Récit de la course : La Foulée Printanière de Sorbiers - 17 km 2009, par torchure

L'auteur : torchure

La course : La Foulée Printanière de Sorbiers - 17 km

Date : 21/3/2009

Lieu : Sorbiers (Loire)

Affichage : 1666 vues

Distance : 17km

Objectif : Terminer

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Foulée printanière sorbiers 17km... vu du fond de course

et bien, il faut savoir que depuis la dernire compètition que j'ai fait et le mal de genou qui en a découlé (en janvier, dans la neige) j'ai essayé de m'entrainer en augmentant petit a petit le volume de course par semaine : de 10  25 km hebdo. Me permettant de cumuler une centaine de kilometres en 5 semaines.

Comme a chaque fois, la semaine précédant la course, j'ai fait qu'une petite sortie très cool avec à l'arrivée, une petite douleur dans le genou gauche.

Donc c'est avec bcp d'apréhension que nous nous rendons à Sorbiers pour s'incrire vers 14h au parc de Fraisse.
Mes accolites ne sont pas avec moi, ils ont préférés courir à Vourles le dimanche matin. Le parcours de Vourles ne semblait pas vraiement me convenir : deux boucles et surement pas mal de goudron.

A 14h45 précise,on assiste (avec Fabi) au départ du 10km. On peut voir partir comme des flèches les quelques 70 coureurs. Un tour du parc permet d'étirer le petit peloton...

Il est temps d'aller faire un petit pipi... juste  temps avant que le départ soit donné...

Je pense à démarrer mon cardio à l'avance histoire qu'il ai le temps de capter les satelites.. pas comme pour le RTT

Nous voici donc tous aglutinés derriere une banderole... j'ai a peine le temps de mettre mes oreillettes (dpart avec Kalann) que le coup de pistolet retenti.... BAN !!!!

Le départ me semble le plus rapide que j'ai pu assister.... Le départ se fait en montée, très casse pattes ! Le tour du parc se fait relativement vite, le cardio est deja au dessus des 170... je suis dans les derniers.. tant pis l'objectif est de finir et de ne pas trop souffrir : temps annoncé à Fabi : 2h15 (je prévoi de souffir du genou gauche !!)

Quelques petits sourires en passant devant ma spectatrice.... et le tour est enfin bouclé.. il ne reste plus qu'à remonter en direcction du lotissement...

Les montées vont s'enchainer.. je me suis donné comme ligne de conduite de marcher un maximum dans les cotes... je vais aussi vite que les coureurs en marchant...
Plusieurs coureurs adopteront la même tactique que moi... on sort des maisons, passent devant le premier ravito liquide... je m'arrete pas.. je suis équipé de 1l5 dans le dos...
La montée se fait toujours a bon rythme.. deux gars s'amusent a faire le yoyo entre moi et leur copine un peu plus loin derriere...
Le premier ravito solide arrive au niveau du 5eme km.. un pruneau, un abricot sec... (qui font encore de l'effet aujourdhui) et c'est repartit pour de la monteé dans les bois...
Je rattrape un coureur... on manque de se faire écraser par deux motos cross dans un petit sentier à travers bois...

On arrive au pied d'une ferme avec le stand d'éponsage avant une longue montée sur goudron à découvert en plein vent... la montée est dure et glaciale...
Tout le monde marche. J'en profite pour prendre un gel et pour regarder le paysage magnifique sur le pilat enneigé...

On arrive enfin au point culminant avant de redescendre sur le Pilon. J'avais annoncé un temps de passage au Pilon à 16h pour mes parents....
Au loin j'apercois trois personnes sur le bord de la route dans de gros manteaux... je cours en tshirt et calecon long... dans une bise glaciale.
Mon chrono m'indique 00:59:50 au ravito du Pilon..(9km) soit 16h pile poile

Un verre d'eau, quelques photos, des encouragements de mon cher public.. et c'est partit pour de la bonne descente d'abord dans les bois puis sur du goudron... j'en profite pour doubler un gars.. je descent plutot vite voir même peut etre un peu trop vite.. j'ai la sensation que la fin approche alors qu'en arrivant chez mon beauf frêre... (oui  oui !! celui qui n'est même pas là pour payer sa bière !!!!) un bénévole m'anonce encore 5km1/2

Encore quelques encouragements de mes parents et Fabi... Ca donne des ailes !!!

J'ai un peu d'avance sur les poursuivants et les prochains ne semblent pas si loin.. je donne un petit coup de collier avant d'attaquer de nouveau la montée et la traversée de la route.

Je reprend 2 coureurs.. je fais un petit bout de chemin avec eux mais je ne reste pas trop longtemps car ils sont en souffrance et risque de m'embarquer dans leur malaise.. j'accélère de nouveau dans une partie en goudron, passe le dernier ravito liquide sans rien prendre... et file a travers les maisons...

Je me sens vraiment bien, la musique à fond dans les oreilles (AC/DC - Black Ice) J'ai l'impression de voler...mon genou gauche ne se fait pas sentir...

J'aperçois le mur du chateau, les bénévoles me font tourner à droite.. je fais mon entrée dans le parc... bizarreement, je croise de nombreuses personnes juste venu là se balader.. qui ne voient meme pas les coureurs.. pas un mot rien pas un encouragement... ca fais bizarre...

Tant pis, j'ai pas besoin de ça.. j'accélére encore un peu.. je suis ravi d'avoir tenu ces 17km sans souffrance... Personne devant, personne dérriere...
Je donne tout !!!!
Je franchi la ligne en 1h44 à mon chrono pour 500m D+

HEUREU !!!!

Mes supporters sont là pour m'accueillir ! Merci bcp !!!

Je n'ai pas mon classement... mais il y avait 121 partants.. la dernière est arrivée en 2h15......

1 commentaire

Commentaire de seapen posté le 05-05-2009 à 09:41:00

Boujour Torchure. voilà une course bien menée et un récit qui la réflète bien. Bravo. Merci doublement pour l'agréable lecture et pour ton commentaire du 04 mai concernant le creux de l'enfer. Salutations sportives et bonne santé à ton Entreprise (j'ai lu ta fiche).

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran