Récit de la course : 11 km d'Odars 2009, par fretless

L'auteur : fretless

La course : 11 km d'Odars

Date : 22/3/2009

Lieu : Odars (Haute-Garonne)

Affichage : 1179 vues

Distance : 11km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

8 mois après!!! Voilà, ça c'est fait

 

Une impression de course de village en zone péri urbaine de Toulouse. Forcément au niveau paysage, ça peut pas être le must, mais ça reste très "campagne" (très agricole). Avec le beau temps, un très agréable dimanche matin, et puis ça change de Sesquières ou des Argoulets (et du périph). Et finir par un apéro, c'est toujours sympa. 3 côtes pas très dures mais qui font quand même la différence. Ravitos bien placés et bien fournis.

Ca c'est mon commentaire sur la fiche de la course, mais c'est vrai que ce qui était proposé par les organisateurs, n'était pas ce qui m'intéressait le plus aujourd'hui.

Parce que le plus important, c'est que c'est ma 1ère course depuis le 3 août dernier et cette *@#%§ d'entorse à la cheville.

Donc quelques séances d'osthéo, beaucoup de doutes, des reprises d'entrainement pénibles, des douleurs, des craintes, des espoirs, plus loin, me voici à tenter un retour.

Reprise, certes très réfléchie et choisie :

1 course jamais faite avec un kilométrage atypique (11 kms) et un peu de relief pour n'avoir aucune comparaison possible (et des coureurs que je connais pas).

1 date à laquelle le climat ne peut pas être trop dramatique.

Le retour à un poids "acceptable".

Des séances d'entrainement plus fréquentes (3/4 par semaine), plus longues (au moins 1 fois par semaine>1h) et plus rapide (1test dans la semaine sur 1000m en 3'50")

et surtout presque plus de douleur, juste une simple gêne, mais qui disparaît au bout d'une dizaine de minutes.

 

Résultat : me voilà rassuré. La cheville a tenu, pas de douleur particulière (on verra demain!?!).

Au niveau sensations, parti relativement lentement, j'ai pu accéléré à la mi-course et finir les 3 derniers kms très forts.

Dernière question : là on était sur route, quid sur chemins et en trail. Réponse le 27 avril au trail des Parédous (12).

Voilà, pas vraiment un compte rendu, mais si quelques blessés peuvent le lire(comme j'en ai lu beaucoup pendant de longues semaines d'inactivités-en CAP en tout cas) :

gardez espoir, ne vous précipitez pas, écoutez votre corps, pas votre passion. Je sais comme ça peut être long, mais en tout cas ça vaut le coup d'attendre un peu.

Bon courage à tous. Le printemps est là et plein de moments forts de course à pied à venir.

 

 

 

 

 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran