mange une barre d’abricot mais ça a vraiment du mal à passer … pourtant je sens que j’ai besoin de solide dans l’estomac mais ce sera tout ce que mon estomac aura accepté de solide pour cette course. 

Passage à la Sarve avec dernier ravitaillement des bidons et hop on enchaine sur les deniers raidillons à passer avant de basculer dans la descente finale sur Faverges (4H47). 

Là ça va plus trop, je me sens cuit, j’avance guère et j’en ch..e. 

Je tiens à ce petit rythme avec des coups de mou, des coups d’un peu mieux… même le fait de récupérer sur la fin le début du parcours n’arrive pas à me relancer. 

Je subis cette fin. 

Je subis la dernière partie du bitume, continue à me faire doubler… heureusement l’arrivée finit par être franchie : 5H38 

Cuit à point le Philou. Mais cinquième Faverges bouclé ! 

Je récupère un peu, bois quelques coca, discute un brin au PC course, m’asperge de flotte à la voiture, me change, passe quelques coups de fil qui vont bien et me dirige sur la fin du parcours pour voir mon Fredo arriver. Dur la fin aussi pour lui mais 6 min de mieux au final… le métier rentre ! 

Petite réhydratation à son tour et on se dirige vers les massages. L’attente en plein soleil est un peu dure même si l’ambiance entre coureurs est bien sympa. De Dieu que ça fait du bien !!! 

Puis c’est le retour sur Annecy direction la plage pour rejoindre Céline, Joanne et le Marsu.  

Et le lendemain récupération intense sur un bateau sur le Lac du Bourget avec Fredo, Sab, Céline et Joanne en jouant à « Avec qui est Marsu aujourd’hui ? »

Pfffff c’est dur  

Au final, je mets 6 min de + que l’an dernier…Mais somme toute assez normal :

-       il me manquait vraiment un peu de volume d’entrainement pour tenir

-       l’alimentation a vraiment été difficile

Conclusion : les 10 derniers km m’ont vraiment achevé…

Mais ça reste de bons augures ; le tempo a quand même été bon sur les 3 premiers quarts de la course. 

Par contre bizarre cette douleur au genou… surtout que 3 jours après elle a disparu sans laisser de traces… ‘fin on verra bien ce soir pour une reprise légère sur  herbe. 

Maintenant si tout va bien rendez vous à l’Annecîmes sur le petit parcours.

 

5 commentaires

Commentaire de Génep posté le 17-06-2009 à 14:54:00

Ça va venir mon philou ;)
C'est rien 5 min de plus pour une reprise, on se voit bientôt j'espère aussi :)

Commentaire de Arno_SMAG posté le 17-06-2009 à 15:58:00

tu es le plus fort mon canard. Il faut toujours se battre pour la 1ère de la saison.

Commentaire de Gibus posté le 17-06-2009 à 17:08:00

Bô chrono quand même
C'est vrai que les 10 derniers kilos sont finalement terribles tout en descente.

Bonne récup.

Commentaire de lulu posté le 17-06-2009 à 22:12:00

BRAVO à toi !!
Félicitations avec cette fin si galère pour toi....

Commentaire de langevine posté le 21-07-2009 à 13:08:00

Joli joli! Je vois que la forme est presque meilleure que l'année dernière à la même époque!!
De bonne augure pr la fin du mois d'Août et même l'autre petit défi avant... ;-)
La montagne ... y a que ça de vrai, n'est ce pas?!
bonne balade pour la suite!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran