Récit de la course : La Sauta Roc 2009, par Yvan11

L'auteur : Yvan11

La course : La Sauta Roc

Date : 8/3/2009

Lieu : St Guilhem Le Desert (Hérault)

Affichage : 972 vues

Distance : 26km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Sauta Roc 2009

Etape importante, après le Trailhounet ( 18 kms ) ,dans ma préparation au Trail des Citadelles version 40kms.

La semaine a été cool ( repos complet suite aux douleurs  au pied droit lors de ma sortie du week end dernier ).

Samedi, apres midi détente avec Maël et Estelle aux Jardins de la Fontaine à Nimes avant un petit footing intramuros pour " réveiller les muscles"....et les doutes car la douleur est  présente dès les premieres minutes.

Dimanche,réveil matinal pour rejoindre Saint Guilhem pour 8h.Je suis un peu inquiet car cela fait 2 nuits que je dors mal..Fatigue + douleur : programme chargé !!

Je croise Flo et Francis juste avant de partir m'échauffer.

La douleur est toujours présente et je me demande si c'est bien raisonnable de faire la course aujourd'hui,si ce n'est pas prendre un risque pour les semaines suivantes.

Je retrouve Michel et nous finissons ensemble notre échauffement.
photo Francis
9h30, le départ est donné et çà part vite dans les rues en descente du village.
Lors de la remontée,je rejoins Michel ( déja en train de prendre une photo ! ),nous repassons ensemble par la place et attaquons les sentiers et LA montée du jour..

A ma grande surprise je distance Michel ( qui me dit ne pas être chaud ).

Les kilometres s'enchainent et çà monte toujours ,déja sous un franc soleil..L'effort est intense mais ma douleur au pied droit s'est estompée.




Je regarde souvent derriere,m'attendant à chaque instant à voir Michel "fondre" sur moi ,le sachant beaucoup plus performant que moi dans les montées.

Il revient à quelques coureurs de moi juste avant les passages à flanc de falaise,mais les dépassements étant mal aisés,il ne me doublera qu'un peu plus tard ( 8e km ) alors que je ressens le besoin de lever un peu le pied ( prise de gel ).
photo Michel

Je le suivrai quelques temps à distance avant de perdre le contact.
photo Estelle

J'arrive au ravito du 14e kilometre en relative bonne forme ( la montée a quand meme entamé mon capital "énergie" !! ).

Dans la descente qui suit,je négocie mal un virage en épingle et chute lourdement sur mon genou gauche. Apres quelques secondes de peur, je nettoie les plaies à l'eau et repars plus lentement en assurant un peu mieux mes appuis...

Dans la minute qui suit ,je ressens  des signes avant coureurs de crampes ( légères contractures ).

Tout cela sera provisoirement oublié quand, au 17 e kilometre ,mon "fan club" est au bord du sentier...Un rapide calin à Mael,un salut à Estelle et je repars de plus belle...

photos Estelle

Au 20e km, la sanction tombe : ma cuisse droite se contracte d'un coup, une boule se formant en bout de muscle...J'essaye de m'étirer un peu mais rien n'y fait ,je vais devoir terminer en sentant à chaque pas que la crampe n'est pas loin.

Alors que j'étais 96e au niveau du 2e ravito ,je vais devoir regarder passer quelques dizaines de concurrents ayant mieux géré leur course ( et leur hydratation !) que moi...

Je poursuis tant bien que mal ( bien dans les descentes et mal sur le plat et les montées ).

Je suis tres surpris,quand,dans le Cirque du Bout du Monde ,j'aperçois Michel devant moi,descendant à faible allure...Je pense de suite qu'il a lui aussi chuté mais il me dit souffrir d'une ampoule sous le pied et ne plus vouloir prendre de risques sur ce terrain rocailleux qu'il n'affectionne pas ...

Nous conversons un peu, nous prenons en photo puis reprenons la "course"...
photo Michel

Je pense à ce moment là à l'attendre pour finir ensemble mais j'en ai tellement marre et il me tarde tant de finir que je le distance,étant à ce moment là le moins éclopé des deux ( ou le moins démotivé ).

Je "cours" ( sans plier les jambes ou presque !! )des que je peux ou marche rapidement jusqu'au village à l'entrée duquel je rattrape Estelle et Maël avec qui je cours les derniers 100 metres .

Finalement , je suis 143 e  en 2h54m 07s.

Ensuite ,nous profitons du buffet de sandwichs variés avant de faire un peu les touristes (un peu boiteux...) dans les rues du village.

En conclusion , ce lundi soir,alors que les douleurs disparaissent....:
-tres beaux paysages
-tres bonne organisation ( balisage au top , buffet pour tous,...)
-de l'expérience engrangée et une discipline à acquérir ( hydratation!!!)
-encore merci à Estelle d'avoir permis que Maël vienne supporter son papa !!!
-merci à Francis qui par son récit de l'édition 2008 m'a donné envie de venir
-Bravo à Flo pour l'avoir fait
-finalement les frangins ont plus affolé l'infirmerie que le chrono ;-)

4 commentaires

Commentaire de claude 34 posté le 10-03-2009 à 10:10:00

Bravo Yvan. J'ai lu vos récits (toi, francis31 et Eric Kikour Roux). J'étais à la remise des dossards et aux boissons à l'arrivée. Je suis content que tu ais trouvé cette course sympa. Je pense que c'est une des plus belle de la région. Tu n'es pas le seul à avoir souffert du manque d'hydratation. A l'arrivée j'en ai vu beaucoup avec des crampes ou le stade juste avant. Et pour les chutes, c'est vrai qu'il y en a toujours quelques unes, heureusement rarement graves.
Encore bravo et bonne continuation pour les Citadelles.

Commentaire de seapen posté le 10-03-2009 à 11:37:00

Bonjour Yvan11. Bravo pour ton récit et ton courage vu le terrain difficile apparemment plutôt déchirant qu'amortissant quand on tombe. Bonne continuation pour les Citadelles. Salutations.

Commentaire de agnès78 posté le 10-03-2009 à 19:44:00

coucou yvan, c'est vrai que les chemins de saint gué peuvent être traitres parfois. Je te souhaite une bonne récup en vue des citadelles! remets toi bien!
au plaisir
agnès

Commentaire de Le président posté le 11-03-2009 à 08:53:00

Blessure, chute, crampes... tout ça en 2 heures 54 minutes et 7 secondes ! Chapeau !
On peut dire que ta course fut loin d'être banale et ennuyeuse. Tu as surmonté tous les obstacles et terminé l'épreuve au mental sans défaillir. Bravo ! Le bilan est très largement positif.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran