Récit de la course : 10 km d'Echirolles 2009, par agr

L'auteur : agr

La course : 10 km d'Echirolles

Date : 7/6/2009

Lieu : Echirolles (Isère)

Affichage : 531 vues

Distance : 10km

Objectif : Battre un record

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

   Mon ambition était claire en arrivant à cette course: battre mon record sur la distance, 41'34, réalisé il y a un peu plus d'un mois à l'occasion de la Ronde du muguet !! 10 km "extra-plats", ça pourrait le faire, non ?

  L'ambiance du départ est sympathique grâce à un très bon accueil des organisateurs, de la musique et pas mal de monde. Quelques petits tours de pelouse pour s'échauffer, tout en admirant les "délégations" du Kenya et du Burundi. C'est vraiment impressionnant de voir ces athlètes aux foulées extraordinaires de près, juste avant le départ. Ont-ils un objectif, eux aussi ? Sans doute celui de battre le record de l'épreuve...

 

  Ce coup-ci, je me place plutôt à l'avant du peloton (merci Pat'jambes pour le conseil !), ce qui n'empêchera pourtant pas un écart de 10s entre mon temps officiel et le temps réel "à ma montre". Le départ est cette fois beaucoup plus fluide que mes courses précédentes, ça bouscule à peine (sauf pour un coureur qui, ayant perdu sa chaussure à cause d'un autre concurrent qui a marché dessus, se voit contraint de rebrousser chemin face aux flots des coureurs: ce doit être terrible !!  )

 

  J'ai l'impression de partir plutôt vite et pourtant mon chrono affiche 4'18 au premier kilomètre, ce qui est bof bof pour mon objectif. Je décide d'accélérer... Problème, impossible de voir les panneaux 2, 3 et 4 km (existaient-ils vraiment ?), du coup je suis obligé de regarder mon chrono seulement à mi-course: 20'45.  C'est juste juste, il va falloir faire une deuxième boucle du tonnerre pour faire une performance !!

 

C'est là tout le problème: ma fatigue s'accentue, je n'ai pas de bonne sensation, et je ne trouve aucun lièvre à suivre pour m'arracher un peu. Mon corps n'accepte plus que le strict minimum, ma tête n'est pas au top. Finalement, en ayant ralenti, je me fait rattraper à 1,5 km de l'arrivée par un groupe de coureurs avant notamment une femme à l'allure très régulière. Je décide de courir à côté d'elle jusqu'à la fin de la course mais je craque bien vite, la laissant s'échapper. Le sprint de 100m à l'arrivée ne changera pas grand chose.

 

  Le verdict est sévère : 42'57  !!

 

  C'était ma quatrième course et c'est la première fois que je ressens une profonde déception... Il s'agit d'analyser les possibles causes de cet échec:

- trop de courses ? 3 courses de 10 km en 5 semaines, est-ce beaucoup pour un coureur qui s'entraîne depuis janvier entre 3 et 5 fois par semaine et ayant couru un semi début mars ? Je ne pense pas, 10 km, c'est pas l'enfer non plus...

- mauvais entraînement ?: quand j'ai commencé à m'entraîner en janvier, c'était pour le semi. Après, j'ai un peu fait au feeling. Aurait-il mieux fallu trouver des séances spécifiques pour 10 km ?   (Des avis de kikoureurs sur ce sujet ou éventuellement des conseils ?)

- trop d'ambition ? je voulais juste battre un record personnel : 1s de mieux m'aurait suffit !!

- faiblesse le jour J ? : possible, vu le manque de sommeil accumulé dans la semaine...

 

  C'est ma première grande déception depuis mon entrée toute récente dans le monde de la CAP, c'est pour cela que je me pose toutes ces questions...

 

 A la prochaine,

 

agr

1 commentaire

Commentaire de Pat'jambes posté le 09-06-2009 à 22:31:00

Salut Agr!

Je t'ai certainement vu passé, j'y étais mais en spectateur.
J'encourageais (facile comme rôle...) à l'arrivée ;-).

Pas facile, facile de savoir pourquoi une course ne fonctionne pas comme prévu...

Je ne suis pas coach (loin de là!), mais trois 10km en 5 semaines ça me parait très bien pour se faire plaisir, pas pour faire une perf'...
Un 10km à fond les manette ça peut (doit?) être "l'enfer"!

Pour ma part, j'ai commencé sérieusement à battre mes records sur 10km quand ça a été un objectif avec plan spécifique associé (6 semaines en moyenne).

Après, le jour J... Il doit se passer ce pour quoi tu t'es préparé... sauf si... (tout plein de "si").

Ne soit pas déçu, on apprend toujours d'une course qui foire.
Pour ma part, j'ai explosé mon record sur semi après avoir "merdé" ma première tentative.

Le 10km de Grenoble en septembre?
;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran