Récit de la course : La Montée de St Egrève Planfray 2009, par unbretonagrenoble

L'auteur : unbretonagrenoble

La course : La Montée de St Egrève Planfray

Date : 19/4/2009

Lieu : St Egreve (Isère)

Affichage : 712 vues

Distance : 10.4km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Jolie course de reprise

Après quelques hésitations, je me suis motivé (grâce à Julien alias Mardouk) à faire cette course.

 Mais cette année, place à une course dans les sentiers de la Chartreuse, c'est quand même mieux que le bitume!

 

Je partais un peu dans l'inconnu, car comme je suis un peu faineant l'hiver, j'ai totalement arrêté de courir et que ma cheville m'embête encore un peu (sur le plat surtout) suite à une entorse en novembre dernier.

Bref, cette semaine petit entraînement de reprise le Lundi de Paques dans les Vouillands (500m D+). La fin était était très dure donc pas trop en confiance. Mercredi, je refais le même parcours mais les sensations sont largement meilleures.

 

Au final, j'arrive ce matin avec l'idée de suivre Julien et de terminer la course sans trop en baver!

Départ trankilou sur le plat dans les 40èmes avec Julien. Ensuite, on attaque un sentier qui s'avéra une sacrée côte bien longue et bien dure (comme je les aime). On double ceux qui sont meilleurs sur le plat que dans les montées (ou alors ils sont partis trop vite). A un moment, on rejoint un groupe de 5 coureurs et Julien me dit "Vas y": il sentait que j'avais des fourmis dans les jambes, mais il était un peu moins bien que moi à ce moment là.

Une fois ce groupe doublé, je récupère 2-3 autres coureurs avec un bon rythme, dont un en tee-shirt rouge avec qui j'ai fait au moins la moitié de la course. On se relaie, on discute, moi c'est les côtes et lui, c'est les parties plus roulantes.

A un moment, on rejoint un MUR interminable, obligé de marcher, les mollets chauffent!! Une fois passée cette difficulté, on attaque les 2 derniers km, et on se rate de chemin à un endroit (un garnd classique pour moi), on perd 30 secondes et un concurrent (que je connais bien) nous rejoint grâce à cette erreur.

Dans le dernier km, c'est une descente glissante où je ne prends aucun risque (cheville oblige) donc les 2 concurrents avec moi me lachent inexorablement.

On arrive à Pomarey, finish sur le bitume, content d'en avoir fini mais je n'ai pas fait attention, je viens de dépasser l'heure : 01h00:02 DOMMAGE

 

Bilan, super course avec des beaux sentiers, balisage super, parcours varié où on pouvait récupérer par moments.

Très bonne idée des organisateurs d'avoir emprunté ces sentiers

Venez nombreux l'année prochaine (car faute de communication, le nombre de participants est toujours faible)

 

 

 

 

4 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 19-04-2009 à 19:09:00

Au moins j'ai la satisfaction d'écrire plus vite les récits !!

C'est clair qu'entamer une montée avec toi derrière c'est ingérable, mieux vaut te laisser filer avec ton rythme de grimpeur.

bref, il fait bon être fainéant...!

Commentaire de l ignoble posté le 19-04-2009 à 21:06:00

belle course,et tirez vous bien la bourre aux trois communes,au plaisir........

Commentaire de Mustang posté le 20-04-2009 à 00:56:00

sympa comme course!! bravo

Commentaire de Davidou le minou posté le 21-04-2009 à 00:18:00

Bon ben je vois que la saison attaque fort !! En ce qui me concerne j'ai encore du mal à me lancer en course à pied. Bravo pour ta perf, vous allez me faire souffrir je le sens.

David

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran