Récit de la course : Marathon de la baie du Mont-St-Michel 2009, par mara

L'auteur : mara

La course : Marathon de la baie du Mont-St-Michel

Date : 17/5/2009

Lieu : Cancale (Ille-et-Vilaine)

Affichage : 1054 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Terminer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Mon premier marathon...

 

En décembre 2008, les inscriptions étant closes pour le marathon de Paris 2009, je décide donc de m’inscrire au marathon de la baie du Mont St Michel. C’est une très belle région, pourquoi ne pas la sillonner en courant ?!

 

Cela fait un petit moment que je ne cours plus sérieusement, cela me donnera un bon objectif pour m’y remettre vraiment !! Je prévois donc de suivre un plan sur 14 semaines avec pour objectif 4h. Finalement, je tarde, je tarde… et je suis un plan sur 6 semaines avec pour objectif de terminer !! Ayant beaucoup de temps de disponible actuellement, je consacre donc mes matinées à ma préparation sportive… 4 séances de course à pied par semaine et renforcement musculaire…

 

Nous sommes à 3 jours du jour J !! Les phases optimistes rivalisent avec les périodes d’interrogations. Me suis-je suffisamment entraînée ? Serai-je prête ? Mais, je reste confiante… quoiqu’il arrive, j’irai au bout !!!!!!

 

Ca y est…. Je suis arrivée au bout…. Retour sur la course… 

 

Vendredi… le gatosport est au four… je prépare mon sac. Bon alors, qu’est-ce que je prends ? Un tee-shirt ? un débardeur ? un short ? un collant ? Finalement je prends tout et je verrai sur place. Je vérifie bien mon sac avant de le boucler… ce serait dommage d’oublier les running ! Je me couche très énervée vendredi soir. Bizarre, non ?

 

Samedi matin, je suis réveillée à l’aube. Je prends mon petit déjeuner habituel (oranges pressées, céréales, yaourt au soja, kiwi, café) et direction Montparnasse. Moi qui ai tendance à arriver à la dernière minute quand je prends le train, là comme par hasard, j’y suis 20 min avant le départ. Allez… en avant… direction St Malo !

J’arrive à St Malo en fin de matinée. Je dépose mon sac à l’hôtel puis part en balade dans la ville. Comme cela est bon de voir la mer !!! Je retrouve un ami un peu plus tard puis ce sera resto (pâtes évidemment !), balade, farniente sur la plage sans oublier évidemment d’aller chercher les dossards !!!! J’avoue que j’ai un peu de mal à tenir en place ! Le soir, pasta party puis dodo à 23h !

 

Réveil à 6h30… il pleut !!!!! Oh noonnnn !! Enfin…. Il faut y aller quand même !!!

Je prends ma part de gatosport au chocolat et pépites de chocolat (trop bon !), opte finalement pour short/tee-shirt, ajuste mon dossard, accroche ma puce, prépare mes gels et me voilà, enfin prête !

Des navettes ont été mises en place pour rejoindre le départ à Cancale. L’ambiance dans le car est assez « électrique », tout le monde déborde d’énergie !

En arrivant sur Cancale, nous apercevons au loin le Mont St Michel… oh la la… comme il est petit vu d’ici et dire que l’on va y aller en courant !

Il y a déjà énormément de monde du coté du départ. En ce qui me concerne, je commence à faire la queue pour aller aux toilettes… et oui, un dernier petit pipi avant de partir s’impose ! Puis je dépose mon sac à la consigne avant de rejoindre le sas de départ. Je cherche le meneur d’allure des 4h30 (et oui, mon objectif est de finir mais si seulement je pouvais mettre entre 4h30 et 5h, ce serait bien !) mais comme je ne le vois pas, je reste où je suis et je verrai bien !! En fait, j’ai hâte de partir. Je me sens bien, heureuse d’être là parmi cette foule de coureurs.

 

Ca y est, le départ est donné !!!! La foule s’ébranle… marche puis progressivement se met à courir… c’est parti !! Et comme par enchantement, la pluie a cessé… finalement, il va peut-être faire beau !

 

Je passe la ligne de départ… tout va bien ! Je sens que je pars vite par rapport au rythme que je me suis fixée mais les jambes sont là alors je continue. Je me trouve au niveau du meneur d’allure des 4h. Pour l’instant, je suis…. Au ravitaillement du km 10, il me distance, je n’essaie pas de le rattraper… au revoir !! J’ai atteint le km 10 en 54’49… je suis satisfaite mais bon, il reste encore plus de 30 kms ! Je prends quelques gorgées d’eau au ravitaillement, un gel et je continue…

A chaque ravitaillement, je prends quelques gorgées d’eau, un gel tous les 5 kms et un comprimé de sporténine toutes les heures. Avec ça, je devrais aller au bout. Ayant déjà couru des semi marathon, je ne suis pas inquiète sur cette distance, je sais que je peux le faire mais au-delà, c’est l’inconnu… je suis confiante mais pourvu que je n’ai pas de crampes, que les jambes suivent…

Il y a de nombreux spectateurs sur les bas-côtés de la route, ils applaudissent, nous encouragent. Cela fait du bien même si le plus dur reste à venir.

J’atteins le km 20 en 1h52’38… puis le semi en 1h59’50 ! En passant, la ligne du semi, je sens une énergie monter en moi ! Ca y est, je rentre dans l’inconnu !

Prochain objectif : le km 25… et comme ça, jusqu’à la fin, je me fixe le ravitaillement suivant comme objectif ! J’atteins le km 30 en 2h56’30… évidemment, les jambes commencent à se faire sentir mais ça va bien ! J’essaie de garder à peu près le même rythme tranquille. Je vois de plus en plus de monde en train de marcher mais je suis contente, cela ne m’atteint pas. J’avais un peu peur de cette tentation mais je préfère courir… doucement mais sûrement !

Au km 35, je sens l’émotion qui monte… l’arrivée approche… et j’avoue que je commence un peu à m’ennuyer… euh… est-ce vraiment normal de s’ennuyer à ce moment là ?! je sors donc mon ipod et voilà, j’accélère le rythme sur les 5 derniers kilomètres… Lors du passage du pont avant d’entamer la dernière ligne droite vers le mont, il y a énormément de monde venu nous soutenir. C’est vraiment super tous ces encouragements.

J’atteins le km 40 en 4h01’46 et franchis la ligne d’arrivée en 4h14’38 !! Je n’en reviens pas, je suis super contente. De plus, les jambes sont toujours en état de marche et je ne me sens pas du tout épuisée !!! N’aurais-je pas assez forcée ? Ne me serais-je pas trop préservée ? Enfin, toujours est-il que cela a été un excellent moment pour moi… et maintenant, j’ai hâte de recommencer pour atteindre les 4h la prochaine fois... et pourquoi ne pas viser des distances plus longues... 

 

3 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 21-05-2009 à 10:49:00

Un grand BRAVO, tu as fini et en bon état donc une bonne gestion de course.
Allez 4h au prochain.

Commentaire de le Styx posté le 21-05-2009 à 14:55:00

Bravo... pour un 1er marathon, c'est une belle perf. gérée comme les pros !!!! Je partage ton plaisir. Rv à Paris en 2010 ?

Commentaire de bluesboy posté le 23-05-2009 à 10:27:00

Bravo pour ce marathon très bien géré ,à te lire ca semble presque facile ,j'avais couru en 2005 sous la chaleur ,la fin fut très dure

Bonne récup

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran