Récit de la course : Eco Trail de Paris Ile de France 2009, par MARC78

L'auteur : MARC78

La course : Eco Trail de Paris Ile de France

Date : 14/3/2009

Lieu : St Quentin En Yvelines (Yvelines)

Affichage : 2018 vues

Distance : 80km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Les années se suivent mais ne se ressemblent pas ....

Introduction : 

Levé à 5h00 du mat pour les derniers préparatif notamment les boissons et le récapitulatifs de tout ce dont j’ai besoin.

J’ai RDV chez Minipouce à 6h45 pour aller chercher Francine et prendre un petit déjeuner.

Je quitte donc Poissy à 6h15

 

 Chapitre 1 : ça commence mal … 

Je prends l’itinéraire, que je connais parfaitement pour l’emprunter tous les matins pour aller au boulot. Et paf … j’y fais gaffe tous les matins et là : Flashhhhhhhhhh …. 75km/h au lieu de 50 … J’ai la tête ailleurs.

J’arrive chez Minipouce, je dois l’appeler pour qu’elle vienne me chercher car son appart est plutôt … difficile à trouver et là re-belote : j’ai oublié mon portable !!! *

Je tourne en rond de 6h50 à 7h10 et enfin je trouve !

Petit dèj préparé par Minipouce (Un grand merci) il ne manque rien : riz au lait, café, jus d’orange, brioche, fruits … mais j’avoue que ma péripétie du matin m’a plutôt contrarié.

Départ à 7h30 pour la Tour Eiffel, et là enfin un peu de chance dans cette mauvaise matinée … je trouve une place tout de suite pour me garer à 150m du village de l’Eco-Trail.

 

 

Chapitre 2 : le trajet, l’attente et le départ … 

Garé à 8h00, le RER pour St Quentin en Yvelines est à 8h34. Arrivée et  transfert dans une navette jusqu’au lieu de départ de la base de loisirs où nous attend un copieux petit déjeuner offert par l’organisation. Il nous reste 2h00 avant le départ.

Arrivée de Christine, qui va recueillir nos affaires en vue du changements de chaussures prévu avant l’arrivée.

11h45 nous entrons dans le sas de départ … malheureusement trop petit pour accueillir tous les trailers !!! Rapide briefing de l’organisation …

12h04 … PAN !!! Les fauves sont lâchés à l’assaut du 1er étage de la Tour Eiffel !!!!!!

 

 Chapitre 3 : km21, 1er ravito, et … ça coince déjà … 

Je pars avec la ferme intention d’améliorer mon temps de 2008 … Je force sur ce 1er semi, 21km qui vont nous amener au 1er ravitaillement … je tourne à 6’04’’/km … je sens que c’est rapide … mais je n’ai pas vraiment le choix. Le dénivelé est très faible sur cette 1ère partie … juste 1 ou 2 belles pentes juste avant le ravito …

Beaucoup de monde à ce 1er arrêt … je ne m’attarde pas vraiment, Un morceau de banane, un coca, un verre d’eau et c’est reparti … Francine ne doit pas être très loin derrière moi je pense. Quel idiot d’avoir oublié mon portable …

Le vrai dénivelé commence à partir du km22 … J’avance de plus en plus péniblement. Les 1ères pentes ont raison de moi !!! Au km25, j’ai l’impression d’agoniser ! Les côtes qui nous sont proposées sont, comme toutes les autres d’ailleurs,  faces la colline, pas de « sentiers » en lacets … non du « face à la pente » !!! J’arrive à récupérer un peu sur le plat et dans les descentes mais c’est un vrai calvaire …

Km36 je suis en contrebas pour un arrêt pipi et j’aperçois Francine sur les hauteurs. Je vais l’attendre histoire de faire un bout de chemin ensemble, mais m’est d’avis que je ne pourrais pas la suivre.

Effectivement, avant d’arriver au km50 et 2ème ravito, nouvel arrêt pipi et boisson, et je la laisse filer devant …

Passage au km43 … juste un pointage intermédiaire (mon GPS marque 40,53km)

 

 Chapitre 3 : Km50, 2ème ravito … dur dur … mais ça revient un peu … 

J’entends la musique et le bruit du km50 et je me dis que je ne vais pas m’arrêter longtemps j’ai déjà assez perdu de temps. …

Km50 (50,49km à mon GPS)

Du monde là aussi. Je regarde mon chrono … ARRRRRGH … en 2008 je suis passé en 5h30 … là … 6h20 … Pfffffffff … Dépose du sac, je prends ma frontale, mon brassard, je rempli mon bidon, pas la poche à eau, déjà trop lourd. Et c’est reparti … le pire c’est que Francine m’avait attendu pour prendre photos du 50ème km et je ne l’ai pas vu, elle devait être assise à 3m de moi. Bonjour la lucidité !!!*

Ca va un peu mieux. Toujours très mal aux jambes et j’ai des crampes sur le dessus des cuisses qui arrivent, moi qui n’en ai jamais.

Finalement Francine me rejoint. J’étais persuadé qu’elle était devant et que je ne la reverrais plus hormis au 1er étage de la Tour Eiffel.

Nous allons poursuivre ensembles quasiment jusqu’à l’arrivée.

Les ravitaillements se rapprochent. Si le 1er était au km21, le 2ème au km50, le prochain et 3ème est au km63 soit dans 13km.

J’arrive à mieux courir dans les descentes et sur le plat mais les montées sont un véritable enfer pour moi.

 

 Chapitre 4 : km63, 3ème ravito, c’est moi la « star » … et ça va mieux … 

Nous entrevoyons le km63 … rapide le trajet entre le km50 et le km63 !! Ca nous étonne ! Arrivée dans le Haras de Jardy, haut lieu du cheval en région parisienne. Nous traversons champs et pistes de chevaux et enfin nous passons l’arche du km63 et là je regarde mon GPS qui marque 60,89km !!! Oup’s !! Un autre trailer me demande quel kilométrage j’ai car lui aussi n’a que 60km au sien.

Bon pas de prise de tête et arrêt … coca, eau, coca … je commence à discuter (Bon volontairement je l’avoue) avec un caméraman, qui après 30s allume sa caméra, ajuste son micro et me pose plein de questions en filmant !!! Bon je cabotine, je jubile, je joue le trailer qui adore souffrir, ET C'EST VRAI J'AIME CA ... sinon pourquoi serais-je là ... bref … 5mn d’interview qui j’espère, figureront dans le DVD de l’Eco-Trail 2009 !! Je n’aurais pas tout perdu !! *

Nous repartons avec Francine, a l’assaut du 70ème km donc dans 7km … qui nous semble quand même très courts, de plus le parcours s’est assagi et nous courons régulièrement. Pas mal de descentes d’ailleurs qui font aussi très mal aux jambes.

Entrée dans le Parc de St Cloud.

 

 Chapitre 5 : km70, 4ème ravito, et changements de chaussures … 

Le km70 arrive et nous … le grillons, on ne s’arrête même pas sauf moi pour un avant dernier arrêt pipi … Francine continue devant.

A la sortie du parc de St Cloud nous attendent Christine, Marie-Christine, Fanou et Minipouce, avec nos affaires (mais chuuuuuut c’est parait-il interdit par le règlement en dehors des points de ravitaillement). Un grand merci à elles et à Isabelle qui est allée direct sous la Tour Eiffel.

Et là c’est le bonheur !! Exit les pompes de trail et bienvenue à mes Nike Air Triax 3 et des chaussettes neuves sans oublier la puce bien sur. Quelques photos, clic clac et c’est reparti pour l’ultime étape.

 

 Chapitre 6 : les 8 derniers km … Paris et la Tour Eiffel !!! 

Nous abordons la partie la plus « macadam » de Trail. Les bords de Seine et passage par le Parc de l’Ile St Germain spécialement ouvert pour nous.

Il reste 4km … j’ai soif … et envie de faire mon dernier arrêt pipi … je dis à Francine de continuer. Je pense qu’elle est comme moi, pressée d’en finir. Elle pars devant et moi je prends mon temps. Je repars cool. Plus d’arrêt d’ici l’arrivée.

La Tour Eiffel est immense, elle est illuminée et à portée de main. Isabelle m’attend en bas des marches sur les quais et m’accompagnent jusqu’à la tente où nous passons avant  de suivre un parcours entre barrières qui nous amène au pied du pilier.

Toutes les filles sont là, appareils à la main et je ne passe pas inaperçu.

Ca y est, j’y suis !! Petite fouille en règle avant la montée et le fameux ticket.

C’est parti pour 323 marches ! Une à une tranquillement, pas question de choper des crampes. Au 3ème pallier, un trailer accroupi qui vomit … pas bien le gars et des vertiges … j’attends 2mn  avec lui et lui propose de l’accompagner tranquille jusqu’à l’arrivée vu sa pâleur … Il est d’accord et me remercie et nous finissons l’ascension ensembles !

Dernières marches, ça y est : Bip Bip … 10h23mn19s … *

Vu la tournure des évènements, je ne pouvais pas m’attendre à mieux …

Et puis avant le chrono, il y a eu le plaisir de courir à nouveau ce trail, et il en sera de même en 2010 !!

 

 Epilogue : 

1ère étage, c’est fini, nous prenons notre maillot de finisher, un coca et devant ma mauvaise expérience d’attente de l’ascenseur durant + de 30mn en 2008, j’invite Francine à redescendre par … les escaliers !! On les a monté on peut les descendre !!!

Arrivée en bas sous un crépitement de flash de notre Fan Club … Photos souvenirs, petite restauration sous la tente où un méga buffet extra copieux nous attendait mais sincèrement … pas vraiment faim après + de 10h d’effort.*

Rendez-vous en 2010 pour la 3ème édition !!!!!!!

 

Album photo de la course :

 http://picasaweb.google.com/MARC78300/ECOTRAILDEPARISIDF2009#

 Et un grand merci à tous les KIKOU qui m'ont salué et encouragés sur le parcours ! SPECIAL THANKS à TAZ28 & MONSTERTRUCK !!!

 

 

8 commentaires

Commentaire de Mustang posté le 16-03-2009 à 07:49:00

belle épopée, bon rendu de ce qu'était ce trail! bravo!

Commentaire de la panthère posté le 16-03-2009 à 08:17:00

323 marches......enfin un qui les a comptées.....
un grand bravo, et bonne récup!

Commentaire de parapgab posté le 16-03-2009 à 09:40:00

bravo marc,félicitations pour ta persévérance

Commentaire de MOZ posté le 16-03-2009 à 10:56:00

Bravo et merci pour les conseils sur le choix des pompes.
Bonne récup.

Commentaire de mickaelcool posté le 16-03-2009 à 14:47:00

Bravo à toi et à tous les finishers, le trail c'est un autre état d'esprit.
Respect et admiration, c'est les mots qui viennent quand je lis ce genre d'expérience.
Beau compte rendu qui me fait envie mais je ne suis pas prêt pour ce genre d'exercice.

Commentaire de hellaumax posté le 16-03-2009 à 21:22:00

Bravo! Super récit!!

Commentaire de taz28 posté le 16-03-2009 à 21:58:00

Bravo à toi d'avoir terminé cette course avec panache !!
Tu as su gérer les moments de moins bien, et repartir de plus belle....

Merci pour ce récit, récupère bien !!!

Taz

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 17-03-2009 à 13:08:00

On a dû se trouver ensemble au ravito du 50ème ! Effectivement, c'était les running et non les trails qui s'imposaient pour la course. Bravo pour ton récit détaillé.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran