Récit de la course : L'Hivernatrail 2008, par @lex_38

L'auteur : @lex_38

La course : L'Hivernatrail

Date : 14/12/2008

Lieu : St Come Et Maruejols (Gard)

Affichage : 1614 vues

Distance : 35km

Objectif : Pas d'objectif

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La gadoue!

Il parait que dans le sud, il fait toujours beau

Il parait que la Garrigue, c'est sec et caillouteux

Il parait que la course ne devait pas être trop dur

Il parait...

 

Nous voici donc dans le Gard, pour la dernière épreuve du Challenge Gardois. 5°C et des trombes d'eau: le décor est planté!

 

Nous sommes nombreux de Sommières à courir et l'ambiance est sympathique avant de prendre le départ, auxquels s'est joint le père-fun, surnommé Hervé le bousier pour l'occasion!

 

 

pict0011.jpg

 

 

10h, le départ est donné (sous la pluie bien sûr) pour environ 350 solos et une centaine d'équipe.

 

 

hiv_o8_officiel_015.jpg

 

 

Le premier kilomètre est sur goudron, je le fais en compagnie de mon Porc-Epic. On double et on remonte ce long peloton, déjà bien étiré. Salut Corinne, Salut Françoise!

 

Je vois alors tous les coureurs se décaler sur la gauche et grimper sur le talus. En effet, une flaque inonde toute la route. Je trouve ça impressionnant! Et pourtant, ce n'est rien à côté de ce qui nous attends!

 

On grimpe alors un petit peu, et je laisse Yorick derrière. Tant pis.

 

La suite de la course ne sera que succession de single track, de course dans les ruisseaux, de traversé de gués (de l'eau parfois jusqu'aux genoux!). J'essaye de rester concentrer pour ne pas glisser sur ces pièges!

 

Petit à petit, je fais ma course et je ne fais que doubler les coureurs, accrocher un groupe, puis le distancer avant d'en rejoindre un autre. Je me sens vraiment à l'aise sur ce parcours plutôt roulant, sans grosses montées.

 

 hiv_08_officiel2_513.jpg

 

On arrive alors vers des vignes. Le coureur précédent se décide à couper un peu le virage. Bien mal lui en a pris, il en a perdu sa chaussure dans la boue! Je me suis arrêté net afin de ne pas le suivre et de bien faire le tour!

 

Le ravitaillement est là, signe de la mi-course. 18 kms bouclés en 1h28. On m'annonce 22e solo. J'en suis moi-même étonné! Dès la sortie du ravito, je vois Denis Clerc.

- T'as l'air en forme toi

- ça va, je me sens bien. Pierre est devant?

- Oui, juste là

 

En effet, Pierre Toussaint, notre cher président-finisher de Sommières était seulement 30m devant moi. Je le rattrape alors. Mais il est en compagnie d'un autre coureur. Il fait des efforts, mais je décide de continuer ma course, sans vouloir faire d'effort trop tôt.

 

Petit à petit, je sens quand même que la fatigue arrive, et pire que ça, le froid! A force d'avoir les pieds dans l'eau, je ne les sens plus. Même chose pour les mains, j'ai parfois du mal à ouvrir une simple pâte de fruit pour la manger!

 

Je ralentis le rythme. Cette 2e partie est plus difficile, plus de montées, plus de technicité! Je commence alors à me faire doubler, par des relais, mais ça c'est normal, mais aussi par des solos.

 

Denis me rattrape alors, m'encourage. Mais nous ne courrons pas bien longtemps ensemble. Arrivé au sommet de la bosse, je vois le village et j'entends le speaker.

- C'est là qu'on va alors?

- Oui, mais avant, on remonte en face!

- Ah merde...

 

Une descente technique, puis je rattrape à nouveau Pierre, qui lui a des crampes aux pieds. Sûrement le froid qui n'arrange pas les choses.

On attaque alors une montée ou un piolet n'aurait pas été de trop pour nous aider! Je sens une douleur dans le haut de la cuisse, et j'ai du mal à pousser dans les montées, à relancer. Une fois de plus, je laisse Pierre partir et continuer sa course.

 

Les 2 derniers kilomètres seront alors un véritable calvaire pour moi, durant lesquels les 2 premières féminines me doubleront. ça tourne et il y a plusieurs descentes de talus qui glisse. Je tombe une première fois. Puis une deuxième. Les jambes ne sont plus là, je commence à voir des étoiles. Je marche alors sur le plat, ouvre mon sac afin de manger 2 compotes d'un coup. Puis je lutte pour terminer tant bien que mal.

 

 pict0017.jpg

 

Un petit bout de chemin, une tente et plusieurs spectateurs sont là pour encourager! Je vois mon père (j'ai appris par la suite qu'il a préféré s'arrêter comme beaucoup de monde à la mi-course), puis ma mère et les parents de Yorick. Même leur présence ne m'aura pas redonné le sourire!

100m de goudron et c'est l'arrivée! Enfin!

 

 

hiv_08_officiel2_403.jpg

 

 

3h07m46s pour boucler les 36 kms et 1000m de d+ de cet aquatrail!

 

Tellement tétanisé par le froid, en hypothermie et hypoglycémie, je n'arrive même plus à bouger et je ne verrai même pas Yorick franchir la ligne d'arrivée. Désolé frangin ;-)

 

 

pict0019.jpg

 

 

Terminer ce trail était déjà une belle performance tellement les conditions étaient difficile. Il fallait le voir pour le croire!

 

La saison 2008 des frères-fun (http://freres-fun.skyblog.com) est maintenant terminée. Merci Yorick de m'avoir suivi dans la plupart de mes délires, et de m'avoir incité à faire toutes ces courses dans le sud (pas toujours ensoleillé!). J'espère que 2009 sera encore l'occasion de partager de bons moments!

 

10 commentaires

Commentaire de calou posté le 15-12-2008 à 18:35:00

Waouhhhh !!! Bravo pour avoir eu le courage de terminer ! Ce sont aussi des expériences comme celles-ci qui nous font aimer le trail ;-))
Bonne récup !

Commentaire de calimero posté le 15-12-2008 à 18:41:00

Il vous en a fallu du courage et de la volonté pour finir en bon état!

Bravo pour ce récit et pour ta magnifique arrivée!!

Commentaire de caroux posté le 15-12-2008 à 18:43:00

Content de voir que tu as repris du "poil de la bête"...
A bientôt, c'est sûr.
Bernard

Commentaire de cedre posté le 15-12-2008 à 19:13:00

Bravo pour ta perf et ton classement.
J'aime beaucoup le terme d'aquatrail très approprié.
Bonne récup.

Commentaire de gazelle81 posté le 15-12-2008 à 19:54:00

Quel traileur digne de ce nom ! Bravo alex... je pense t'avoir apperçu quelques temps après ton arrivée, encore pas tout à fait remis... aujourd'hui je lis cet exploit, Bravo !

Commentaire de nico26 posté le 15-12-2008 à 21:08:00

le fameux coup de bambou à la fin... c'est là qu'il faut en avoir dans la tronche, quand y a plus rien ailleurs!
félicitations en tout cas, pour la perf malgré le coup de moins bien et le CR sympa qui rend bien l'ambiance!

Commentaire de McFly posté le 15-12-2008 à 21:23:00

Bravo, tu as été au bout dans tous les sens du terme avec un super chrono en prime. Qui aurait pu croire que ce trail très abordable se transforme en une épreuve aussi exigeante ?

Commentaire de zakkarri posté le 15-12-2008 à 22:19:00

Merci pour le cr,
et oui il ne fait pas toujours beau dans notre beau pays ...
Zak.

Commentaire de Hippolyte30 posté le 16-12-2008 à 14:43:00

Bravo pour ton courage. Je suis content d'avoir croisé ton chemin 2 fois durant ce duathlon. Tu étais le géant vert à mi-course puis le ptit homme vert sur la fin. Mais, tu es allé au bout de l'épreuve avec à la clef un superbe classement et un joli récit. Chapeau.
Denis

Commentaire de ian35 posté le 16-12-2008 à 15:00:00

Bravo pour ta course, je pense t'avoir vu sous la tente après l'arrivée mais pas encore réchauffé.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran