Récit de la course : Desert Snow Tri Cross 2009, par Davidou le minou

L'auteur : Davidou le minou

La course : Desert Snow Tri Cross

Date : 1/2/2009

Lieu : St Pierre d'Entremont (Isère)

Affichage : 817 vues

Distance : 26km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Desert Snow Tri Cross 2009

 

Desert Snow Tri Cross 2009

 

          En voilà un nom barbare pour une épreuve sportive comme je les aime : il s’agit d’un triathlon course à pied dans la neige / VTT dans la neige / Ski de fond dans la neige (euh… oui, c vrai, là c’est logique). Et ça ce déroule au Désert d’Entremont dans le magnifique massif de la Chartreuse.

 

          Les distances sont respectivement de 5 km / 14km / 6 km => je sens que ça va faire très mal.

 

          Départ à 11h30. COOL !! Enfin une course où on peut faire la grasse mat avant de s’y rendre. C’est surtout Bernard, l’oncle d’Amélie qui est content (même si 11h30 reste l’heure où il aurait aimé se réveiller), et ils m’accompagnent donc tous les deux. La météo n’est pas au beau fixe mais le ciel n’est pas trop chargé. Quelques flocons tombent de temps en temps .

Bernard qui apprécie son role de supporter

         Arrivé sur place, je retire mon dossard (n° 95 pour un peu plus de 120 inscrits) et j’installe méthodiquement tout le matériel dont j’ai besoin, organisé de manière à perdre le moins de temps possible aux changements. Puis petit échauffement et c’est l’heure du briefing : les plaques de verglas dans le village sont dangereuses, la boucle de VTT est donc raccourcie à 10km.

Mon dopage à moi : de l'eau gazeuse

 Course à pied         

            11h30, pile poil dans les temps, le départ est donné. 5 – 4 – 3 - …  et hop sur la gauche ça part déjà au taquet. Bah alors, il avait même pas fini de décompter…  

            Je pars à fond pour essayer de tenir le groupe de tête et je me retrouve environ 15e. Ca monte direct mais impossible de doubler : on est sur une piste de raquette bien tassée, facile à courir, mais si l’on sort de la trace, on s’enfonce aussitôt. Je reste donc gentiment à la queue leu leu, attendant mon heure, surtout que le rythme me convient. Mais ça ralenti doucement, et je double un à un les coureurs qui me gênent. Ca monte toujours autant, et le la piste n’est pas toujours stable, les appuis sont très fuyants et c’est vraiment physique. On fait en gros 2,5km de montée bien éprouvante, puis 2,5 km de descente hyper ludique. Je me régale dans ce retour plein de zigzags, slalomant entre les arbres, excellent. Ca permet en plus de reprendre un peu de souffle. Le classement restera stabilisé et j’arrive environ 10e au changement CàP/VTT.

 

Une vue magnifique

 

VTT

        

            J’enfile rapidement mes chaussures de VTT, le casque, quelques gorgées d’eau et c’est reparti, je n’ai pas perdu de temps. Obligé de pousser le vélo dans ce début qui monte dans une neige molle.

           Puis ça s’aplanit et on rejoint une piste de ski de fond, on peut enfourcher le VTT et les sensations sont super bonnes. Je tiens les concurrents devant moi. Puis petite ambigüité : certains sont sur le côté en train de galérer dans une neige molle, il semble que notre parcours, au vue des fagnions soit, sensé longer la piste de fond, et non l’emprunter. Et la différence de rendement entre les 2 est énorme. Le VTTiste devant moi reste sur la piste, je décide de faire de même et double les 2 qui sont sur le bord, non sans une certaine gêne. C’est ensuite une alternance entre passages stables ou mous, parfois je parviens à passer sur le vélo, parfois la roue avant se dérobe, et je me retrouve pied à terre. Puis une longue montée facile où je me fais déposer par un autre. Lors d’une descente très technique dans un sentier, je perds quelques places, doublé par des VTTistes qui m’ont l’air sacrément expérimentés, alors que moi je lutte pour ne pas me vautrer ( ce qui m’arrive quelques fois malheureusement, mais dans la neige molle, ça passe niquel). Dans les montées je tiens à nouveau les concurents avec qui je suis, mais de nouveau une longue descente, cette fois-ci sur piste de ski de fond où je me fais larguer : ça va archi vite, mais je sens que la moindre erreur sera fatale, sur les bords la neige est plus molle, je perds tout contrôle, je préfère tirer tout droit que de tenter de rattraper ma trajectoire et m’exploser, et je termine donc ma course hors de la piste dans la neige fraiche… mais je suis pas tombé.
          Je retourne sur la piste, s’ensuite un long faux plat montant instable où je dois pousser le vélo, quand je me fais doubler encore par 2 gars, qui roulent sur la piste de fond, sur le côté. Bon ben comme ça on est quitte. On rejoins une piste de ski alpin et on descend le mur d’une rouge long de 100 ou 200m, tout en devers. Je fais tout sur les freins, mais ça va vite quand même tellement c’est raide. Je suis hyper tendu tellement j’ai peur de me foutre en l’air. Je me fais quand même doubler par un avion, chapeau le gars, impressionnant. 


          J’ai l’impression d’avoir vraiment perdu beaucoup de places, mais finalement j’arrive au changement aux environs de la 12e place.

 

Ski de fond

           J’enfile mes chaussures de ski et hop, c’est parti pour la dernière épreuve. Changement hyper rapide, je pense avoir gagné 2 ou 3 places. Amélie m'encourage et me dit "tu peux rentrer dans les 10 premiers mon coeur". Ca me gonfle à bloc et je me défonce pour remonter les autres skieurs.

Je vais tous les bouffer !! 

           J’en rattrape un, puis deux. Mais je suis à l’agonie, j’ai jamais ressenti ça de ma vie : j’ai énormément de mal à respirer, comme si mes poumons étaient trop petits, ou si ma cage thoracique les empêchait de se gonfler. C’est horrible. Je calme un peu le jeu et j’essaye de récupérer, en surveillant quand même que les skieurs ne reviennent pas sur moi.  

Une technique bien pourrie, je suis explosé

            Ca n’en fini pas de monter et les zones de récup sont très courtes. J’aperçois 2 skieurs loin devant moi, mais je suis trop cuit pour essayer de les rattraper. Vient enfin une descente, la pêche revient rapidement, je pousse fort sur les bâtons et finalement je rattrape les skieurs que je pensais trop loin et les double. Mais ça remonte un peu, et de nouveau la sensation d’agonie, s’ajoute à cela un début de crampe à la cuisse droite, mais elle ne me bloque pas la jambe et je sais que c’est bientôt la fin. Un skieur venu de nul part me double, je n’arrive pas l’accrocher complètement mais je reste quelques mètres derrière. On terminera comme ça la course.

 

Résultat

           Je termine 7e en 1h39.56 complètement explosé, mais super fier de mon classement et de ma course où j’ai mis toutes mes trippes.

J'en ai chié, mais je suis heureux !

          Mimie et Bernard sont également impressionnés et ça fait plaisir. On profite du ravitaillement d’après course délicieux : vin chaud, formage et jambon du pays.
          On ne traine pas : A priori les 5 premiers séniors sont récompensés (dommage, je suis le 6e) et j’ai un avion pour une formation en Hollande en fin d’après midi.

Le podium sénior (...et mince ils sont 6... j'avais un prix )


Bilan

           Une organisation impeccable, et un parcours superbe : cette course mérite à être connue.
           Mes changements auront été efficaces et j’ai réussi à maintenir un effort intense pendant toute la durée de l’épreuve. Adepte des cales automatiques en VTT, peut-être aurais-je dû cette fois-ci m’en passer : changement encore plus rapide car on reste en basket, et montées et descentes de vélo tellement nombreuses qu’elles auraient été plus efficaces avec des pédales normales, notamment j'avais quelques difficultés pour les enclencher car le mécanisme était plein de neige.

Et un grand merci à ma chérie pour ses encouragements, comme dopage, c'est encore mieux que la St Yorre .

 

 

8 commentaires

Commentaire de lulu posté le 02-02-2009 à 22:00:00

La caisse, dis donc !!!!!!
Un de mes collègues présent à Bessans voulait faire cette coures..ça avit l'air pas mal !!??

Bravo
Le 22, ça va être chaud !!!

Commentaire de @lex_38 posté le 02-02-2009 à 22:49:00

Et après il ose dire qu'il a peur de courir face à moi!!!
T'as la patate en ce début de saison! C'est bon signe!
Si j'étais meilleur en ski de fond, je serai venu t'affronter au Run&Skate, mais je me contenterai de faire des photos! C'est bien aussi les photos, ça te permet de faire de beaux CR!
PS: mon père et ma sœur ont fait le trail blanc d'Entremont la veille ;-)

Commentaire de agnès78 posté le 03-02-2009 à 12:22:00

ah non david, cette fois trop c'est trop! c'est insupportable!!! T'as pas honte de nous narguer comme ça avec tes raids décapants, tes photos superbes et tes récits captivants! C'est décidé, l'année prochaine je réponds présente à ton invit de venir faire un raid blanc par chez toi... ça donne trop envie! Quelle pêche tu tiens! merci pour tout ça!
bises

Commentaire de le_kéké posté le 03-02-2009 à 17:43:00

Bravo le minou, pfff t'as du temps libre pour faire tous ces récits et toutes ces courses. Encore un truc bien sympa à faire qui fait envie, c'est chargé en fait le programme en hivers. Sinon belle prestation, 7ème c'est pas mauvais mais il manquait surement quelques cadors de la discipline comme un certain K..é. Et sinon il va bien ce nouveau vélo?

Commentaire de agnès78 posté le 04-02-2009 à 10:13:00

PS. au fait trop top ton bonnet!

Commentaire de knix05 posté le 05-02-2009 à 20:03:00

Impressionnant et tout ça sur la neige ! Félicitations. Une petite question : le casque VTT pour le ski de fond c'est pas réglementaire !

Commentaire de kailasa posté le 09-02-2009 à 08:33:00

Elle a l'air bien sympa cette course... La partie VTT dans la neige molle, ça devait être m..dique. Bravo pour le résultat et pour ta combativité, et merci pour ce superbe CR. Et donc, on voit Agnès sur un raid blanc l'année prochaine ?

Commentaire de seb9438 posté le 09-02-2009 à 16:16:00

Eh ben David t'a encore envoyé du lourd! t'a une sacré forme deja dis donc! A priori le vtt c'était assez freestyle alors, les pedales plates aurait sans doute été un meilleur choix en effet. En tout cas ca me donne envie d'essayer ce genre de petite coursette moi aussi :-)

Au passage t'es mentionné dans l'article sur endurance-mag.com, ca claque^^

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran