Récit de la course : 24 heures de Rennes 2009, par grand'ouest

L'auteur : grand'ouest

La course : 24 heures de Rennes

Date : 21/3/2009

Lieu : Rennes (Ille-et-Vilaine)

Affichage : 684 vues

Distance : 177km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

24 heures de Rennes 2009

Pour mon 3ème 24 heures en 8 mois, avec une Transe Gaule, deux marathons et un gros volume d'entraînement effectués dans ce même laps de temps, je m'attendais à faire un peu mieux au niveau kilométrage, mais en ultra tout le monde sait qu'on n'est sûr de rien et que certaines certitudes peuvent être des leurres.
Il y a bien la TransEurope, qui démarrera dans 4 semaines maintenant, qui aurait pu me servir d'excuse, mais j'avais prévu 3 niveaux d'objectifs et seul le premier a été atteint.
1er niveau : faire au moins 175km; ça, c'était pour me donner un ordre de grandeur et quelques "pitons" pour m'accrocher en cas de "dévissage".
2ème niveau : améliorer mon record (191km), distance à priori pas très éloignée de mon potentiel actuel estimé.
3ème niveau : 200km, certes ambitieux, et sans doute un peu prétentieux aussi.

J'avoue que j'ai un peu "dévissé" pour rester dans la métaphore montagneuse.

L'avant-course.

Revenons d'abord sur ce week-end rennais où je fus hébergé chez ma soeur qui y réside depuis septembre 2008.
Petite soirée cool en famille donc, la veille de la course, avec un repas de lasagnes arrosées d'un peu de vin rouge mais pas trop pour ne rien regretter au réveil le lendemain.
La nuit fut classique comme dans ces veilles d'épreuves de longues distances à ceci près que je n'ai pas dormi dans un gymnase et donc que je n'ai pas été gêné par les ronflements des autres coureurs. De plus, le lit était bien moëlleux et plus confortable qu'un matelas de camping à même le sol dans un gymnase.
Le petit matin commençait à poindre quand je décidai de me lever (7h), et après un petit-déjeuner frugal (pain grillé et café au lait) je me préparai. La tenue choisie était constituée d'un short, d'un T-shirt "Techfit Adidas, clima365" moulant et empêchant les frottements, par dessus lequel je mis un de mes T-Shirt Salomon offerts par mon sponsor. Aux pieds, mes Nike Air Equalon+2 allaient devoir assurer les 8 premières heures. Je préparai aussi les zones à risques de brûlures : crèmes sur les pieds et aux endroits exposés, pansements protecteurs à divers endroits bien connus des "services de soins d'après ultra".

Une fois en tenue je me rendis au complexe sportif où avait lieu la course.
Première étape : se renseigner afin de savoir où je pourrais mettre mon véhicule pour qu'il soit accessible à tout moment pendant les 24h. L'organisation m'indiqua une zone où je me garai. Impeccable, en plein sur le parcours, je pourrai donc changer de tenue à tout moment sans avoir à cavaler pour retrouver ma voiture.
J'avais préparé des sacs et des boîtes à chaussures tous marqués selon l'heure et l'utilité.
Sac et boîte N° 1 intitulés "départ" : vides ! Normal, j'avais déjà enfilé ce qu'ils contenaient.
Sac et boîte N°2 intitulés "H+8 à H+12, configuration nuit fraîche" : une paire de Mizuno Alchemy 7 (la N°2 de ma collection), un collant, un T-shirt de rechange, un sweat, un coupe-vent, des chaussettes, un bonnet, un buff, des crèmes...
Sac et boîte N°3 intitulés "Rechange H+16 à H+18" : même contenu mis à part les runnings (Mizuno Alchemy 7 (la N°3 de ma collection);
Sac et boîte N°4 intitulés "rechange à tout moment" où j'avais mis d'autres T-shirts, sweat-shirts, shorts, chaussettes ... dans le cas où, ainsi qu'une 4ème paire de running (Mizuno Alchemy 6, la N°4 de ma collection).
J'avais emporté aussi mon fauteuil de camping pour me changer en m'asseyant, l'éternel calendrier grand format pour poser ses pieds par terre et pas sur le bitume (ceux qui font des cross me comprendront), ma glacière qui sera mise sur le site de ravitaillement avec ma caisse plastique de nourriture et boissons personnelles.

Seconde étape : le retrait des dossards. Il me permit de visiter la salle de sport où se déroulent des matches de volley de Nationale 1 (avec le REC). Elle est gigantesque et possède de nombreux vestaires et autres locaux (sanitaires, secourisme...)
Les deux heures précédant le départ furent consacrées à mon installation, donc, ainsi qu'à la rencontre de beaucoup de coureurs ou personnes gravitant autour de l'ultra. On a discuté, on s'est pris en photos, enfin, rien de bien différent de ce qui se passe avant ce type de course.
Troisième étape : disposition de mes affaires personnelles destinées à mon propre ravitaillement sur une table située juste en face de la "case" qui m'était attribuée par l'organisation : je n'aurais donc aucun effort supplémentaire à faire pour me ravitailler, juste à choisir entre mon propre ravitaillement ou celui fourni par l'organisation.

La course.
Le départ a été donné à 10 heures précises sur la piste que nous devions emprunter dans le sens inverse à l'habitude sur 350m avant d'entrer dans le "tunnel" de pointage et de ravitaillement au sortir duquel nous arrivions sur le parking où ma voiture était stationnée, puis après une chicane assez large devant la piscine et son secteur pavé (sur 10m !) nous sortions du complexe pour emprunter un trottoir bitumé en descente d'environ 250m suivi d'un virage à gauche où commençait la partie revêtement en terre, avec quelques racines et petites pierres, qui montait légèrement sur ses 400m environ de longueur et dont la fin en courbe voyait la pente s'inflêchir encore un peu (sur 100m) plus avant de revenir sur du bon vieux bitume comme je l'aime. Les 300m environ de ce boulevard, qui était bien exposé au vent qu'on a eu de face une grande partie de la course (surtout la nuit), se terminait par un nouveau virage à gauche qui nous ramenait vers l'entrée annexe du stade et nous faisait descendre sur une petite pente très abrupte nous conduisant sur la piste que nous devions emprunter à nouveau. La longueur du tour était de 1827,53m.
Mon départ fut prudent comme à mon habitude, et je m'étais donné quelques tours pour faire connaissance avec le parcours et avec le système de pointage et d'information du classement de chaque coureur avant de passer en mode "vitesse de croisière".

Bien sûr nous sommes tous différents face à la gestion mentale et physique d'une telle course, et ce qui me permet de réussir (à mon niveau) de terminer et de relativement bien figurer tient au fait que je suis sans cesse en train de calculer : temps au tour, moyenne horaire, place, évolution selon différents scénarios... Donc, avec ces petits jeux de calculs quasi permanents, je n'ai pas de mal à rester concentré sur ma course, malgré les petites blagues qu'on peut me faire de temps à autres quand certains s'amusent à me chambrer.
Comme mon Polar n'enregistre que 99 temps de passage et que j'avais prévu de dépasser les 100 tours de circuit, j'ai commencé par prendre les temps de passage aux 3è, 6è, 8è et de deux en deux jusqu'au 20ème tour à partir duquel je pouvais enregistrer mes temps de passage à chaque tour. A chaque passage sur le tapis d'enregistrement on pouvait connaître son classement, son kilométrage et le temps écoulé depuis le départ. Mais pour mon analyse d'après course, j'avais besoin d'avoir des données personnelles plus précises (FC enregistrée toutes les 15 secondes, avec pour chaque tour la FC moyenne, maximale, minimale.). De plus, le classement donné toutes les heures ne comptabilisait que les tours complets effectués avant l'heure, ce qui donnait l'impression de faire du yoyo tandis que le rythme était régulier.

Dans le tableau ci-dessous, j'ai tous les enregistrements de mon cardio  : les différentes couleurs correspondent à des "périodes" plus ou moins rapides. (NB : les tours indiqués sont, en fait, les enregistrements de mon cardio aux 3è, 6è, 8è tours et de deux en deux jusqu'au 20ème tour, puis après à chaque tour. Le kilométrage de chaque "tour" est indiqué ainsi que la cadence au km).
Le vert des 3 premières heures et demie constituent la mise en route, le réglage de l'allure de croisière, l'apprentissage du circuit, la mise en condition progressive du corps et de l'esprit dans la compétition.
 Le violet qui suit traduit une baisse de la vitesse initiale afin d'effectuer un recadrage de la FC qui ne voulait pas se rester dans la fourchette que j'avais prévue (moins de 130 de FC moy et pas de FC supérieure à 140). Cela m'a pris entre 4 et 5 heures avant de redecendre à des valeurs. Il faut dire aussi que cela correspondait à la partie de course commune avec les coureurs du 6 heures et que parfois j'accélérais légèrement pour discuter avec les copains.
Une fois la course des 6 heures terminée, c'est la couleur orange, il était 18 heures passées et  j'ai commencé à réfléchir à la conduite à tenir lors des heures suivantes. Le temps avait fraîchi mais je n'avais pas envie de m'arrêter tout de suite pour enfiler ma tenue "configuration nuit fraîche" de ma boîte N°2. Je souhaitais continuer de courir tant que le physique était encore bon. Un premier long ravitaillement à 18h30 avec de la soupe chaude me fit "perdre" quelques minutes et je me refroidis un peu. C'est pour cela que dans l'heure suivante je décidai de changer de tenue pour enfiler un collant, changer de chaussures et compléter l'équipement par un bonnet, un coupe-vent et des gants. Ma moyenne avit chuté parce que je n'avais fait que 3 tours (5483m) en une heure. Mais je pouvais repartir de plus belle et me fixer les prochaines étapes (après 12h, 14h et 16h de course). J'étais en "mode concentration totale" avec la radio de mon portable pour écouter les matches de foot. Puis de 23h à 2 ou 3h du matin, j'ai mis le "pilote automatique", ce qui ne fut pas facile car les coureurs du 12 heures qui étaient "tout neufs" n'en finissaient pas de me doubler. Mais comme j'en connaissais certains, j'ai aussi pu bavarder un peu au gré des dépassements.
Vers 2 ou 3 heures du matin, j'ai eu un gros coup de pompe : une envie de dormir qui me faisait somnoler en courant. C'est le début de la partie rouge. Comme le vent froid me glaçait et que ma vitesse de course n'était pas assez rapide pour me réchauffer, je fis plusieurs "longs" arrêts pour me ravitailler et me redonner l'envie de m'accrocher. Mais la présence à portée de running de la salle chauffée et des lits de camp était trop tentante. J'ai su résister un temps, mais j'ai quand même décidé à ce moment de la course d'aller m'allonger, ne serait-ce qu'un quart d'heure au bout duquel je repartirais en pleine forme. Oui, mais en réalité, j'avais peur de trop dormir et de ne pas pouvoir me réveiller. Donc mon repos n'excéda pas à chaque fois les 10 minutes auxquelles il faut ajouter les tergiversations ("J'y vais ? J'y vais pas ?). Tant et si bien qu'à la reprise de la course, le mal était fait : les jambes lourdes, le froid plus mordant, il me fallut plusieurs hectomètres pour me relancer. J'ai effectué pendant ces 4 heures 6 longs arrêts. Du coup, je n'étais plus dans les temps de mon objectif N°2, le N°3 étant passé à la trappe depuis plusieurs heures déjà.
Pour sauver les meubles, je me décidais de reprendre la course et d'atteindre le quadruple marathon puis pourquoi pas les 170km. Les 175 me semblaient hors de portée vu toutes les minutes que j'avais perdues à essayer de retouver toute ma lucidité. Je pris donc un café en espérant me réveiller pour de bon. Cette dernière partie (en bleu) dura environ 3 heures pendant lesquelles j'alignais les kilomètres. Le jour commençait à se lever, malgré un petit brouillard tenace, et le vent faiblissait. A près de 9km/h de moyenne j'ai réussi à atteindre mon objectif "minimal" de 175km et j'ai même poussé un peu plus pour essayer de gagner des places. Sur le parcours, en quelques heures ça s'était repeuplé : ceux qui étaient allés dormir s'étaient remis sur le circuit afin de valider leur course, beaucoup d'entre-eux marchaient. quelques autres retrouvaient une certaine fraîcheur et essayaient de grapiller les kilomètres pour pousser leur score un peu plus haut.

Je finis 15ème, avec 177,074 km, ce n'est pas le plus important, mais ce que je retiendrai le plus de ces 24 heures c'est :
- l'envie de dormir qui s'est abattue sur moi en pleine nuit alors que j'avais fait le plein de sommeil les jours précédant la course;
- l'engourdissement progressif physique et mental à cause du froid amplifié par le vent;
- la combativité retrouvée lors des 3 dernières heures qui m'a permis de me rassurer et de finir sur une note positive.

Le tableau :

Relevés Polar des 24 heures de Rennes 2009.
 

Tour     Temps      Tps/tour    FC fin       Max     Moy     Min      Dist      min/km

1.         0:36:26.7         0:36:26.7         118      127      114      92        5828    6:18    

2.         1:11:23.3         0:34:56.6         118      136      119      97        5483    6:22    

3.         1:34:45.0         0:23:21.7         124      135      124      107      3655    6:23    

4.         1:57:08.7         0:22:23.7         130      138      129      117      3655    6:07    

5.         2:20:44.2         0:23:35.5         133      150      132      116      3655    6:27    

6.         2:44:42.2         0:23:58.0         133      149      132      117      3655    6:33    

7.         3:08:38.1         0:23:55.9         136      143      135      115      3655    6:32    

8.         3:33:08.2         0:24:30.1         137      143      136      119      3655    6:42    


9.         4:00:45.1         0:27:36.9         139      150      134      87        3655    7:33    

10.       4:13:33.1         0:12:48.0         134      154      136      115      1827    7:00    

11.       4:27:12.3         0:13:39.2         139      151      136      107      1828    7:28    

12.       4:39:23.8         0:12:11.5         135      145      139      125      1827    6:40    

13.       4:52:44.1         0:13:20.3         131      142      134      125      1828    7:17    

14.       5:06:07.7         0:13:23.6         133      142      132      107      1827    7:19    

15.       5:18:42.3         0:12:34.6         134      138      133      127      1828    6:52    

16.       5:31:38.3         0:12:56.0         129      137      131      123      1827    7:04    

17.       5:44:46.4         0:13:08.1         133      142      131      124      1828    7:11    

18.       5:57:38.5         0:12:52.1         135      139      133      125      1827    7:02    

19.       6:11:36.0         0:13:57.5         135      141      133      113      1828    7:38    

20.       6:24:52.0         0:13:16.0         136      143      133      108      1827    7:15    

21.       6:38:06.5         0:13:14.5         128      136      131      126      1828    7:14    

22.       6:53:00.7         0:14:54.2         129      135      127      108      1827    8:09    

23.       7:06:39.1         0:13:38.4         128      132      126      117      1828    7:27    

24.       7:20:11.2         0:13:32.1         131      136      128      117      1827    7:24    

25.       7:35:24.8         0:15:13.6         131      139      128      105      1828    8:19    

26.       7:48:49.6         0:13:24.8         128      134      127      116      1827    7:20    

27.       8:01:38.9         0:12:49.3         127      139      130      120      1828    7:00    

28.       8:16:01.7         0:14:22.8         122      134      125      113      1827    7:52    


29.       8:37:12.9         0:21:11.2         121      128      110      78        1828    11:35  

30.       8:52:02.4         0:14:49.5         123      129      120      100      1827    8:06    

31.       9:18:44.6         0:26:42.2         123      129      106      75        1828    14:36  

32.       9:31:24.5         0:12:39.9         129      131      126      121      1827    6:55    

33.       9:44:32.9         0:13:08.4         123      131      126      122      1828    7:11    

34.       9:58:51.6         0:14:18.7         119      125      118      101      1827    7:50    

35.       10:13:55.0       0:15:03.4         116      124      115      97        1828    8:14    

36.       10:30:24.0       0:16:29.0         119      119      109      89        1827    9:01    

37.       10:45:28.0       0:15:04.0         117      121      115      97        1828    8:14    

38.       11:01:44.0       0:16:16.0         111      122      113      90        1827    8:54    

39.       11:18:26.0       0:16:42.0         112      115      108      90        1828    9:08    

40.       11:34:45.0       0:16:19.0         109      115      107      83        1827    8:55    

41.       11:51:18.0       0:16:33.0         108      116      106      86        1828    9:03    

42.       12:13:10.0       0:21:52.0         114      115      98        79        1827    11:58  

43.       12:27:51.0       0:14:41.0         108      115      110      103      1828    8:01    

44.       12:44:20.0       0:16:29.0         108      113      104      87        1827    9:01    

45.       13:06:47.0       0:22:27.0         106      111      95        70        1828    12:16  

46.       13:20:35.0       0:13:48.0         110      113      107      103      1827    7:33    

47.       13:37:05.0       0:16:30.0         110      113      104      86        1828    9:01    

48.       13:51:35.0       0:14:30.0         112      112      107      97        1827    7:56    

49.       14:08:07.0       0:16:32.0         108      112      103      86        1828    9:02    

50.       14:22:52.0       0:14:45.0         108      111      104      90        1827    8:04    

51.       14:39:43.0       0:16:51.0         110      111      100      84        1828    9:13    

52.       14:54:52.0       0:15:09.0         107      113      105      86        1827    8:17    

53.       15:09:15.0       0:14:23.0         97        119      105      86        1828    7:52    

54.       15:22:25.0       0:13:10.0         115      123      110      91        1827    7:12    

55.       15:34:48.0       0:12:23.0         114      120      113      105      1828    6:46    

56.       15:48:40.0       0:13:52.0         112      118      109      95        1827    7:35    

57.       16:00:32.0       0:11:52.0         120      122      117      112      1828    6:29    

58.       16:16:04.0       0:15:32.0         112      117      108      88        1827    8:30    

59.       16:31:20.0       0:15:16.0         89        113      103      89        1828    8:21    

60.       16:59:15.0       0:27:55.0         102      104      87        65        1827    15:16  

61.       17:16:56.0       0:17:41.0         82        106      94        80        1828    9:40    

62.       17:47:55.0       0:30:59.0         100      105      80        50        1827    16:57  

63.       18:04:18.0       0:16:23.0         103      108      100      80        1828    8:57    

64.       18:29:44.0       0:25:26.0         93        102      84        67        1827    13:55  

65.       18:47:46.0       0:18:02.0         74        104      93        57        1828    9:51    

66.       19:03:56.0       0:16:10.0         104      106      97        74        1827    8:50    

67.       19:19:28.0       0:15:32.0         105      110      100      82        1828    8:29    

68.       19:35:24.0       0:15:56.0         85        105      97        84        1827    8:43    

69.       19:55:53.0       0:20:29.0         93        104      89        66        1828    11:12  

70.       20:24:22.0       0:28:29.0         91        102      80        49        1827    15:35  

71.       20:47:29.0       0:23:07.0         98        103      86        62        1828    12:38  


72.       21:04:23.0       0:16:54.0         106      109      95        69        1827    9:15    

73.       21:16:28.0       0:12:05.0         112      116      110      105      1828    6:36    

74.       21:28:26.0       0:11:58.0         116      129      115      109      1827    6:33    

75.       21:40:40.0       0:12:14.0         113      123      115      110      1828    6:41    

76.       21:53:20.0       0:12:40.0         116      120      113      104      1827    6:56    

77.       22:08:48.0       0:15:28.0         87        119      107      85        1828    8:27    

78.       22:22:09.0       0:13:21.0         111      114      106      88        1827    7:18    

79.       22:35:58.0       0:13:49.0         116      117      108      83        1828    7:33    

80.       22:49:37.0       0:13:39.0         95        118      110      94        1827    7:28    

81.       23:02:18.0       0:12:41.0         114      118      112      95        1828    6:56    

82.       23:15:20.0       0:13:02.0         121      122      113      88        1827    7:08    

83.       23:27:35.0       0:12:15.0         120      124      119      116      1828    6:42    

84.       23:40:10.0       0:12:35.0         129      131      120      114      1827    6:53    

85.       23:52:04.0       0:11:54.0         125      131      125      118      1828    6:30    

86.       24:00:00.0       0:07:56.0         129      133      129      126      1286    6:10    


à+Fab****   

 

3 commentaires

Commentaire de robin posté le 29-03-2009 à 21:03:00

Merci pour le Compte-rendu !

A ranger précieusement et à lire voire relire pour tout candidat aux épreuves horaires !

bon vent pour la transeurope !

Commentaire de bluesboy posté le 30-03-2009 à 17:32:00

Merci pour ce compte rendu et pour le tableau qui montre bien la gestion d'un 24 h
L'idée d'une course de 24 h commence à me trotter dans la téte .Peut étre à Rennes car j'ai de la famille dans le coin

Bonne récup


Commentaire de runner14 posté le 05-04-2009 à 19:48:00

SALUT Grand'Ouest!Très heureux de t'avoir revu sur cette épreuve ,dommage que j'étais sur le 12h je pense que l'on aurait pu faire un bout de chemin ensemble sur une telle épreuve ,gageons que ce n'est que partie remise à bientôt et bravo pour ton courage !:))

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran