Récit de la course : Cross de Sommières 2009, par patcastelnau

L'auteur : patcastelnau

La course : Cross de Sommières

Date : 29/3/2009

Lieu : Sommieres (Gard)

Affichage : 369 vues

Distance : 8.25km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Ah ! Le bel et beau cross !

Un peu plus d'un an que je n'avais plus goûté à cette spécialité que pourtant j'adore  car elle réjouit l'ex-attaquant de football que je fus pendant 25 ans. Aujourd'hui, tout y était ! Les courses enfants si réjouissantes avec le très chouette challenge Pujazon qui a le mérite de faire un travail de découvertes de futurs athlètes de demi et grand fond. Il y avait aussi l'herbe et les passages boueux (belles averses la veille) et le beau temps. L'heure en moins de sommeil perturbait un peu les esprits, mais c'est bien à 12h40 que nous prîmes le départ pour 5 tours, avec Pascal Campet comme chef de file. Mon but : ne pas terminer dernier. J'avais fait auparavant un petit tour de reconnaissance (1,650 km) afin d'éviter le piège des bosses. J'eus la surprise de voir que le parcours se composait d'un long faux-plat descendant, suivi de 3 sévères bosses, quelques plats, puis déjà la redescente. Je me calai en queue de peloton dès le coup de pistolet. J'étais avec 2 V2 et 1V3 et j'essayai de ne pas me faire distancer. Je pris leur mesure jusqu'à la fin du 2ème tour, puis je rattrapai au train un grupetto de 3 jeunes coureurs sénior, qui étaient partis fort et qui commençaient à ressentir la dureté de la course, sûrement une de leurs premières incursions dans le monde impitoyable du cross. Encouragé par de nombreux enfants dans les parties les plus pentues (Allez, Monsieur, souffle ! Qu'est ce que t'es musclé, Monsieur !), je résistai. Durant le quatrième tour, je gérai ma petite avance de 50 m sur le groupe de 5 qui s'était formé à l'arrière, passai les bosses au ralenti et attaquai la dernière descente avec un deuxième souffle qui me permit d'accentuer un peu mon avance. Dernières côtes, dernières souffrances et la ligne était là en un peu moins de 36' : dernier V1 mais 18ème sur 24 ! Le ravito final, la gentillesse des bénévoles, les beaux podiums du challenge, tout cela fit de ce cross une belle fête. Bravo le Gard ! Vive le cross, sa boue, et tous ses petits trucs tactiques que l'on n'a guère l'occasion de mettre en oeuvre dans les autres courses !

1 commentaire

Commentaire de claude 34 posté le 29-03-2009 à 22:01:00

Bravo pour avoir réussi ton objectif.
Si tu aimes les vrais cross, tu as dû être servi aujourd'hui avec la boue qu'il devait y avoir.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran