Récit de la course : Pentecôtaucap 2005, par pierrot34

L'auteur : pierrot34

La course : Pentecôtaucap

Date : 15/5/2005

Lieu : Le Cap D'Agde (Hérault)

Affichage : 1462 vues

Distance : 15.5km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

J'ai passé ..le Cap!

Bonjour à tous ! Dur, dur aujourd’hui !Cette Pentecotaucap, au Cap d’Agde, je la connaissais. Même si d’habitude, c’est le lundi. Cela eut été peut-être mieux pour le diabétique que je suis….Il faut bien me répéter. Car dans cette nuit de samedi à dimanche, à 4h du matin, j’ai de nouveau fait une hypoglycémie en plein sommeil. Ma femme m’a réveillé et a tenté ,tant bien que mal (honte à moi pour avoir été dans un tel refus, même si c’est classique) de me « resucrer » avec du jus d’orange sucré, à la cuiller. L’épisode résorbé (pour moi, pas pour ma femme !), il fallait se lever vers 6h. Pas évident. Je me suis « tâté » :était-ce raisonnable de partir ? Je prends ma glycémie : 2,57g ! Ca va. Je me fais mes 8 unités d’insuline rapide et j’enclenche le processus du départ pour le Cap d’Agde. Il fait un grand beau soleil, un ciel bleu. Il aurait été dommage de fainéanter
Petite heure de route. J’arrive à 8h30.J’étais engagé. Ca va vite.La police municipale est là, en force. On dirait le F.B.I., en place pour protéger l'arrivée du président américain.! Après tout, pour nous, c'est tout bon!
Mais l’animateur annonce péniblement 170 coureurs au départ. Il y en avait 240 en 2004. Pas de challenge Midi Libre. Dimanche au lieu du lundi et…, cela n’a pas été dit, il y en avait une autre à Castries (est de Montpellier). C’est parti ! Sans trop m’échauffer. Et je dédie intérieurement cette course à l’ami Pierrot décédé cette semaine à 82 ans, ancien combattant, sportif, coureur à pied qui regrettait encore début avril de ne pas avoir couru les 10km des Boucles de Maguelone, ici, chez lui, à Villeneuve.
Le serpent s’allonge le long du port. Puis nous remontons vers les plages, en les suivant, jusqu’au camp naturiste. D’habitude « l’exposition » est …totale ! Aujourd’hui, pas un(e) seul(e) naturiste sur le passage des « textiles ». Ou alors je ne les aurais pas vus … ! Car ça ne va pas terrible. Une sensation de soif. Je m’arrête à tous les ravitos. Je bois. Un morceau de sucre aussi. On ne sait jamais…Les jambes ne répondent pas non plus comme dans les bons jours. Puis arrivent les montées du Pic St Loup (pas celui, au nord de Montpellier !) et du mont St Martin. Pinède ombragée. La photo (gratuite, offerte) au passage. Puis descente sur le Cap. J’allonge un peu. Je sais quelques V3 à portée de vue. Je gagne deux mètres mais pas trois, et j’en aurai 4 ou 5 devant moi (il y avait cinq récompensés ; je me suis compté 5è mais je n’ai pas été appelé alors j’ai dû faire 6- Peu importe. C’est normal.)
L’arrivée sur le port est toujours aussi agréable. Nous aurons les classements très vite. 78è, sur 170, en 1h15. J’avais fait 1h14 l’an passé.. Un signe. L’autre ,c’est la fatigue. Je suis plus éprouvé que d’habitude. Besoin de m’asseoir pour souffler et…boire, et manger.
11h15, à la voiture, glycémie : 1,95g. Ca va. Je me change. Puis je vais errer autour du port, au soleil, parmi les touristes. Des « V3 », pour la plupart ! Mais l’air y est agréable. Les commerces sont animés :les premiers melons de Cavaillon sont là ainsi que les premières cerises de Provence. Cela sent la paella, les fruits de mer, les épices…C’est agréable. Les vacances sont commencées ,pour certains. J’attends les résultats, au cas où….Une montagne de coupes et cadeaux, de la part des commerçants locaux. Des fleurs pour les dames. C’est sympa. Je rentre, satisfait d’avoir terminé. Ce que j’avais demandé. Il ne m’en faut pas plus.. Pour le semi de Mèze dimanche, il me faudra sortir un peu dans la semaine, je pense. L’absence d’entraînement s’est peut-être aussi fait sentir aujourd’hui.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran