Récit de la course : 24 heures de Grainville-Ymauville 2008, par runner14

L'auteur : runner14

La course : 24 heures de Grainville-Ymauville

Date : 31/5/2008

Lieu : Grainville Ymauville (Seine-Maritime)

Affichage : 868 vues

Distance : 0km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

24H DE GRAINVILLE-Ymauville 2008

Une fois n'est pas coutume ,j'amenais le Drapeau "UFO" avec moi lors de cette nouvelle édition des 24h de Grainville -Ymauville

2008 symbole d'ULTRAFONDUS que je représentais à cette occasion qui dit en passant apporte la satisfaction du devoir accompli à tous ceux et celles

qui le porte sur eux lors de leur propre épreuve!


J'avais donc de beaux rendez-vous amicaux programmé depuis longtemps et qui allait me permettre de vivre pour la deuxième fois cette belle épreuve

de 24h en toute convivialité.


Le temps prévu devais être clément au dires de la météo qui parfois nous joue de vilains tours nous autres concurrents faisons

contre" mauvaise fortune bon coeur"!


Chose essentielle en vérité que j'allais observer avec application pour ma gestion personnelle sur ce double tour d'horloge cicardien!


Parti le matin très tôt étant voisin de cette région Haute -Normandie c'était chose facile en effet de me rendre sans encombre sur le site stratégique de l'épreuve en ayant

de surcroit un chauffeur à ma disposition excuser du peu ,il faut savoir se ménager de tant en tant (rires).


Je posais donc pied sur le site avec deux bonnes heures et demie d'avance sur le programme de course étant donné la marge

disponible il ne m'en fallait pas tant pour me permettre de faire "le tour de jardin du propriétaire " qui sont SERGE GIRARD et LAURE MAGAN dévoués corps et âme

à l'ULTRAFOND ,chose naturelle pour nous pour notre plus grand plaisir .


Ayant donc le loisir de flaner sur le terrain jouxtant les stands ,je rencontre des coureurs que j'avais eu le plaisir de connaitre à

l'édition précédente autour de leurs tentes rangées en bataille sur le terrain mis à disposition par Serge et LAURE pour les conccurents qui en ont fait la demande ;discution qui prenait d'ailleurs l'ampleur d'un coloque tellement nous avions de choses de part et d'autre à nous

transmettre mais toute bonne chose on une fin et je m'emploie à leurs souhaiter une bonne épreuve et m'éloigne pour rejoindre l'abri d'une des tonnelles spécialement affrêter aux concurrents

pour cette occasion avec des tables comme il se doit pour nous permettre de poser les sacs sans problème et d'avoir ceux-ci

avec les effets personnels dans la protection la plus totale sur le changement possible du temps.

Il est dix heures ,je fais la connaissance de JEAN LUC un franco-Suisse qui viens faire " ses premières armes sur 24h"tout de suite je le mets à l'aise sur le devenir de

son épreuve en lui appliquant la méthode "Runner"ne pas prendre le 24h comme épreuve essentielle mais comme un simple entrainement long et lui souffle quelques conseils qui je pense s'avèreront bien utiles pour lui lors de son évolution personnelle.


Surtout sur le fait essentiel de la gestion nocturne chose primordiale pour une bonne réussite de l'épreuve car la nuit dans sa tranche horaire est tant redoutée par certains(es)qui n'a pas lieu d'être

il faut savoir l'apprivoiser comme un félin prêt à bondir!


Puis viens LOIC ET MURIEL BARRAULT / DIO et CRACK de leurs speudos de très bons AMIS avec qui j'ai de grandes affinités et de vécus sportif en commun ;nous ne cachons d'ailleurs pas le plaisir de nos retrouvailles bien au contraire ;le destin parfois éloignent

des êtres qui ont les mêmes valeurs morales et humaines et qui prennent la vie comme elle vient en toute simplicité ,ils ne dérogent en rien cette règle essentielle de vie.

Puis j'ai l'immense privilège d econnaitre SEÏGI ARITA coureur d'ultrafond avec le record de plus de 264 km au compteur lors de l'édition de 1994 à Arcueil une sacré référencequi conforte mon idée que le corps peut toujours donner tant que la passion demeure.


Les échanges sont chaleureux et nous passons de "GO" à savoir nos formes respectives et nos projets futurs;SEÏKI me dévoile

qui ne forcera pas sur cette épreuve et compte se réserver sur son prochain 100 bornes ,je comprends très bien sa démarche faire du très long pour réussir une performance sur cette dernière précitée ,normal il planifie avec soin

ses futurs engagements chose primordiable dans l'ultrafond si l'on veut vivre sa passion longtemps.


Et puis viens l'arrivée de mon AMI Christophe Rabiller Allias Ventrachou du77 que j'avais connu lors de l'édition précédente

il a l'air en pleine forme mais demeure sceptique sur l'issur finale de son 24h ,je le rassure avec les mots justes et sincères

je lui formulent "DES PARENTHESES" sur sa gestion pour qu'il puisses battre son record personnel ,il veux en découdre aujourd'hui et compte bien réussi son objectif premier finir en beauté!


Serge et Laure arrive sur nous nous leurs disons donc bonjour puis viens le tour de WILLY RIGAUX DIT "le Belge "!

En forme je le sens ; Willy peut faire une très bonne course il respire la santé et d'un calme olympien ,chose toujours appréciable avant une échéance quelqu'elle soit.

Nous discutons de chose et d'autre sans nous mettre la presion mutuellemnt ,aucune rivalité entre nous plutôt de la franche camaraderie et de respect mutuel .


Serge arrive à ce moment là après avoir filmé SEÏGI et lui demande ses impressionsn d'avant course puis vient le tour de Willy

Serge lui demande son objectif ,Willy en "bon prince " tourne autour du pot pour ne rien dévoilé de sa stratégie c'est tout à son honneur de plus il prends cette épreuve comme un bonus

après deux 100 bornes accompli avant cette épreuve ,il a l'endurance c'est certain pour aller très loin .


Arrive mon tour l'écran de la caméra est sur moi;Serge me pose la même question , je reste en suspend pendant quelques se condes étonné que l'on s'intéresse à ma personne somme toute simpliste ;

puis après mure réflexion je luis sors"Pas d'objectif essayer de suivre WILLY",SERGE fais la moue et n'ai pas du tout convaincu,il réitère donc sa question avec insistance

que diantre me voilà piègé je lui lance donc sans grande comviction "je vais essayer de passer les

« 180 km «   sans grande conviction qui me servira de moteur pour ce 24h vers le final ,pensant secrètement aller chercher les 170km me semblant plus résonnable pour l'instant présent!


Cest vrai 4 km c'est peu appriori mais énorme sur un 24h l'engagement physique est impressionnant

pour le mental cela ne me pose pas de problème particulier étant de nature à palier à toute problématique lors de mes épreuves .

Après cet intermède je pars chercher mon dossard N°57 pour moi ,tiens un numéro fétiche peut-être un signe pour une bonne perf pour le «DRAPEAU UFO».


Je me dirige après calmement sur mes effets personnels et m'affrète tranquillement en prenant soin de ne rien laisser au hasard ,je m'enduis aussi d'huile camprée pour échauffer les muscles avant coup,il est 11h je pars faire un petit jogging d'échauffement dix minutes pour mettren ceux-ci en

température puis revient en marchant pour des séances d'étirement bien ajustées,Je ne suis pas seul «SEÏKI» et «WILLY»en font de même nous nous jetons tous trois un regard complice le réconfort avant l'effort!


Puis de nouveau grande discution avec Loic et Christophe sur leur programmation respectives pour moi cela est simple faire le plus de kilomètres possible pour ULTRAFONDUS la chose est claire ;je vais devoir «sortir les tripes» pour pouvoir faire un peu plus qu'ARCUEIL ,le mot est laché ,le cerveau a enregistré l'information ;je penserais pendant toute l'épreuve à cette phrase sortie instantanément qui me bostera!


11h30mn:c'est le brienfing attendu d'avant course où là ont nous décris le parcours ,le règlement et les

recommandations essentielles à un bon déroulement de l'épreuve ,

11h55mn:tous les concurrents(es) se dirigent vers le départ .

DANS CINQ MINUTES CE SERA CHOSE FAITE !


Je me mets sur les premiers rangs pour n'avoir pas à faire l'effort supplémentaire pour venir sur les premiers


Quelques minutes que je trouve interminable ,je piétine sur place j'attends le coup de feu libérateur qui arrive à 12h précise, c'est parti pour 24h de bonheur!


Chenais Maurice ne s'embarasse pas de principe il part comme une fusée ,je le vois s'éloigner à

grandes enjambées mais ne prends pas sa foulée restant en retrait et gérant ma vitesse perso qui sur

ces premières minutes tourne autour de 12km/h Maurice et un ton au dessus ,il a donné le rythme de

l'épreuve cela và être «chaud», Pendant trois heures je me cantonne à la troisème place Drapeau UFO autour du cou qui se joue des kilomètres lui peut-être mais pas moi qui calcule savamment ceux à effectuer encore et encore après chaque pointage ,les ravitos se succèdent sans hâte mais sans perte de temps pris à la volée sans trop de répit ,j'arrive sur le passage du marathon en 4h 11mn

nettement moins vite que l'année dernière mais moins entamé aussi ,frais et en forme pour l'instant

j'ai très bon moral!

Mais à la cinquième heure je descends de deux places«suis-je émoussé «me dis-je!

Non mais les concurrents devant ont pris une option sur le futur vais -je pouvoir les contrer?


Je m'arrêtes sur le stand de pointage pour connaître ma situation kilométrique qui và en augmentant tranquillement ,je trouve d'ailleurs que j'ai perdu un certain punch qui j'espère reviendra à la tombée de la nuit !


Je doubles Loic et Muriel je les encourages vivement ainsi que BOUCANIER ETVENTRACHOU DU77 ils ont l'air sereins et encore très frais ,d'ailleurs Boucanier me doubles ayant réduit ma vitesse et rentrant dans la méthode «CYRANO» lors de la fameuse côte que tant redoute !Guillaume Sautai arrive à ma hauteur et nous faisons la côte ensemble ,il resplendit d'aisance c'est sur il va faire une belle perf!Je l'encourages lorsqu'il s'éloigne de moi.


Sixième heure les choses sont bousculées maintenant septième au scracth l'espoir d'un podium pour le «DRAPEAU» s'envole mais je garde un espoir l'épreuve ne fait que commencer ,tel un renard qui attends sa proie ,j'attends la nuit celle qui est ma protégée et qui me redonne du tonus ,j'aime la nuit et ses saveurs ,j'en suis sur maintenant les 24h sont fait pour moi même si mon potentiel est d'un commun ;le plaisir lui est grandissant aux fils des tours .Je fais un bilan sur le stand pointage avec ma pointeuse au environ de 20h pour savoir où j'en suis sur le plan kilométrique après cette démarche direction le ravito pour reprendre du salé et une bonne rasade d'eau gazeuse avant de me remettre en liste sur le circuit ,en m'élançant sur la côte après les stands Boucanier arrive à ma hauteur et nous faisons un bout ensemble ,il est bien physiquement et espère pouvoir battre son record cette année ,je l'encourage donc vivement et de ne rien lacher puis je le laisse filer ,j'attends mon heure pour reprendre du rythme.

Il est dix heures maintenant à la fin de mon tour qui n'est pas très rapide j'arrête pour me changer ma tenue et être au sec car nous avions eu une petite ondée qui nous a refroidit un peu et de plus une ampoule est survenue pas question de rester dans cette situation ,je pratique donc une «intervention» immédiate sur celle -ci pour la résorber ,une fois la chose faite ;je prends ma frontale et mon gilet fluorescent obligatoire lors de cette épreuve et mets un collant long pour mettre le corps dans les meilleurs dispositions possible pour la nuit qui s'annonce un peu fraiche.


Ric arrive à ma hauteur lors de mon tour suivant ;nous faisons route ensemble sur deux bons kilomètres ,il fatigue un peu et n'a pas trop le moral pourtant il allais bien l'heure précédente peut-être a-t-il trop forcé ,je lui apporte mon soutien pour qui ne se décourages pas puis je reprends un rythme un peu plus soutenu et lui fais un signe de la main en lui criant «courage ne laches rien»,


Je calcule le temps et les kilomètres qu'il me reste pour arriver au 100bornes ,il est 22h10 logiquement je devrais passer sous la barre des 12h ,effectivement je passes le 100km à 23h40mn soit 11h40mn au 100km je bats mon record cette année sur cette distance sur le 24h ,il faut dire que je ne suis pas sur un 100bornes officiel car sinon j'aurais été obligé de courir plus vite!Je suis vraiment satisfait de ce résultat je pense alors que les 180km pense enfin être envisagé alors qu'en début d'épreuve je n'y penser guère.


Je travaille alors différemment mon 24h comptabilisant maintenant sur chaque tour effectués les kilomètres exact réalisés en ayant bien soin de prendre les ravitos à la volée,


J'avais à Arcueil planifié cette innovation qui sur le mental qui joue un rôle premier dans la stratégie d'épreuve pour aligner plus de kilomètres,


1H du matin je travaille «cyrano»avec application à chaque côte pour garder un max de fraicheur malgré la fatigue qui commence à se faire sentir ,la marche me permets de reprendre de l'énergie

les muscles ne sont pas pour l'instant contractés et le relachement est optimum ,je suppose alors que le matin sera bénéfique.J'allonges les kilomètres calmement mais lorsque j'arrives vers le 125ème ,je trouve que le compteur ne tourne plus aussi vite et même que j'ai freiné mon allure.

Vers 4 h du matin j'arrives à la hauteur d'une ultrafondeuse nous discutons un peu de l'épreuve et de nos objectifs ,je saurais à la fin de celle-ci quelle sera la première féminine .


Laborieuse cette passe jusqu'au 150ème passé au petit matin à 7h30mn mais le calcul est vite fait si je passe les 28 prochain kilomètres avant

11h45mn je suis sur de battre mon record perso ,cela me propulse d'autan que la forme revient avec le jour comme je l'avais pensé ,l'économie de la nuit a été un facteur déclencheur sur ma reprise de la vitesse revenu sur les bases de 7km/H je décides de garder le cap de celle-ci sur deux heures puis j'avisrais le cas échéant pour une rectification plus ou moins élevé.


9h du matin ; je vois à un kilomètre du ravito SEÏKI ,je le doubles en l'encourageant ,il courre avec des sandales très étonnant de plus il est encore très régulier sur sa foulée même si je vois que sa forme physique est un peu émoussée cela n'enlève en rien son courage ,il a beaucoup de métier dans cette discipline ,il est d'ailleurs un recordman sur les 24h !RESPECT!


Allez je relances jusqu'au ravito ,çà descends et j'en profites pour emmener dans mon sillage une relayeuse qui a un coup de mou ,elle apprécie cela et lui redonne un peu de tonus jusqu'à sa passation!ET HOP ENCORE UN TOUR DE FAIT!


La forme revient avec le retour du soleil ,le «Drapeau UFO»reprends du service avec détérmination

sur le plan de la vitesse ,je tourne à 8km/h maintenant je sens un mieux dans ma foulée elle est plus aérienne et moins heurtée qu'au début du jour «peut-être pourrais-je accélérer vers la fin de l'épreuve » me dis-je !


Dix heures !Je prends un rythme plus soutenu maintenant j'avoisines les 8,5km/h puis à 11h les 9km/h,Laure m'interpelle lors de mon passage au stand ravito et me demande mes impressions à chaud et mon kilométrage ,je lui annonce que je vais enfin battre mon record perso sur le prochain tour et que je vais bien puis repars le temps et maintenant compté!


Je passe les 4,532km en 35mn puis LAURE annonce mon nouveau record ,j'en suis heureux non pas tellement pour moi mais pour le FANION ET ULTRAFONDUS car bien sur Laure à beaucoup parler du site cela permets en effet de le valoriser à sa plus belle expression amener d'autres coureurs(euses ) éventuellement à prendre aussi cette marque UFO comme emblème propre sur leurs épreuves auxquels ils ou elles s'inscrivent!



ALLEZ ENCORE UN DERNIER EFFORT ;on me donne le bâton du dernier tour mais j'arrive avant 12h et doit repartir je passes come le vent devant les stands en criant mon numéro de dossard et file vers le bitume ,je suis à bloc bien sur ce n'est pas VMA mais endurance mais à 10km/h en finalité je demande beaucoup à mes poumons pour augmenter ma foulée faire le plus de mètres possible en 7 minutes laps de temps restant avant le coup final ,je me sens pousser des ailes ,je dois tenir , je doubles des concurrents sur leurs fins ;dur les dernières minutes pour certains(es) .

J'ENTENDS UN COUP !DEUX COUP !STOP !J'arrêtes c'est fini,je plantes le bâton de bois avec soin dans la terre son ruban flotte au vent , le 24h n'est plus :VIVE LE 24H !

La joie d'avoir réussi un pari appriori innacessible à mes yeux ,le DRAPEAU doit y être pour quelque chose non?

Comment en serait-il autrement,on prends les concurrents avec une camionnette pour les amener vers l'arrivée ainsi que moi-même ,


Je rejoinds sur la tonnelle qui nous a servis de refuge pour nos sacs DIO ,Crack,WILLY et Ventrachou du 77 pour nous donner mutuellement nos impressions sur notre 24h commun ,bonnes bien sûr et surtout je félicite WILLY pour sa très belle prestation .


Les podiums sont appelés .les féminines en premier toutes novices sur 24h sur le podium une

superbe prestation qui en dit long sur leurs devenir sportif!

Puis les Hommes :

que dire encore de Bonniec Philippe gagnant de l'épreuve métronome,abonné aux premières places et d'une simplicité extrême .

De Willy Rigaux égal à lui -même et régulier ,

De Sautai Guillaume surtout qui a impressionné tout son monde son premier 24h et troisème au scracth sacré révérence !

De Chenais Maurice exemplaire dans sa manière de participer à ces 24h!

Le DRAPEAU UFO fini à la cinquième place ,deux UFOS donc dans le Podium de l'édition 2008

un plaisir certain d'avoir véçu ces 24h avec passion et respect mutuel!

Après cela les podiums des relayeurs(euses) et tirage aux sort pour certains(es) concurrents .

Puis après cela un repas commun avec mes amis(es)et quelques photos souvenirs avant mon départ.

Un week-kend qui restera gravé par sa convivialité et sa bonne humeur Serge et Laure ont été supers et l'organisation toute aussi performante une belle leçon de planification.

UNE PENSEE A TOUS CEUX ET CELLES QUI N'ONT PU PARTICIPER A CETTE EPREUVE DU PAYS DE CAUX .


Runner14.


 







 









4 commentaires

Commentaire de fabzh posté le 05-03-2009 à 22:10:00

Waouh, alors ça !!!!

Merveilleux. Ton récit ,ta course, tout est parfait,précis,méticuleux...
Grand respect Monsieur Runner14
fabzh_admiratif

Commentaire de fanfan59 posté le 06-03-2009 à 12:15:00

En effet ! Comment ne pas être fan de toi Pascal ! Un potentiel énorme, un courage et une détermination à toute épreuve, un mot, un geste pour aider ton prochain. Ne change rien ! Nous t'aimons comme ça. Bravo Pascal et respect. Au plaisir de vous revoir, Christine et toi. Bisous

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 07-03-2009 à 12:34:00

Respect ! Tu me troues ! Bravo Pascal !

Commentaire de CROCS-MAN posté le 08-04-2009 à 20:50:00

ton récit est passionnant, d'autant plus que je ferai mon premier 24h en décembre.Un grand Bravo et merci de nous faire partager ton expérience.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran