Récit de la course : Semi-Marathon de la ville d'Orvault 2002, par La Tortue

L'auteur : La Tortue

La course : Semi-Marathon de la ville d'Orvault

Date : 15/3/2002

Lieu : Orvault (Loire-Atlantique)

Affichage : 1652 vues

Distance : 21km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

salut à tous,


hier, premier 1/2 marathon de la tortue....(orvault/44)

en préambule, il faut rappeler que mon objectif est le marathon de nantes le
7/4/02 et que je me suis inscrit à ce 1/2 dans le cadre d'une programme de
préparation de 12 semaines que je me suis fait en fonction des diverses
informations que j'ai pu trouver à droite à gauche et surtout en vous lisant
tous chers zanimos.

donc objectif : courir cool, en me disant qu'en dans 1 mois il me faudra
faire le double... base de départ 5'30 au km. selon mes entrainements et les
relevés cardio que je tiens, je règle le cardio à 155 bpm maxi.

lever 7h30, petit dej 7h45, remise des dossards vers 9h15, lecture du
journal, très léger échauffement, qq assouplissements, discussion dans
l'aire de départ avec des "inconnus", le parcours est annoncé comme
difficile et 10h15 : départ.
il fait un temps magnifique : grand bleu et pas chaud (ni froid), vent
faible, idéal pour courir à mon goût.

je passe la ligne en queue de peloton et déclenche mon cardio/chrono.

c partit, cool cool, ne pas se laisser aspirer... mais km1 = 5'10.

dès la fin du premier km : un vilaine côte qui enchaîne sur un long
faux-plat et biing le cardio tape, bof normal, c la côte. ensuite je regarde
mon chrono tous les km, je n'arrive pas mémoriser les temps mais je suis
toujours environ en 5'15 au km. à partir du km 5 je commence à avoir des
problèmes de digestion du type ballonnements (c sur, j'ai pris mon petit déj
trop tard et il a du mal à passer).
au km7, j'ai un point douloureux qui commence à venir dans un mollet, je
connais bien cette douleur, elle m'ennuie de temps en temps à
l'entrainement, mais d'habitude pas avant 1h30 de course. (bof, on verra
bien)
au fil des km ça passe un peu, et j'arrive tranquillement aux 10 km en 51'
(j'arrive à retenir ce temps).
à la mi-course je me sens bien, j'ai l'estomac léger et le mollet tranquille
et je me dit que zut pour la prépa marathon, je vais essayer d'accélérer un
peu, pour voir si tout va bien. en revanche le parcours est de plus en plus
casse-pates avec des montées et des descentes permanentes. oh bien sur c pas
l'alpe d'huez, mais pour moi qui ne court quasiment que sur du plat je
trouve ça dur. toutes ces côtes n'arrangent pas mon cardio qui tape plus
souvent vers les 160.
je retiens 1h22 au km 16.
à partir de ce moment je commence à accuser le coup, non pas au niveau du
souffle mais au niveau des jambes, mon mollet recommence à tirer et j'ai les
cuisses qui durcissent et... toujours ces foutues côtes (plusieurs coureurs
marchent).
je ne suis surement pas raisonnable mais je ne veux pas lever le pied alors
je continue en comptant les km qui restent. au km 20 un vilain raidillon
suivit d'un faux-plat qui me fait monter le cardio à 170, allez un petit
effort, dernière ligne droite, arrivée : 1h47'37 à mon chrono. ouf.

analyse et enseignements à tirer pour le marathon, qu'en pensez-vous ? :
- j'ai mangé trop tard avant la course, 3 heures me paraissent un minimum
- je pense que 155 bpm est un peu bas comme plafond, puisque j'étais le plus
souvent à 160 et que le souffle allait bien
- j'ai surement fait une bêtise en voulant aller chercher un résultat (mais
je voulais aussi voir ce dont j'étais capable...). ce matin mon mollet me
tiraille et j'espère qu'il ne va pas m'immobiliser trop longtemps pour que
je puisse reprendre ma prépa marathon.
- comment faites-vous dans vos CR pour donner tous vos temps intermédiaires?
je suis incapable de tous les retenir, il faudrait peut-être que je m'achète
un chronomètre avec mémoire.
- pour un 1/2 marathon je pense avoir pas trop mal gérer car j'ai passé
toute la deuxième partie de la course à remonter des concurrents sans jamais
me faire doubler (sauf aux ravitos)
- mais suis-je capable de courir le double de la distance dans 1 mois : à
cette vitesse et sur ces bases : NON, il faudra donc que je gère mieux, que
je ne m'emballe pas même si je me sens bien. j'ai eu du mal à boire et
m'alimenter en courrant, donc pour le marathon, il faudra je pense prendre
du temps au ravito.
- une base de 5'45/km pour le marathon vous parait-elle raisonnable ?

voilà, je continue à découvrir, et il reste encore beaucoup à faire........


--
bien amicalement.
La tortue...

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran