Récit de la course : La Course des Foyers Ruraux 2005, par pierrot34

L'auteur : pierrot34

La course : La Course des Foyers Ruraux

Date : 29/5/2005

Lieu : Montagnac (Hérault)

Affichage : 1597 vues

Distance : 13.8km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La chaleur est là

Un peu différente, la course de Montagnac, cette année. La grand place sous les platanes étant en travaux, le départ de la course était déplacé au pied de l’église, dans le centre ville. Pour se garer les parkings étaient toujours les mêmes sur le pourtour de la ville, alors cela faisait un échauffement assuré pour aller chercher le dossard, revenir à la voiture et repartir au départ.
Le dossard, justement. On avait eu beau s’engager, le coup de fil n’a pas été pris en compte. « Secrétariat » très aléatoire….Mais on est à Montagnac….Heureusement, c’était pas plus cher en s’engageant le dimanche matin, contrairement à Mèze, dimanche dernier où « le racket » était vraiment organisé (11 euros pour s’engager le jour même ! le marathon de Paris sera bientôt moins cher… !. Mais je ne me plains pas. Si j’ai couru à Mèze, c’est  que le club  l’avait ainsi décidé :il payait l’engagement. Mais je lui ai fait faire des économies :je me suis dégonflé :quelques gouttes de pluie à 7h et un coup de fatigue m’ont fait déclarer forfait…)
Montagnac donc. Départ à 9h50 au lieu de 9h30. Les enfants d’abord ! Et il faut déplacer à mains d’homme les voitures qui gênent… ! Le parcours :on parle d’aller retour Montagnac-Aumes (comment cela serait-il possible ?) et finalement, c’est toujours la même boucle , mais à l’envers. Par contre, la chaleur, c’est la même. Au départ, nous sommes entre 150 et 200, pas plus. Ce n’est pas beaucoup. Le referendum ? La chaleur ? .
Les 6 et 13km partent ensemble. Petit tour en ville, rues étroites, mais à l’ombre ! Toujours ça de pris ! Puis, effectivement, la boucle habituelle, mais à l’envers, avec la grande descente….à monter. Je ne suis pas trop mal . De l’eau aux ravitaillements, surtout. A ne pas rater . Puis un deuxième tour ( ah, je n’en aurais bien fait qu’un !), à gérer. Je me retrouve bien seul. Course contre la montre. Je double au train un habitué de mon niveau. Un extra-terrestre venu de nulle part , me tombe dessus. Je croise l’ami Jean-Marie Garcia à 300m de l’arrivée, venu encourager l’un des siens pour le sprint. Il ne me passera pas. Toujours ça de sauvé. Arrivée, récupération, eau…et voiture (marche à pied…). Mise à sec. Retour sur la ligne (j’aurai bien fait 20km en tout !). Classement affiché : 47è sur 50 (presque avant dernier ?) mais 4è V3, en 1h03 35. Le 3è V3 est à 3mn. Un costaud de Pezenas. Fallait pas rêver. Mais je m’attendais à pire, au vu de la chaleur.
Petit tour en ville. J’avais repéré des petits pâtés de Pézenas. J’en achète 4( pour la fête des mères-déjà fêtée la veille) et repars, sur une route bien encombrée. Ca circule sur la N 113. Prise de glycémie à 12h30 : 0,66g . C’est rare quand je suis aussi bas. La chaleur, on vous dit !
Dimanche, repos. Mais pas pour la glycémie du diabétique. Direction la Normandie, pour fêter les 60 ans de mon beau-frère….au restaurant. Le plein, oui, mais de souvenirs, surtout. Des souvenirs de cyclisme de l’ancien compagnon de Tom Simpson sur le Tour de France 1967, de triste mémoire….
Une date incontournable :le 26 juin, pour les Foulées de la soie à Ganges, à 4 jours de la retraite ! Une autre fête !!!!

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran