Récit de la course : Marathon de New-York 2008, par jilles

L'auteur : jilles

La course : Marathon de New-York

Date : 2/11/2008

Lieu : New York (Etats-Unis)

Affichage : 1396 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Mon Marathon de New York couru en 1998.

Pour les mordus voici un compte-rendu de mon marathon couru en 1998 à NYC qui restera un grand moment . 5H Réveil  à Harlem  pour déjeuner:  au menu ( gateau de riz,thé,céréales,)        Photo souvenir devant le "bed and breakfast"        Le jour ne s'est pas encore levé lorsque l'on se dirige à pied vers la station de métro.

7H Nous nous rendons  vers Staten Island avec le ferry tout en  profitant de cette traversée pour admirer la statue de la liberté et les grattes-ciel de  Manhattan  au lever du soleil.

7h30 Après le métro, le ferry, le bus pour rejoindre Staten Island;  nous longeons ce magnifique village où toutes les maisons sont décorées:  HALLOWEEN est passé durant la nuit.

8h Nous entrons dans la zone de pré-course notre dossard est mdp2009_183.jpgscanné, le service d'ordre est impressionnant .       Plus de 400 toilettes portables ,ainsi que le plus long urinoir du monde (115m) sur l'aire de pré course.

8H30   Je prépare ma tenue , rangeant dans le sac en plastique les affaires pour l'arrivée  100 camions UPS pour ranger les sacs des concurrents.  Pour  faciliter le depart  des 32.000 coureurs , trois lignes de départ, bleu, rouge, vert. La couleur du dossard correspond à votre ligne de départ.Départ bleu:      Hommes chrono   + de 3h Départ vert:   Hommes chrono - de 3hDépart rouge:    Femmes à l'avant , hommes à l'arriere. 

10h Les coureurs se rendent progressivement dans le corral qui correspond à une aire de pré-course , chaque corral regroupe 1000 coureurs.Ce système  permet d'accélérer  le départ et de détendre l'ambiance pré-course.

10h52 Le ballet des hélicoptères donne les premières notes musicales de ce marathon géant, le ciel est dégagé la température est idéale 13° lorsque retentit le coup de canon , pour libérer les 32.000 concurrents.J'aperçois une marée humaine devant mais également derriere qui déferle le célébre VERRAZANO BRIDGE long de 3,5 km .Mes jambes sont lourdes, la route monte légérement une vue panoramique exceptionnelle sur MANHATTAN nous baigne dans la troisième dimension.Il n'y a que des photographes sur le pont l'accés étant interdit aux spectateurs, mais le spectacle est grandiose "l'une des plus belles cartes postales se dessine devant moi "Lorsque le pont est passé nous remontons la 4 eme Avenue de BROOKLYN, le parcours est animé à chaque mile, par un groupe de musique, rock, blue, jazz, groove, ska, pop, soul, reggae, tous les rythmes sont représentés dans chaque "borough"  sa culture, sa religion et ses coutumes.Il y a des milliers de spectateurs des enfants hurlent , le long faux plat de cette 4ieme Avenue me rappelle qu'un marathon est avant tout une épreuve physique avant d'être un divertissement.On a  déja parcourru 8 miles lorsq'on quitte cette 4ieme avenue pour tourner à droite avenue LAFAYETTE dans une rue plus etroite où la foule gronde toujours dans la joie.Je suis encore lucide pour apprécier ce spectacle multicolore permanent qui avance et qui me suit au rythme d'un show à l'Américaine , je continue de rêver étant acteur.J'aperçois de mieux en mieux MANHATTAN à ma gauche et ces célébres grattes- ciel lorsque je franchis le panneau du 11ieme mile, j'en profite pour m'alimenter, ralentissant légerement pour mieux assimiler le glucose indispensableLe "POLANSKI BRIDGE" est recouvert d'une moquette grise , on   a l'impression de courir sur une piste en tartan.Je consulte mon chrono au 20ieme kms , possédant 2mn d'avance sur mon tableau de marche.La foule est encore plus nombreuse dans le QUEENS .J'ai l'impression de courrir sur un nuage lorsque je franchis le" QUEENSBORO BRIDGE"qui nous conduit à MANHATTAN .Apres un virage à 160° le seul du parcours , on se croirait dans les derniers kilometres d'une  étape du tour de FRANCE .Des milliers de spectateurs nous encouragent "allez la France " nous sommes 2500 dans la course.C'est incroyable , inoubliable, géant, il suffit d'agiter les bras vers le ciel et la foule hurle de plus en plus fort . Depuis plusieurs miles , je cours au coté d'une féminine qui réalisera le meilleurs chrono dans la catégorie Veteran2.Je suis toujours dans l'allure lorsque j'observe le 19iem mile ,les sensations sont excellentes tout le long  de cette 1ere avenue où le vent est défavorable.Aprés avoir traversé le "WILLIS BRIDGE" nous sommes dans le BRONX l'arrondissement le plus nord , malgré sa mauvaise réputation lié à la criminalité , il englobe quelques 2000 hectares de parc. Les spectateurs sont de moins en moins présentz , dans cette traversée où les instants de silence et de musique se trouvent en constante rupture de rythme.Une nouvelle course débute pour moi , la douleur étant présente , je m'alimente , le 21 mile me parait interminable lorsqu'on enjambe l'ultime" MADISON BRIDGE" pour pénétrer dans HARLEM.Je retrouve quelques sensations connaissant ce quartier où nous résidons depuis quelques jours.CENTRAL PARK est tout proche je consulte le chrono 2H39mn devant le panneau   du 22ieme mile , aux abords de la 5ieme avenue qui va nous mener dans le célébre park où Dustin Hoffman nous a tous fait vibrer.Nous sommes au 36ieme km , les jambes me paraissent de plus en plus lourdes, je baisse de régime , je suis en panne de carburant mon reservoir de sucre étant épuisé.Je m'alimente en sucre pour limiter les dégats.Heureusement la foule est omniprésente dans ce magifique parc vallonné.C'est à l'énergie  que je vais en terminer , tout en admirant le final , des milliers de spectateurs sont massés sur les tribunes de la derniere ligne droite.Je regarde le chronomètre géant sous la banderole pour sprinter afin de finir en 3H17mn50s...Je savoure les derniers mètres apres la banderole de ce marathon hors du commun qui mérite sa renommée.

Le Marathon de NEW-YORK est inoubliable, c'est un sacre, auquel les Américains impriment définitivement la marque  festive "MADE  IN  USA".LA musique ,l'ambiance ,la course ,l'organisation  une alchimie qui fonctionne à merveille,  l es bénévoles sont motivés et chaleureux.          

Quelques chiffres ==>32.000  engagés31.700 classes

mdp2009_183.jpg

22.000 hommes10.000 femmes2.500 Français110 pays représentés

2201ème mon classement  

2 commentaires

Commentaire de jilles posté le 16-01-2009 à 09:02:00

A la demande de Nataubi j'ai retrouvé une trace de mon 1er recit .
Bonne lecture

Commentaire de JLW posté le 16-01-2009 à 22:58:00

10 ans déjà .. Je me rappelle de ton retour de ce marathon qui m'avait fait rêver à l'époque et je m'étais juré de le faire un jour ! La promesse n'est pas encore tenue mais je la réitère aujourd'hui ? je le ferai, je le ferai.

Merci jilles de nous rappeler ce beau souvenir.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran