Récit de la course : La Grimpée du Ruisseau 2009, par Théophile

L'auteur : Théophile

La course : La Grimpée du Ruisseau

Date : 31/5/2009

Lieu : Sallanches (Haute-Savoie)

Affichage : 1344 vues

Distance : 15km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La grimpée qui ne fait pas que grimper du ruisseau...

Bien le bonjour à la communanuté.

Aujourd'hui au programme le récit de la grimpée du ruisseau 2009.(avec bientot des chouettes photos)

Cette course qui compte déjà quelques éditions est organisé par Clément qui a 16 ans !!Malgré ça l'organisation est au top, bravo à lui et à tout les bénévoles !

J'avais deja fait cette course il y a 2 ans, mais la le parcours est rallongé de 3 kilomètre, on a donc 15 km, 1200 de D+ et 800 de D-.

Me voila donc dimanche dernier au départ avec mon pote Hadri, qui court bien plus vite que moi, nous sommes au moins 161 au départ, puisque j'ai le dossard 161, mais je sais pas exactement. Avant le départ une minute de silence en l'honneur de Karine Ruby.

Puis c'est parti sur une petite route, départ assez tranquille, pendant 500 mètre puis on tourne à gauche et on se retrouve dans une pente, une vrai pente ou je m'efforce de continuer à trottiner, je suis surtout la pour m'entrainer. Les premiers écarts se creusent, je ne voius plus les premiers mais Hadri n'est pas loin, je lache la première féminine et continue à trottiner, ça continue de monter dans la forêt défois des petits plats pour relancer, c'est pas mal pour l'instant.

moi

 

On passe devant mes parents qui sont la pour m'encourager puis on arrive à une petite descente très raide sur un chemin 4X4 assez large, je lache tout et je reviens rapidement sur les coureurs devant moi et même sur Hadri assez étonné de me voir, on se retrouve donc tous les deux, je suis bien content j'avais jamais couru avec lui, j'essaye de m'accrocher derrière lui mais il me lache de 2,3 mètres. On arrive rapidement a une nouvelle descente Hadri me laisse passer je me laisse encore aller puis on arrive sur une route goudronnée.

La c'est autre chose, Hadri me passe je le laisse partir puis je me fais doubler par 2, 3 autres gars, j'en chie vraiment moi les routes je kiffe pas. Ca ne dure pas bien longtemps mais ça me parait une éternité, je vois au loin un ravito, je décide de prendre mon gel, je ne sais pas du tout depuis quand on est parti 15 minutes peut etre 30, 40 j'en sais rien, je l'avale tout en courant puis le pose sur la table en prenant un verre d'eau.

Après ça pendant longtemps, très longtemps on va monter, défois raide défois courable, des ptites relances, des ptits bouts de descente, mais le plus gros du D+ est dans cette partie, au milieu de la montée un pti ravito ou sont mes parents, ça fait du bien de se faire encourager, je leur laisse mes lunettes de soleil je prends un verre d'eau et continue comme je peux, Hadri est 2 minutes devant moi me dit mon père.

Entre le ravito et le point le plus haut de la course je vais perdre quelques places et surtout beaucoup de temps, je continue a courir mais je suis inefficace, la descente arrive enfin. Je me jette dedans a fond les ballons mais elle n'est pas assez technique pour que je rattrape, je choppe un pti point de coté mais je continue a courir et relancer, on arrive au dernier ravito. Je ne m'arrete pas et continue a courir, c'est valloné jusqu'a l'arrivée je vois un type en bleu devant, je force les relances et arrive a revenir sur lui, je le passe mais il s'accroche. J'élabore alors un plan diabolique mais riqsué, je tente le bluff en accélérant ça marche il décroche. J'arrive maintenant a 1 km de l'arrivée, il n'y a plus qu'une descente un pti bout de foret et l'arrivée en montée.

Je sors de la foret, je vois l'arrivée a 200 mètre mais ça fait que monter, à 100 mètre de l'arrivée un bonhomme en vert avec qui je fais le yo yo depuis un moment me passe il me dit:

- vas-y je te laisse finir devant !

- Non on sprint !

- T'es pas fou !!

Il me décroche me mets 5 mètre puis je vois Hadri arriver depuis 5 minutes qui me dit allez tit elle est pour toi celle la, mon père court a mes cotés, le public est nombreux, et y'a la musique de Pekin Expressje me mets a accélerer, je sens plus mes jambes, je m'arrache comme quand j'étais petit au cross, le public se met a vraiment gueuler, j'ai l'impression de gagner l'ultra trail !! Je me jette sur la ligne d'arrivée et remporte fiérement mon sprint !

the sprint

Après j'ai envie de vomir pendant une demi heure mais j'ai gagné mon sprint.

La journée se finira très bien, je suis troisième espoir et je gagne des produits bio, je suis bien content, malgré mon peu d'entrainement je me suis pas mal senti, j'ai qu'a travailler les cotes, et le 17 km de l'Aravis Trail devrait bien se passer.

moi à droite

Ah oui je finis 30ième.

Merci pour votre lecture a bientot.

 

 

1 commentaire

Commentaire de lulu posté le 02-06-2009 à 22:14:00

Bravo théo.........
A +

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran