Récit de la course : 100 km du Ponthieu-Marquenterre 2005, par bottle

L'auteur : bottle

La course : 100 km du Ponthieu-Marquenterre

Date : 5/6/2005

Lieu : Nouvion (Somme)

Affichage : 1479 vues

Distance : 100km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

mon 1er 100km

Eh bien voilà, c’est fait.
Mon 1er 100km est bouclé et je suis heureux d’être allé au bout dans un temps qui me convient très bien : 11h40.

Le parcours, composé de 4 boucles de 25km, est vallonné, en pleine campagne. Le départ est donné à 6h00 du village de Nouvion en Ponthieu. Le 1er km est en descente assez raide, on rejoint le 1er ravito au 4km puis on part dans la campagne jusqu’au 10ème km avec comme seules spectatrices les nombreuses vaches du coin et comme compagnon le vent qui forcira au cours de la journée. Au 10ème km un petit aller-retour à l’entrée d’un village permet d’ajuster la distance et de trouver le 2éme ravito. Les 5km suivants sont un peu plus faciles avec le vent arrière et légèrement en descente, hormis la portion de chemin caillouteuse sur 500m qui au fil des tours deviendra pénible. La côte la plus importante, relativement courte, se situe juste avant le ravito des 16km et à l’entrée de la forêt qui nous garde à l’abri du vent. Les 7km de traversée de la forêt sont composée de 2 longues lignes droites vallonnées avec un ravito au 18km et un au 22km. Les 3 derniers km de la boucle sont les plus difficiles car le vent est pleine face et le dernier est un long faux plat montant. Il n’y a pratiquement aucun spectateur sur le parcours, les accompagnateurs sont donc d’un grand secours.
J’ai décidé de ne rien emporté sur moi et d’utiliser uniquement les ravito de la course. J’ai mangé un petit bout de banane et bu un verre de coca à chaque arrêt et cela m’a convenu.

Nous sommes 272 coureurs au départ de ce Championnat de France des 100 km 2005. Comme prévu mes 2 premières boucles se sont bien passées. Avec mon compagnon de route Joël nous avons bien gérés notre 14/1 (14mn de course /1mn de marche) un peu adapté au parcours. Première boucle en 2h35 + 5mn d’arrêt au passage de la ligne, deuxième boucle 2h35 + 10mn d’arrêt car Joël se fait masser. Ce second arrêt est un peu long pour moi et j’ai du mal à me remettre dans le rythme. Nous avons de la marge sur nos objectifs et Joël me propose de passer à 10/1. Le vent s’est levé, nous l’avons de face sur la première partie de la boucle. Malgré la réduction du temps de course il faut que je me force un peu pour tenir le rythme. Heureusement que Joël est là, c’est lui qui contrôle les temps et qui me tire à la bonne vitesse. On commence à croiser les voitures balais qui récupèrent les nombreux abandons. Après le 60ème km le vent est à nouveau arrière, le parcours est plutôt descendant et je reprends des forces. La longue traversée de la forêt malgré ses interminables lignes droites nous garde à l’abri du vent. La sortie de la forêt est terrible, le vent souffle à 50/60 km/h de face. Je fais les 2 km de la fin de la boucle avant le raidillon final à l’arraché, Joël me tire encore et toujours pour finir cette boucle. 8h25 de course pour les 3 boucles (75km). Joël s’arrête au massage et me conseille de le faire aussi. Je n’ai pas de problèmes musculaires mais je me fais masser 5mn.
Dernière boucle, j’ai 3h30 pour terminer sous les 12h. Je découpe ma boucle en 5 x 5km et je calcule qu’il me faut faire chaque 5 km en 40mn pour arriver en 11h50. Un 4/1 est donc suffisant pour un tel objectif. Je laisse Joël terminer son massage en lui disant que je pars cool devant et qu’il me rattrapera. Après 3km Joël est là. Le 4/1 semble me convenir, je propose donc à Joël de ne pas m’attendre car l’objectif parait réalisable. Il est mieux que moi et ce n’est pas la peine que je le retarde plus. Il terminera en 11h28 pour son 1er 100km.
Les 10 premiers km de la boucle avec le vent sont relativement durs mais je tiens mon 4/1. 1h11 pour les 10km je suis dans les temps. Les 10 suivants sont moins durs avec la forêt qui m’abrite. A 7 km de l’arrivée j’ai la surprise de retrouver l’électron accompagnateur du chacal qui réalise une perf en 8h30 (8éme V2) pour un premier 100 km. Il est venu m’accompagner sur la fin du parcours et ça me fait un bien fou. Comme à son habitude il balance un tas de vannes auxquelles j’ai du mal à répondre mais qui m’aident dans mon final. Je savais que le 97 et 98km serait terrible face au vent mais avec l’électron et l’objectif atteint j’ai pu maintenir le rythme. Je passe la ligne en 11h41’07.
Je suis heureux et satisfait de ma course l’objectif était de finir et si possible en moins de 12h, contrat rempli. D’après les dires, ce fut une course difficile avec le dénivelé et le vent, le prochain objectif sera donc d’améliorer ce temps.
Pour le reste j’ai rencontré sur le parcours plein de coureurs sympathiques. Au 40km le futur vainqueur (7h02) nous a passé comme un avion, il nous a déjà pris un tour. Nous l’avons encouragé, il nous répondu, sympa. Au 65km pour nous, c’est mitch qui nous passe pour la fin de sa dernière boucle, il n’a plus le moral mais il est dans les 20ème et il ira au bout pour finir 23ème. La tête de la course féminine arrive également, Karine Herry (5ème titre consécutifs) vient de prendre la tête pour ne plus la quitter. J’attends avec impatience bibi qui arrive en 3ème position dans une forme incroyable, on dirait qu’elle vient de démarrer. Phil venu en reporter sur la course est là à ce moment pour prendre des photos de bibi. J’aurai donc droit moi aussi à une photo. Au ravito du 97km c’est Momo Magroum qui arrive, je glisse un petit bonjour qu’il me retourne. Il plaisante en lançant un « quel métier ». Un homme vraiment sympathique qui sera dans un mois aux championnats du monde de la distance. A l’arrivée je retrouve la famille Bec les bras chargés de coupes et de médailles. Il faut dire que bibi est 3ème au scratch et Championne de France Vétéran.
100 abandons sur 270 partants la course a fait des dégats.
Reste à l’électron à me ramener chez moi pour digérer tout ça.
Merci à tous ceux qui m’ont supporté durant cette journée.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran