Récit de la course : Trail des Balcons d'Azur - 33 km 2009, par Linette06

L'auteur : Linette06

La course : Trail des Balcons d'Azur - 33 km

Date : 26/4/2009

Lieu : Mandelieu La Napoule (Alpes-Maritimes)

Affichage : 1682 vues

Distance : 16km

Objectif : Se dépenser

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

L'Azuréenne - Mandelieu La Napoule - 26 Avril 2009 (16 kms et 900 + et -)

 

L'Azuréenne – Mandelieu La Napoule, Alpes-Maritimes – 26 Avril 2009

(16 kms – 900 m + et -)

 

Le pourquoi du comment

Seulement deux semaines après mon périple au Trail des Citadelles me voilà déjà sur la ligne de départ d'une autre épreuve. Elle est certes beaucoup plus modeste, mais, à deux pas de la maison, je peux y effectuer mon entrainement prévu (3h de rando-course). En même temps j'espère que ce sera l'occasion, enfin, de franchir une ligne d'arrivée cette année...

 

Me voila donc à Mandelieu La Napoule en ce Dimanche matin pluvieux, en compagnie de Thierry, compagnon d'entrainement depuis l'an dernier. Il va pleuvoir toute la journée, décidément coté météo je suis toujours maudite, mais au moins, ici, il fait moins froid que dans l'Ariège!


 


 

La course étant réservée aux féminines je récupèrerai Thierry juste après le départ, ni vu ni connu. On a prévu de zapper le ravito sa présence ne devrait pas poser problême, enfin j'espère. Il est bien content, Thierry, de faire une course “qu'avec des nanas” comme il dit.

 

Les 8 premiers kms pour s'échauffer

Le départ à lieu sur la petite plage au pied du chateau de La Napoule. Je voulais me mettre derrière pour partir tranquillement, bien décidée à faire la course à un rythme de sénateur. Seulement je sais pas pourquoi mais... je me retrouve devant. On dirait que les autres filles ont peur d'y aller!

 

Petit briefing de Philippe Cordero pour nous prévenir qu'il y a de la boue, que ça glisse, blablabla, je connais la chanson par coeur, j'écoute pas sinon ça va me démoraliser... Il dit aussi que la course se gagnera en montée et pas en descente, bah, je me demande encore pourquoi, au contraire c'est beaucoup moins rentable de s'arracher en monter qu'en descente pour gagner des places, enfin je trouve...

 

Il nous retient pas trop quand même, on a pas chaud là sous la pluie. Et c'est parti. Je suis donc devant et à mon grand étonnement ça part pas très vite. Thierry se joint à moi à la sortie de la plage et on quitte la ville par de petites routes en montée. Je suis étonnée, d'habitue j'ai super mal aux jambes quand on part en montée comme ça, d'autant plus que je me suis pas échauffée du tout et qu'hier j'ai fais une bonne séance (j'ai respecté le plan d'entrainement...). Mais là non, pas de douleur, c'est très étonnant...

 

Assez vite on redescend pour traverser une route et nous voila parties dans la garigue. Le sentier n'est pas technique, je m'attendais à pire. Avec Titi on tchatche, c'est cool, on se croirait à l'entrainement. Les filles autour de nous sont sérieuses, personne ne cause... tant pis!


 

Déjà on rattrape et on double des concurrentes, de temps en temps, sans forcer, comme ça se présente. A une bifurcation je suis emportée par mon élan et je trace tout droit au lieu de plonger à droite. Heureusement que j'entends Titi m'appeler, demi-tour express et je reviens sur le bon chemin. Mince, quelques places de perdues...

 

Par moments ça monte raide, il y a même un endroit où le sol est très glissant, on est obligés de se tenir aux arbres sur le coté du chemin pour monter. On longe ensuite un petit cours d'eau, tellement étroit qu'on doit passer à cheval dessus et comme ça glisse toujours autant c'est plutôt acrobatique. Ca me rappèle de bons souvenirs...

 


 

 

Une succession de petites montées et de faux plats nous font profiter de paysages fleuris et verdoyants, dommage qu'il pleuve... Le téléphone sonne: merci de penser à moi, c'est trop gentil, je souris.

 

Une montée un peu plus sérieuse nous amène au point le plus haut du parcours, on aperçoit le ravitaillement en contrebas. Comme j'essaye de ne pas répéter mes erreurs des Citadelles je fais attention à bien m'alimenter. Je prends un gel au bout de 50 minutes car le rythme est malgré tout élevé. Lors de la redescente vers le ravito je demande à Titi s'il a besoin de s'arrêter. Non, pas la peine: parfait, on gagner encore un peu de temps. Je regarde le chrono, 1h12 pour 8 kms et une bonne partie du dénivelé, c'est pas si mal.

 

Retour à un train d'enfer

A la sortie du ravitaillement on s'élance sur une large piste et j'en profite pour accélérer. Si jamais ça devient technique ensuite je serai moins à l'aise, donc profitons-en. En fait le parcours suivra cette piste assez longtemps, ça m'arrange bien, j'allonge le plus possible et du coup je rattrape encore du monde. De temps en temps on à droit à quelques petits raidillons qui font très mal aux jambes, mais je me dis que c'est la même chose pour tout le monde, donc pas question de se plaindre.


Les organisateurs nous ont réservé une petite surprise pour la fin du parcours: à quelques kms de l'arrivée, ils nous font bifurquer à droite dans un véritable “mur”, à flan de colline, dans un pierrier. Heureusement, il y a une corde! Sans elle, impossible de passer, on recule à chaque pas dans les cailloux qui roulent sous nos pieds. Il faut un bon moment pour se sortir de ce piège, et ensuite ça continue à monter encore un peu, avant d'arriver à un magnifique point de vue sur la crête. On aperçoit La Napoule en bas, allez, encore un effort!


Le sentier qui suit la crête est très agréable, étroit mais pas trop technique, j'avance toujours bien. On me dit que la concurrente qui me précède est à 300m devant mais j'y prête pas trop attention. Si je dois la rattraper tant mieux, mais je vais pas me focaliser là dessus. Je suis concentrée, la dernière descente est un peu mauvaise, il faut pas faire d'erreur maintenant.


On arrive enfin sur la route, on la traverse et on prend le sentier littoral au bord de mer. Quelle bonne idée! C'est magnifique de courir là, on profite du spectacle, au premières loges. La concurrente qui me précède est juste devant moi maintenant mais pas question pour moi de la doubler, ce serait vraiment vicieux, pas mon genre. J'accélère juste pour essayer d'être sous les 2h, c'est symbolique. La toute dernière difficulté me fait bien mal aux jambes: des escaliers qui n'en finissent pas, je cours, je marche, je recours, c'est terrible. Enfin je débouche sur la route, la ligne d'arrivée est là. Un dernier sprint et c'est le soulagement.


Petite discussion avec les quelques filles présentes au ravito. La 3ème est là et me dit que je suis 6ème. J'ai du mal à y croire, je pense qu'elle se trompe, j'espère être bien classée mais pas à ce point. Thierry arrive juste après moi, il a profité de la compagnie de la seule junior de la course pour terminer son parcours, il a l'air satisfait de sa sortie lui aussi!


Epilogue

Cette course s'est passée comme dans un rêve, du plaisir du début à la fin, un parcours agréable, varié, un petit concentré de trail presque parfait. Même le mauvais temps n'aura pas gâché la fête, toutes les filles arrivent heureuses de leur participation.

Je suis effectivement 6ème, et très étonnée de cette place. Même plusieurs jours après je ne réalise pas vraiment. Ca doit être l'entrainement qui porte ses fruits, j'ai l'impression que c'est une autre Line qui a couru ce jour là.

 

C'est un trail très agréable et très bien organisé, je vous encourage à venir l'an prochain, plusieurs distances sont proposées, il y en a pour tous les goûts. Et l'endroit est magnifique... même sous la pluie!

 

Merci d'être resté avec moi pendant ce long récit. Place à l'entrainement maintenant, la prochaine échéance approche, et c'est loin d'être dans la poche...

 

Line.

 

3 commentaires

Commentaire de grumlie posté le 02-05-2009 à 20:55:00

Quelle course menée de main de maitre. Sympa cette sortie "rando-course"... Bonne continuation.
A+

Commentaire de joy posté le 27-07-2009 à 11:45:00

Bonne continuation et bravo !!!

Commentaire de Bambi posté le 19-03-2011 à 16:54:00

super perf et cr très sympa
merci et bravoooo

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran