Récit de la course : La Montée d'Ezy 2009, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : La Montée d'Ezy

Date : 30/5/2009

Lieu : Noyarey (Isère)

Affichage : 1041 vues

Distance : 10.4km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Ezy 2k9

 

Back to Ezy, version 2009 !

 

Premier point, cette course est organisée un samedi, c'est pas plus mal !! Retour donc à Ezy après l'avoir courue l'an passé. Luca/Kalu, Aurélien, les mutants Norman & Ross sont là. Léger échauffement, vu qu'on aura 3 kms de plat pour chauffer la machine.

 

Le départ est donné, la meute s'élance sur cette longue ligne droite, la chenille s'étire... et direct je ressens les 3 sets de tennis de la veille, impossible de suivre le rythme imprimé. Je reste donc avec Luca en point de mire à 50m devant, et fait le yoyo avec Aurélien, en espérant que j'aurai un meilleur feeling dans la côte, la montée, la butte, que dis-je le MUR !

 

Et oui car les 7.5 derniers kilomètres nous font grimper, 620m de dénivellée + ! La première bosse se présente, allez tant pis j'envoie la sauce, je remonte Aurélien puis Luca, en espérant ne pas craquer et donc ne pas les revoir ! Traversée du village de Noyarey, ambiance ambiance, beaucoup d'enfants c'est très convivial ! Surtout qu'en passant devant tous, on passe pour des extra-terrestres ah ah ah !

 

Suite de la grimpette, je me fixe de grignotter un par un les concurrents de devant, en espérant passer sous l'heure de course.

 

Lacets, montée... arrive le ravitaillement et le faux-plat habituel que je redoute. Ouf, ça passe, il fait chaud, j'ai les jambes un peu lourdes mais le souffle est là. Et le fait d'être parti comme une tortue me voit remonter pas mal d'athlètes accomplis, seuls deux coureurs m'ont doublé (dont un CMI Tullins que finalement je reprendrai à un kilomètre de l'arrivée). Donc un solde positif !

 

On traverse un bled, et arrive LE moment agréable de la course (parmi d'autres !!), une vue magnifique sur le sillon grenoblois, où l'on se dit que 45 minutes avant on était au niveau de l'Isère ! Plus que 2 kilomètres, je crois que les positions sont figées mais en fait non, j'en reprends qui sont à l'agonie, que j'essaye d'encourager mais ils ont tous leur mp3 !! C'est ça d'être parti à fond les ballons !

 

Les deux derniers kilomètres je suis sur un bon rythme, mais les trois de devant aussi,. panneau 1km, chrono à 53', aille il faut faire moins de 5'30 pour battre le temps de l'an passé, je donne tout histoire de faire d'une pierre deux coups, battre mon temps et glaner une à trois places... Sauf que devant ils devaient être en mode promenade, je ne les rattraperai pas, par contre je croise Bruno Brugnacchi qui descend pépère... et finalement je franchis la ligne d'arrivée en 57'05 ! Habile débriefing, le panneau 1km devait être mal placé.

 

Luca est juste derrière, en 58' et des brouettes et Aurélien autour d'une heure. A titre d'information je prends les temps de Norman et Ross (tout en me posant la question "ont-ils transpiré ?")  qui ont explosé le chrono. C'est une autre division !

 

Au final une course toujours aussi sympa, avec un MUR mais régulier, à suivre ! Julien

 

 

 

 

 

 

2 commentaires

Commentaire de l ignoble posté le 30-05-2009 à 14:42:00

Bravo pour ton super temps julien,je n'avais pas une manche de tennis cmme toi dans les pates,donc on peut le dire,c'est toi le cador.....a bientôt

Commentaire de gelindo posté le 06-06-2009 à 21:41:00

Hello,je finis en 58min28, avec un mp3, donc je dois etre un de ceux à "l'agonie", et effectivement, gros point de coté sur les 3 derniers Km, ou je pensais accélerer un petit peu. Mais heureux quand même, car j'ai explosé mon record à l'entrainement de 01:01:30.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran