Récit de la course : Trail de la Sainte Baume 2009, par Clemafran

L'auteur : Clemafran

La course : Trail de la Sainte Baume

Date : 15/3/2009

Lieu : Cuges Les Pins (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 1864 vues

Distance : 27.5km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail de la Sainte Baume 2009

Cuges les Pins...
cuges_les_pins ...Petite commune provençale très accueillante, au creux d'une jolie plaine, rareté géologique nommée Poljé (cratère).  Le poljé est une plaine entourée de reliefs, résultant d'un effondrement géologique à l'époque tertiaire.

Donc, nous voici à Cuges pour participer à la seconde édition du Trail de la Sainte Baume. Bonne surprise, les inscriptions ne sont pas closes, contrairement à ce qui avait été indiqué sur le site Internet des organisateurs....un joli succès pour cette épreuve,  alors je me presse de régulariser ma participation.....Trail_Ste_Baume09__2_
Le départ commence par une traversée de la plaine....2 km très faciles qui permettent ensuite de rejoindre le col de l'ange....Déjà, les premiers coureurs ont pris le large. J'ai décidé d'un départ très raisonnable, dans la foule, afin d'éviter les pépins musculaires rencontrés au Trail de la Galinettte, à Peypin.


En traversant la route qui mène de Cuges à Gémenos,
tsb2009_profilon attaque un long dénivelé de presque 800 m D+!....je me sens bien, les premiers km m'ont permis de me mettre en jambes et je remonte progressivement un grand nombre de coureurs...Le souffle est régulier....
Je prends en photo un secouriste, véritable saint bernard qui court avec nous, sa pharmacie dans le dos et non pas sous le cou!Trail_Ste_Baume09__3_

Il a une allure régulière et j'ai les jambes pour le suivre. Tout va pour le mieux.


La piste s'élève....bientôt, le col de l'ange s'efface, à peine perceptible, tout en bas....mais j'entrevois encore des coureurs qui traversent la route. Le soleil pointe ses premiers rayons printaniers.

La piste n'en finit pas de monter...je poursuis à un rythme régulier et serein, mais les distances entre les coureurs s'allongent...Trail_Ste_Baume09__5_
Nous passons à proximité d'une vieille bergerie indifférente à nos efforts... je sors de nouveau l'APN.

Un court répis  lorsque nous apercevons le sommet du pic de Bertagne, point culminant du parcours....je n'ose croire que nous irons tout là-haut.



Trail_Ste_Baume09__6b_Une courte descente rapide où un coureur encore plus rapide me dépasse dans un cliquetis métallique...Il prend ses appuis avec des bâtons de ski...ça a l'air efficace mais que c'est bruyant!

Je le rattrape dans la montée qui mène enfin au premier ravitaillement....nous n'avons parcouru que 7 km...à mon chrono, 42 minutes.

L'ascension se poursuit, il commence à faire chaud....Tout autour de nous règne le minéral hormis quelques maigres pousses de thym ou de romarin...

A une bifurcation, une des sentinelles (merci en passant à tous ces bénévoles sans qui nous n'aurions pas tant de plaisir à courir) du comité organisateur annonce le classement provisoire. Je suis tout surpris de l'entendre me dire 62 ième. Il a dû se tromper! Trail_Ste_Baume09__7_
Nous entrons dans le vallon de l'aigle par une mono-trace dans un sous-bois ombragé et rafraîchissant....parfois, le sol est terreux et c'est alors un vrai bonheur pour les orteils et les chevilles....on croirait courir sur du velours!
Sus Scrofa Scrofa est passé bien avant nous et de son groin, il a balisé le tracé en retournant la terre à la recherche de tubercules et de racines...Vous avez dit Sus Scrofa Scrofa? c'est le nom latin du sanglier.

On me dépasse, dossard 315...je parviens à rester dans sa foulée...pas trop près car il faut se garder une marge pour pouvoir observer ses appuis et bien anticiper.

La piste remonte...nous sommes encore dans la montée du col du Fange.
Trail_Ste_Baume09__4_
Désormais, il fait chaud....la sueur perle sur le visage, coule sur mes lèvres...le goût du sel est agréable....Je pense à bien m'hydrater....toutes les 6/7 minutes, une gorgée d'eau de mon camelbag et de temps en temps, j'avale un peu de compote de fruit. Je me sens bien. La fatigue vient doucement....mais je continue à rattraper des coureurs...une crainte, qu'ils gèrent mieux que moi....

Le col du Fange approche Trail_Ste_Baume09__10_. L'itinéraire est superbe, Trail_Ste_Baume09__12_, sauvage. Nous passons à côté de chênes plus que centenaires....Ils en ont vu, des randonneurs et autres des coureurs des bois!
Nous allons plonger dans le vallon des Crides pour rejoindre la zone des glacières.

Trail_Ste_Baume09__13_

Dans cette descente au début très technique, des coureurs s'égarent. J'entends leurs cris en bas, sur ma gauche. D'autres coureurs me rejoignent...Ce sont de vrais furieux...Ils enchaînenent les sauts de rocher en rocher ainsi que les glissades dans les éboulis avec une agilité extraordinaire, puis en quelques dizaines de secondes, je suis de nouveau tout seul, et je poursuis calmement, en étant très vigilant car je ne suis pas très confiant en ma cheville gauche.
Trail_Ste_Baume09__9_
Après le poste de pointage, nous remontons sous la grande falaise du Pic de Bertagne, par une forêt de chênes, dans des paysages sublimes.

Pour la première fois, je dois gérer cette montée en alternant marche et petites foulées. Nous arrivons au second ravitaillement...14 km...Il y a une chouette ambiance...mais comment ont-ils fait pour monter ici tout leur matériel?

Trail_Ste_Baume09__15b_

. En grimpant vers les crêtes, un tarzan quinquagénaire déboule d'en haut, à toute allure, torse nu...tout juste le temps de se mettre de côté...d'où venait-il? J'oublie vite, trop pris par cette rude ascension, sur ces traces qui escaladent le versant encore ombragé.

Parvenu sur la crête, je me dis que j'ai fait le plus dur... le chrono affiche 2 heures tout rond....une photo pour figer un vieil arbre sans âge, au tronc lisse et décharné. Trail_Ste_Baume09__16b_  ...Je perds deux places, mais qu'importe pourvu qu'il y ait l'ivresse, des cimes, bien sûr!
Le radôme de l'aviation civile apparaît, mais que c'est loin....je peine...un coup de pas bien....je m'alimente...c'est ration-double! pâte de fruit, compote,  thé non sucré...l'estomac bien calé, je récupère peu à peu....
Trail_Ste_Baume09__17b_Ces crêtes me semblent à la fois interminables et très techniques. Nous bondissons sur des sols de lapiaz et je guette les dalles rocheuses plus propices aux foulées car moins piègeuses.

J'ai bien perdu quelques places, mais dans la descente qui suit, je reviens vite sur mes prédecesseurs.

Nous avons basculé dans le versant sud de la sainte Baume, et les sentiers caillouteux sont beaucoup plus secs, donc plus glissants. La longue descente est d'abord technique, puis par de jolis chemins en sous-bois nous rejoignons le troisième ravitaillement...ça sent l'arrivée...la tension monte....je ne fais pas de photo car je ne veux pas perdre de temps...ici les places sont plus chèrement acquises.....
21ième kilomètre, une féminine me double...c'est la première que je vois...elle file d'un bon train...je ne me risque pas à la suivre car les cuisses deviennent douloureuses et je crains l'entorse.

De l'autre côté du vallon, sur une piste, j'aperçois des silhouettes qui dévalent la piste à un train d'enfer....Il faudra passer par-là mais avant, encore une dernière sente abrupte, cassante à souhait et terriblement usante sous un soleil qui cogne d'une ardeur plus que printanière. Les coureurs font tout petits. Trail_Ste_Baume09__18_


Je reste calme....monte doucement, sans m'arrêter tranquillement, en marchant., cherchant à anticiper la contracture cuisse droite qui s'annonce de temps en temps...En-dessous de moi, des voix résonnent...des concurrents approchent...qu'importe.

Bien gérer, continuer à boire malgré l'estomac qui apprécie assez peu les surdoses de thé.

La descente se poursuit sans que personne ne revienne sur moi. L'arrivée dans Cuges les Pins est un plaisir...j'allonge les foulées...je sens que je vais passer sous la barre des 3 heures, temps incroyable pour moi et que jamais je n'aurai osé planifier ce matin.

A l'arrivée, Trail_Ste_Baume09__20_  je consulte le chrono...2h55; Je suis ravi.
Je guette l'arrivée de Brice qui m'a covoituré.
Il termine en donnant l'impression d'être très à l'aise. Trail_Ste_Baume09__24b_

clemafran:   trail.canalblog.com

 

 

7 commentaires

Commentaire de RogerRunner13 posté le 15-03-2009 à 20:43:00

Merci pour ce magnifique récit. Elle est quand même bien belle notre Ste Baume. Et belle gestion de course...

Commentaire de Rudyan posté le 15-03-2009 à 21:04:00

Bravo pour cette belle course pas faicle! Et merci pour le récit! ;)

Commentaire de CROCS-MAN posté le 15-03-2009 à 23:00:00

Un super récit, merci! et bravo pour ta belle course.

Commentaire de kkris posté le 16-03-2009 à 16:50:00

merci pour le cr et les photos,tu m'a fait revivre cette très belle course,mais très dure aussi.et bravo pour le chrono!

Commentaire de NICO73 posté le 16-03-2009 à 20:41:00

Ton compte rendu m'a vraiment donné du plaisir. Tu as également fait un bon temps. Nous avions mis 3h47 lors de la Reco

Commentaire de akunamatata posté le 26-03-2009 à 10:19:00

Bravo pour ta course !
ce n'etait pas une edition facile je pense

Commentaire de riri51 posté le 01-04-2009 à 20:53:00

Merci pour ce CR clémafran, c'est sympa, pour nous (côté organisation)de pouvoir lire ces lignes, de pouvoir mettre des images et des sensations de course...sur ce parcours emprunté uniquement lors des recos.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran