Récit de la course : Trail du Patois 2009, par Manuwak59

L'auteur : Manuwak59

La course : Trail du Patois

Date : 17/5/2009

Lieu : Olhain (Pas-de-Calais)

Affichage : 1538 vues

Distance : 29km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Contre toute attente ...

Retour sur le Trail du Patois de ce dimanche avec un parcours de 29 kms et 860m de D+ essentiellement tracé dans la forêt d' Olhain (62).

Après ma bonne course de Comines + une semaine de formation professionnelle intensive avec une légère contracture à la sortie + une nuit agitée durant laquelle j' ai dû fermer l' oeil 3 heures, le trail semblait mal engagé !!.............
De plus, dans sa version précédente ça n' a jamais été une course pour moi puisque j' y ai abandonné 2 fois sur 3 et pour me rendre à Olhain je me suis, à chaque fois, planté de route.............. Bref, la vengeance a sonné, et c' est en famille que je fais le voyage ( et avec un GPS emprunté !!!!!!!..)

Le départ est donné à 09 h 30 et sur la ligne de départ je salue Jérome (Embrunman) juste sorti de son 24 h 00 d' Eppeville ( 2ème et 193 kms ).
Nous sommes environ 150 au départ sur les 2 distances 12 et 29 kms.

Je pars dans le milieu de peloton et nous nous dirigeons directement sur les pentes boueuses au coeur de la forêt. Déjà quelques chutes ou descentes volontaires version "toboggan" occasionnant un petit bouchon.
Je m' extirpe du bourbier et commence à accélérer pour y voir un peu plus clair. Je reconnais quelques passages sympathiques des éditions précédentes et me fait vraiment plaisir.

Le parcours est sinueux, vallonné, souvent en single tracks et je m' amuse beaucoup. Nous repassons près de la salle du départ , je vois Karine et les enfants qui m' encouragent. Je repars ensuite sur la boucle qui est celle du 12 kms. Une autre de 17 nous attendra ensuite.

De temps en temps nous sortons un peu en lisière de forêt mais sans jamais s' éloigner ce qui permet de rester sur un circuit technique typé trail et en empruntant que très peu de portions macadamisées. Au 10 ème kilo je rejoins Yannick (Zybo) avec qui je terminerai cette 1ère boucle.

Je repasse donc à la case départ et ne m' arrête pas au ravito, ayant emporté un double porte bidon ( 2 x 500ml de Punch power neutre) et un gel Inkospor de 40g. Je me retrouve seul dans cette dernière boucle et dans une légère descente je me mets à lâcher les chevaux pour me tester. Tout va vraiment bien aujourd' hui !! C' est
incroyable pourtant ça paraissait mal barré !! Mais bon rien n' est fait et il me reste encore 17 bornes à tirer.

Heureusement le balisage est nickel car personne devant, personne derrière, je suis seul au monde !! Une petite montée, suivi d' une belle série d' escalier, tac tac tac !! Bien, ça monte bien !!!!!!!!! .......

Nous repassons ensuite à quelques encablures du départ ( oui on ne s' éloigne pas trop !! ) je zappe à nouveau le ravito du 18ème km, d' ailleurs je ne l' ai jamais vu !!!!!!! Parait-il que pour y accéder il fallait faire un petit détour !! Un peu bizarre comme formule !! Bref, je continue ma progression, une côte en macadam assez longue avec au sommet un coureur qui vient de jeter l' éponge. Une petite tape amicale au passage !!! Chouette une place de gagné !! Je poursuis après 2 heures de course........ Un coup de pompe dans une montée, ça devait arriver. Je sors et ingurgite mon gel, bois un coup et repars lentement.

J' arrive à une intersection et un signaleur m' indique que je suis 5ème à 4min 30sec du 4ème. Je suis agréablement surpris et continue mon effort. Mais à présent la succession de bosses commence à me fatiguer. Ça glisse et j' ai du mal à courir à certains endroits mais je me dis que derrière c' est la même galère à moins d' en avoir gardé sous la semelle et finir comme un boulet de canon......... De toute façon toujours rien à voir, rien à entendre, ni devant, ni derrière...........

Retour dans la jungle, un passage douloureux dans les orties ... Aie aie aie ça pique !!! Une longue ligne droite sur un chemin caillouteux et inondé me permet d' apercevoir que derrière ça revient assez fort !!!
Le problème c' est que je ne sais pas trop où j' en suis !! Me reste t-il 2, 3 ou 5 kms à parcourir ???? Aucune idée et personne ne le sait , même pas les signaleurs ( ou bien ils ont eu des consignes particulières !!?? ) Faudra que j' investisse dans un GPS ( Hou la, ça fera 2 avec celui de la bagnole, va falloir faire des heures supplémentaires !!!)

Ça y est je reconnais la fin du parcours et le retour vers l' arrivée. Le problème c' est qui va falloir monter et monter encore. Je fais l' effort jusqu' à l'entrée dans la forêt comme pour me cacher de mes poursuivants. Une dernière difficulté en marchant, retour sur le bitume et accélération jusqu' à l'arrivée. C' est bon je ne suis pas repris mais y a tout de même du monde derrière.

Karine ne m' attendait pas de si tôt et me lance un " t' es déjà là ??!!" . Ben oui !! Je termine finalement en 2 h 41'
57" à la 5ème place sur 85 partants pour le 29 kms.
Je suis vraiment content de ma course et surpris d' avoir eu la pêche pendant au moins 2 bonnes heures.....
On me remet un bouteille de binouze et un sandwich ( pour 19 euros c' est vraiment léger !! enfin bon c' est une bonne matinée pour moi !! ) J' assiste au podium précipité et dans le total anonymat !! Dommage..!!.....

Bonne douche chaude, petite collation en famille à la cafétéria voisine et retour au bercail sans encombre grâce au GPS !!!!!!!!!!............

Les photos commentées sont ici :

http://picasaweb.google.fr/Manuwak59/TrailDuPatois2009#

Voilà tout, je serai en déplacement en Corse pour quelques temps et mon prochain objectif est le Trail Napoléon à Ajaccio  le 31 mai  ( 23 kms et 1000m D+ ).

MANUWAK.

1 commentaire

Commentaire de quickquick posté le 19-05-2009 à 22:04:00

Joli CR... pour une jolie performance !!
De plus, les jolies photos complètent bien le CR.
Bon courage pour le prochain trail.
Quickquick

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran