Récit de la course : Trail du Ventoux - 46 km 2009, par Papillon

L'auteur : Papillon

La course : Trail du Ventoux - 46 km

Date : 22/3/2009

Lieu : Bedoin (Vaucluse)

Affichage : 1625 vues

Distance : 44km

Objectif : Se défoncer

16 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le bonheur et le Ventoux

Nous sommes samedi 21 mars... le jour J approche. Cette fois, c'est pour demain. J'ai des sentiments mélés d'envie, de trouille... cela fera 8 mois et demi que j'ai accouché de mon micro-papillon, et j'ai perdu tous mes repères.

Sale impression de ne plus avancer, et cette fatigue lancinante qui ne me lâche plus. Bien sûr, j'ai repris les entraînements, mais voilà, j'en ai sauté pas mal, faute de plus de punch, trop froid, sûrement pas assez envie.
Mes sorties longues me semblaient toujours difficiles à faire, difficile à terminer, mal dans les pattes, dure dans la tête.
Mon ayrton, lui, a toujours cru en moi, me remettant en selle, me préparant mes séances, jour après jour; les adaptant, me regardant, guettant les signes de fatigue. Il m'a patiemment, reconstruit, rebâti, me redonnant chaque fois espoir.
je suis donc partie avec l'ombre du doute, celui de ne pas tenir les 46km, de ne plus savoir faire ça.

Ma motivation, je la trouvais dans des éléments totalement incongrus, comme dormir tout contre mon beau mec, dans le dortoir de Bélizy, et retrouver ces sensations de bonheur parfait connu il y a deux ans... bizarre...

Nous avons pris le TGV après des mp d'encouragement des copains kikous (merci Agnès et Jepipote)!!!

Nous arrivons à Bédouin où nous attendent la maman et la cousine d'ayrton, elles sont venues nous applaudir.

Et là, je retrouve avec ravissement, mes compagnons supporters de l'utmb, Yayoune, Speedyzaza, et un kikou mâle, dont je ne me souviens plus du pseudo! Cela me fait plaisir, leurs sourires me font du bien. Comme moi, tout ce petit monde courra demain.

Nous partons alors au Bélizy pour la pasta party, et nous y rencontrons des kikoureurs que nous ne connaissions pas encore. Bactérie et francky dont j'avais lu les post juste avant de partir et Alyzée.

Après nos pâtes avalées, hop au lit! Avec Ayrton, nous nous lovons sur notre couchette une place. Lui a du mal à fermer l'oeil, dérangée par une petite fenêtre éclairée en face de nous, moi, je dors comme un bébé... de toutes façons dans ses bras, la Terre pourrait s'écrouler autour de moi, que je ne serais pas sûre de m'en rendre compte!

Au petit matin, nous ouvrons les yeux, il y a de l'animation, les coureurs s'agitent, s'habillent... certains se sont lever à 5h30 pour respecter la règle des 3 heures... avec Ayrton nous avions revoté la loi, pour la ramener à 2h.

ca y est, c'est le grand départ, nous avons beau être là, nous ratons la photo de famille des kikous... tant pis, ce sera pour une autre fois!

C'est parti, un petit tour dans la ville et nous commençons la grimpette. Le parcours a totalement changé... cette année, je ne vois pas les carrières d'ocre, juste le sable rouge sous mes baskets qui me dit qu'elles ne sont pas bien loin... pas de cheminées de fées... étaient-elles là, c'est moi qui n'ai rien vu?

Nous nous élevons tout doucement, je discute, à droite, à gauche... je me retourne, et je vois comme posées sur le paysage tout plat, des petites montagnes, toutes jolies dans le matin brumeux.

Puis nous rejoignons la route, elle ne sera désormais plus jamais loin jusqu'au sommet.Je préférais la montée de l'ancien parcours, nous étions au milieu de rien, et j'adorais ça! J'arrive à la séparation entre petit et grand parcours en 2h, je suis bien dans mes jambes, jsuque là, tout va bien. Les premières grosses plaques de neige arrivent.

Je parcours les derniers kilomètres qui me sépare du haut de notre Ventoux en marchant sur la route toute enneigée, je ne veux pas me cramer... il y a deux ans, j'ai fini ma course à la rue, épuisée! Je sais que la route est encore longue...

Enfin, c'est la bascule, mon chrono affiche 3h26.

Nous ne voyons plus le pierrier sur le quel j'avais tant souffert! J'ai commencé ma descente tout doucement, je ne veux pas voir le foutu point de côté réapparaître! Celui-ci m'avait terrassé, sans jamais me lâcher.
4h30 de course, je suis toujours en jambes, ça me rassure... je pense à mon ayrton, où est-il, sûrement proche de l'arrivée...

Je n'en peux plus de la neige, et ça tombe bien, elle devient de plus en plus rare... nous abordons les grimpettes de la descentes... je sens le coup de mou arriver, je mets mon MP3 sur mes oreilles, et en avant la musique! Je retrouve de l'énergie dans le rythme des sons. Je me confonds en excuses quand je croise du monde, je suis dans ma bulle, inaccessible, ça me gêne, me met mal à l'aise de ne pouvoir entendre le monde extérieur.
Oui, mais voilà, j'ai du coup retrouver une bonne petite foulée. J'entraîne dans mon sillage des gars fatigués, ils s'accrochent, en rient. Malgré ma musique, je les entends plaisanter, je prends confiance, et je dévale les pentes! Je suis ravie, moi, si nulle en descente, je tire un wagon de mecs! Les 25 bosses m'ont fait du bien, j'ai progressé dans l'art de la dégringolade!

Les petits chemins se succèdent, la dernière ligne droite pointe le bout de son nez... c'est écrit, "Arrivée 5km"... je vais y arriver, à l'arrivée... je suis rassurée sur mes capacités!

Je descends, je descends, mais le point de côté est de la partie! J'essaie de le maîtriser, je réussis un peu, j'avance, une raideur au milieu du tronc, qui me fait suffoquer dés que je me relâche. Je préfère que ça m'arrive dans les 5 derniers, que depuis le haut!

Marie-Laure, ma voisine de dortoir me double... manifestement, elle est plus fraîche que moi.

Le wagon de gars qui avait fini par lâcher l'affaire, me rattrappe. Ils se mettent çà ma hauteur, et me tirent, m'encouragent, me soutiennent! Magie du trail et des traileurs!

Et, au détour d'un virage, le beau sourire de mon ayrton, il m'accueille, content et étonné de me voir si tôt... il me mitraille de photos, le tout en courant!

"Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre.
Que serais-je sans toi qu'un coeur au bois dormant.
Que cette heure arrêtée au cadran de la montre.
Que serais-je sans toi que ce balbutiement.

J'ai tout appris de toi sur les choses humaines.
Et j'ai vu désormais le monde à ta façon.
J'ai tout appris de toi comme on boit aux fontaines
Comme on lit dans le ciel les étoiles lointaines.
Comme au passant qui chante, on reprend sa chanson.
J'ai tout appris de toi jusqu'au sens de frisson.

J'ai tout appris de toi pour ce qui me concerne.
Qu'il fait jour à midi, qu'un ciel peut être bleu
Que le bonheur n'est pas un quinquet de taverne.
Tu m'as pris par la main, dans cet enfer moderne
Où l'homme ne sait plus ce que c'est qu'être deux.
Tu m'as pris par la main comme un amant heureux.

Qui parle de bonheur a souvent les yeux tristes.
N'est-ce pas un sanglot que la déconvenue
Une corde brisée aux doigts du guitariste
Et pourtant je vous dis que le bonheur existe.
Ailleurs que dans le rêve, ailleurs que dans les nues.
Terre, terre, voici ses rades inconnues." (Aragon)

 

 

 

 

 

6h41 de résistance, une victoire sur moi-même, et le plus bel homme du monde à l'arrivée... le bonheur, ce week-end, était sur les flans du Ventoux!

16 commentaires

Commentaire de @lex_38 posté le 25-03-2009 à 10:07:00

Un CR romantique!
Mais ton homme pourrait presque être jaloux de tous les hommes que tu attires sur les sentiers du Ventoux!
Bravo tu es allé au bout, et peu de temps après avoir eu un bébé, c'est une belle victoire pour toi!

Commentaire de Mustang posté le 25-03-2009 à 10:32:00

joli compte-rendu! bravo pour ta course bien gérée!

Commentaire de parapgab posté le 25-03-2009 à 10:46:00

félicitations pour une superbe course.
merci de la nous faire partager .

Commentaire de laurent05 posté le 25-03-2009 à 11:11:00

bravo pour ta course
faire des enfants ça donne des ailes et pour
un papillon c'est ce qu'il faut
a+
laurent

Commentaire de jepipote posté le 25-03-2009 à 11:43:00

eh ben c'est un cr ou une déclaration d'amour...
les deux, et c'est très réussis.
belle course, bonne récup à vous deux.

Commentaire de Françoise 84 posté le 25-03-2009 à 13:02:00

Et bien, voilà, la reprise est faite!!!! Bravo pour cette superbe course!!! Et je crois que ce n'est pas la peine de te demander si tu as passé un bon WE!!!!

Commentaire de BENIBENI posté le 25-03-2009 à 16:46:00

Bravo à toi Papillon ! Au plaisir de vous recroiser !

Commentaire de Francki 07 posté le 25-03-2009 à 20:33:00

salut Papillon
super ton CR, je suis triste tu ne parles pas de mon jolie gobelet à sourire !!!
content de vous avoir rencontré
à +

Commentaire de agnès78 posté le 26-03-2009 à 07:18:00

eh beh dis donc! Quelle rentrée la miss! pfffffiou! BRAVO cécile pour ta très jolie course et ton sourire!
bisous

Commentaire de gdraid posté le 26-03-2009 à 15:34:00

Je savais déjà que tu étais une super Maman !
Je sais désormais que tu redeviens une super "traileuse" !
Bravo Cécile pour ta belle chevauchée sur le Géant de Provence, à la manière dont le Papillon survolait les "25 bosses".
Ayrton n'a pas fini de lire et de relire la fin d'un si joli récit...
JC

Commentaire de Papillon posté le 27-03-2009 à 22:34:00

Merci à tous! C'est vrai Francky, finalement, je devais bien avoir la t^te dans le pa^té ce matin là... si tu ne m'avais pas rappeler l'épisode de la tasse au si beau sourire, il serait rester coincé quelque part dans les méandres de ma tête.

Super traileuse, je ne sais pas, mais c'est vrai que j'ai levé le doute sur ma capacité à réaliser à nouveau ce type de distance! Donc Rendez-vous à l'ardéchois!

Commentaire de phil77 posté le 30-03-2009 à 12:38:00

Bravo Cécile pour ta perf ! ....pour une reprise ca c'est de la reprise ! le ventoux rien de moins ! on voit que même si tu n'avais pas la grosse motiv' ces derniers temps tu es sur les bons rails pour l'Ardéchois, avec un petit plan d'entrainement de ton chéri, ca va booster !

Biz

A Bientôt

Commentaire de phil77 posté le 30-03-2009 à 12:38:00

Bravo Cécile pour ta perf ! ....pour une reprise ca c'est de la reprise ! le ventoux rien de moins ! on voit que même si tu n'avais pas la grosse motiv' ces derniers temps tu es sur les bons rails pour l'Ardéchois, avec un petit plan d'entrainement de ton chéri, ca va booster !

Biz

A Bientôt

Commentaire de XBo posté le 30-03-2009 à 13:48:00

Bravo Cécile,
Pour une reprise, c'est une belle reprise.
Le plaisir était là apparemment.
On se croisera sans doute au trail des cerfs,
A+

Commentaire de Pottok posté le 06-04-2009 à 22:35:00

Félicitations Papillon jolie retour, on ce verra à l’ardéchois
A bientôt
Gilles

Commentaire de la panthère posté le 09-04-2009 à 12:28:00

génial!!!!!
ils sont passés où les grammes de la grossesse? envolés! et vlà papillon qui s'envole sur les sentiers, le sourire aux lèvres et le coeur brûlant d'amour pour son beau prince de la yourte! bisous ma belle!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran