Récit de la course : Semi-Marathon de Blagnac 2009, par Drill38

L'auteur : Drill38

La course : Semi-Marathon de Blagnac

Date : 8/3/2009

Lieu : Blagnac (Haute-Garonne)

Affichage : 1058 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Premier semi !

 

Encore une grande première pour moi : un semi-marathon, cette fois!

Partie de Toulouse au mois de Janvier pour des raisons profesionnelles, j'avais promis à mes collègues de revenir dans la ville Rose et l'occasion toute trouvée était de faire le semi marathon de Blagnac. J'avais dans l'idée que cette course serait dans le même esprit que les deux courses courues précédemment (la corrida Pierre&Prestige et la Toulousaine) ou encore que le marathon de Toulouse (participation en tant que bénévole car pas pu s'inscrire en équipe...). Malheureusement j'ai vite compris que ça ne serait pas le cas. De part la situation géographique de cette course d’une part : Blagnac ça n'est vraiment pas Toulouse ! Mais aussi de par la météo.. Bruines et vent... un temps à ne pas mettre un toulousain dehors ! Donc ni clapclap ni autres encouragements, ou alors très rares et éparses de la part des habitants courageux des maisons devant lesquelles passait la course.

[0-10km] Sur la ligne de départ déjà j'ai trouvé que les gens n'étaient pas aussi joviaux qu’aux courses précédentes.. mais bon je me disais que c’était surement juste une impression due au ciel tout gris au dessus de ma tête ! Finalement on est partis et puis rien… pas de bruit… le silence… bon je me suis dis que cette course était donc « sérieuse », qu’il fallait que je me taise aussi et que je me concentre sur ma course à moi sans prêter attention aux autres. Alors j’ai suivi un bonhomme avec plein de cheveux, grand et qui avait une belle foulée. Je l’ai malheureusement perdu au 5ième kilomètre car moi j’ai pris un verre d’eau et un sucre au ravitaillement, lui a continuer… Et j’ai aussi un peu profiter de la petite fanfare qd même présente au bord de la route pour mettre un peu d’ambiance, ouf !!! Bon et puis après j’ai trouvé un autre « lièvre » à suivre, aussi assez facile à repérer avec un t-shirt un peu orange d’un marathon de Toulouse je crois.  Je suis finalement arrivée à la fin de la première boucle très en forme et avec en plus les encouragements de mes 2 copines/collègues  qui avaient elles fait le 10km juste avant. Donc tout allait merveilleusement bien, d’autant plus que ma montre m’indiquait 00:50 et des secondes… ! parfait, sachant que je n’avais au final plus vraiment d’objectif si ce n’était de finir la course (car avec le rhume et un souci d’oreille à l’atterrissage de mon avion, bref pas la grosse caisse…).  A ce moment je me suis dis que peut être je pouvais finalement faire quelque chose aujourd’hui.


[10-15km] Les 10km suivants furent radicalement différents, d’une part car j’ai pu papoter un peu avec un gentil monsieur bientôt soixantenaire qui avait comme objectif d’arriver « sans casser la machine » lol. Bon je me suis laissée distancée avant le 15ème km mais je le voyais toujours devant moi. Une fois que j’ai eu perdu ce monsieur je me suis sentie vraiment bien moins bien ! Je ne voyais pas arriver ce 15ème km arriver…. Par terre j’ai croisé je ne sais combien de gel d’endurance vides… je me suis dis que c’était peut être le moment d’utiliser celui que j’avais glisser dans ma poche un peu par hasard… Autre gros problème : ma montre s’est arrêtée sur 01:07 !!! impossible de savoir si j’avais trop ralenti, trop accéléré si je devais être loin du ravitaillement etc… affreux ! A ce moment je ne pensais même plus à finir cette course avec un bon chrono, malgré le super premier tour que je pensais avoir fais. Tant pis, retour à l’objectif initial d’avant course : finir ces 21,1km !


[15-20km] Le 15ème  km arriva enfin mais les 5 suivants furent encore pire ! normal… surtout qd on m’a dit « allez, il n’en reste plus que 2 ! » et que je pensais être arrivée . Un autre très gentil monsieur ()

voyant que j’étais en train de littéralement mourir à petit feu, a presque voulu me donner la main pour que j’arrive à le suivre et à remonter un peu tous ces gars qui venaient juste de me doubler.. mais impossible !!! je n’arrêtais pas de me répéter que ça n’était que dans la tête mais mes pieds me brulaient franchement et je commençais à avoir froid à cause de ce satané vent … j’ai cru que j’allais m’arrêter mais je sais pas pourquoi j’ai pu continuer, pensant surement à mes 2 copines qui m’attendaient dans ce même froid… et puis le fait de se faire doubler était vraiment difficile à supporter… mais moi je ne pouvais plus accélérer alors il fallait juste que je cours … j’ai un peu déconnecté mon cerveau, je pense, à ce moment là et j’ai continué jusqu’à la ligne.

[Arrivée] Et là oh bonheur !!!! 01 :43 :51 !!!! improbable récompense de mes efforts des 10 dernières minutes  et de ma grande souffrance physique! J’étais tellement heureuse !!! C’était comme un cadeau de Noël tant espéré mais auquel on ne croit plus, que j’étais comme une gamine !!! J’ai aussi bien cru que j’allais tomber 2 ou 3 fois sur un des pompiers (surement là pour ça !) mais j’étais tellement contente que je leur répondais à chaque fois « non non c’est bon, tout va bien ! » lol.


Résultat : 5ème de ma catégorie sur le panneau d’affichage ! QUE DU BONHEUR !
 

3 commentaires

Commentaire de Badajoz posté le 09-03-2009 à 15:27:00

Félicitations pour ta course, ton super classement et pout ton cr trés vivant.

Commentaire de lule posté le 09-03-2009 à 18:49:00

Bravo pour ta course Drill, fallait du courage pour affronter cette météo!
Rha j'ai déjà connu ça le chrono qui stoppe en pleine course, pas facile après mais j'ai une astuce, je regarde toujours l'heure de départ de la course au cas où, après le calcul mental est de rigueur mdr
@+ lule

Commentaire de seapen posté le 11-03-2009 à 10:44:00

Bravo pour ce premier semi et bravo pour ton récit où l'on sent de l'engouement et beaucoup d'enjouement. Il a failli prendre possession de toi mais tu l'as finalement maîtrisé. Bonne continuation pour les suivants. Salutations sportives.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran