Récit de la course : L'Hivernatrail 2008, par caroux

L'auteur : caroux

La course : L'Hivernatrail

Date : 14/12/2008

Lieu : St Come Et Maruejols (Gard)

Affichage : 1334 vues

Distance : 35km

Objectif : Pas d'objectif

16 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Quelle course !!!!

 Ayant découvert sous un soleil radieux l'hivernatrail en 2007, je tenais à revenir cette année, partager avec des copains du club, l'accueil, l'ambiance et ces sentiers en sous-bois qui m'avaient tant plu. 

 En fin de compte je suis seul sur le parcours solo et il y a une équipe en relais masculin. On fera mieux l'année prochaine ....

La météo nous l'avait annoncé : pluie, voir neige (il manquait pas grand chose : T°: 2°C !!!).

On se fait une raison : on va être trempé  mais bon, on est pas en sucre

Une fois de plus l'accueil est chaleureux, les bénévoles prévenants, et à peine inscrit et changé je vois Jutrail, à fond, qui viens d'aller baliser un passage de repli.

" Puce à l'oreille " : ça va pas être du gâteau ...

Un peu plus tard je croise Mac Fly qui fera le relai et  Nico26 et Gazelle81 qui le font aussi (ils termineront 2ème relais mixte) : BRAVO

Le départ est donné sans les gardians (ils craignaient que les chevaux ne glissent).

Nous ne sommes que 560 au lieu des 720 inscrits (relais compris).

Une fois de plus ça part comme une balle sur ce 1er km de rout. Dès le 1er chemin nous comprenons vite que LA difficulté de la jounée ne viendra pas de la pluie mais du sol gorgé d'eau. Les appuis sont fuyants et parfois "profonds". Une 1ère grande flaque "barre" le chemins, nombreux (moi y compris) nous faisons le "tour" pour l'éviter. Quand j'y repense ...

Très vite les flaques laissent la place aux torrents   , voir aux piscines 

C'est très dur, on arrive sur des zones de plusieurs mètres carré innondées et là faut choisir, au pif, où passer. Suivant la justesse de l'intuition on en a au moins jusqu'aux chevilles, souvent jusqu'aux genoux, parfois jusqu'à mi-cuisses, voir plus...

 Christophe "un savoyard venu faire un trail au soleil du sud" (il est gâté) avec qui j'ai fait près de la moitié de la course, s'est retrouvé dans une ornière avec de l'eau (à 2-3 °C) jusqu'au nombril !!!!

En sortant de là tes jambes te font vite comprendre qu'elles n'aiment pas du tout ce traitement là .... les crampes s'annoncent...

Mais en cette 1ère partie de course, la forme est encore là et avec Christophe nous "fanfaronnons" : " Ca c'est du trail !!! "

Je passe rapidement au ravito-relais, en fait je m'arrêterais bien là mais bon....ça peut pas être pire...

Et bien si !!!!

En plus des flaques, des piscines, des torrents et des bourbiers, il y a : les TOBOGGANS  HOUPPI!!!

Pas très longs mais bien raides, bien glissants et parfois en devers Et pour corser la chose en bas, y'a souvent un virage à angle droit : Que du bonheur !!! 

Si t'arrive pas à chopper une branche pendant la glissade, t'es carrément dans la M....

Vue l'état des coureurs à l'arrivée, il y a eu de très nombreuse chutes, heureusement plus fatigantes que douloureuses ...

Nous avons été 259 solos et 96 relais a aller au bout de cet enfer (j'exagère à peine, moi j'avais rien connu de comparable). Dans la salle, après la course, il y avait un parfum de "J'y était..." qui flottait.

Un grand MERCI à tous les bénévolles qui se sont gelés sur le parcours (ils étaient très nombreux ).

                               BRAVO à tous et toutes

 

Bernard

 

PS Il faut signaler un fait rare : David Laget a fait toute la course en tête, pourtant c'est Steeve Laurent qui se présente à l'arrivée en premier ???? Comprenant que David avait du se perdre dans les derniers hectomètres, Steeve repars, sans avoir franchi la ligne, le chercher et ils finissent ensemble, mains dans la mains.... RESPECT MONSIEUR LAURENT

 

16 commentaires

Commentaire de cedre posté le 15-12-2008 à 12:09:00

Je vois que l'on a vécu la même course, j'ai aussi réfléchi au relais pour savoir si je continuais mais c'est vrai que par respect pour les bénévoles qui ont eu leur part de flotte, il fallait continuer.
Le froid et la boue étaient plus usant que dangereux, je ne pense pas qu'il y ait eu de blessé.
Merci encore pour ton CR.
Dommage que je t'ai loupé mais les conditions y sont pour beaucoup ;-)

Commentaire de millénium posté le 15-12-2008 à 12:29:00

Nous avons un peu moins de regrets d'avoir manqué cette course !!!
Mais félicitation aux courageux.
Merci l'ami caroux pour ce récit qui nous décrit la légère humidité ambiante........
Au plaisir de te (re)croiser , chris

Commentaire de sandy30 posté le 15-12-2008 à 12:58:00

Super cr et comme je l'ai écris à gateli. faut être motivé pour courir par ce tps. ç du être un enfer, vous deviez être tous congelé. J était à la montée de la pene à galargues je me suis gelée pendant 12 bornes, mais là 32 ... je préjère même pas imaginer, les glissades etc ... Du 1er au dernier bravo faut le faire.

Commentaire de peky posté le 15-12-2008 à 13:07:00

bonjour,

Moi qui ai fait la 1ére de cette course par un froid de canard je comprend ce que cela a pu donner sous la pluie. Je m'étais fait une réflexion sur ce que cela pourrait engendrer par ce temps, surtout sur la 2ème partie.

Belle preuve de ténacité.
J'ai vu la video de Zakarri sur l'arrivée de Steeve Laurent et son demi-tour pour rechercher David Laget. Impressionnant!En plus sur les images on voit bien que la pluie est forte et froide!!

Commentaire de agnès78 posté le 15-12-2008 à 13:43:00

BRAVO pour la course et merci pour ce top récit! Eh oui, Steeve et David sont deux grands coureurs et si humbles tous les deux.
Bonne récup' et à bientôt
bises
agnès

Commentaire de gazelle81 posté le 15-12-2008 à 14:40:00

Bravo caroux pour ce récit où ton plaisir est aussi vivant que ce qu'on a pu lire sur ton sourire au départ et à l'arrivée !
(perso, je suis contente de pas avoir rencontré ces virages où les skis m'auraient manqués :p)

Commentaire de calou posté le 15-12-2008 à 15:22:00

Sympa ton CR ! Ah qu'est-ce qu'on regrette de ne pas avoir pu être présents !! La gadoue, rien de tel pour se forger un mental d'acier !!
Bravo à toi et à tous ceux qui sont venus à bout de ce périple !

Commentaire de bgoiset posté le 15-12-2008 à 17:21:00

Pour rassurer Cedre, non il n'y a pas eu de blessé, juste quelques entorses et égratignures, ni plus ni moins que d'habitude.

C'est toujours délicat pour un organisateur de savoir à l'avance si c'est bien raisonnable d'envoyer les coureurs avec autant de pluie.

Nous avons amputé le parcours à la dernière minute de 2 km sur le final, jugés trop glissants et humides par les VTTistes qui ont fait la dernière reconaissance au petit matin (si, si, ils sont bien passsé à vélo). Pas question d'envoyer les coureurs au casse-pipe !

Autant de pluie au mois de décembre, c'est quand même exceptionnel... Organisateurs, bénévoles et participants garderont un souvenir spécial de cette 3e édition, qui aura livré un parfum de "j'y étais" comme le formule si bien Caroux.

Bon, en 2009 on est pas contre une tempête de ciel bleu, c'est vite vu !

Benoît, gentil organisateur

Commentaire de @lex_38 posté le 15-12-2008 à 18:09:00

Merci pour ce récit!
On a tous plus ou moins souffert de la même manière: froid, eau jusqu'aux genoux, chutes...
Comme tu le dis si bien, on peut dire "On y était" tellement cette épreuve restera difficile par ses conditions!
Dommage que nous n'ayons pas couru ensemble alors que seulement quelques minutes nous séparent!
Au plaisir de se recroiser sur un trail dans le Sud, mais le vrai Sud cette fois, celui où on m'avait dit qu'il faisait soleil!

Commentaire de calimero posté le 15-12-2008 à 18:38:00

Bravo et merci pour ce récit, et dire que moi je n'ai même pas osé venir simplement vous voir!!!

Commentaire de nico26 posté le 15-12-2008 à 21:01:00

c'est sûr que c'était plus facile pour moi de faire le malin à la fin, en relais, fastoche! ;)
félicitations pour la course et le CR, aussi rapide pour les 2!
j'espère qu'on aura l'occasion de se recroiser peut-être sous des cieux plus cléments!

Commentaire de McFly posté le 15-12-2008 à 21:34:00

Merci Caroux pour ce CR, ce fut un plaisir de croiser à nouveau ta route. C'est sûr que les conditions furent particulières, allez, l'an prochain il fera beau !

Commentaire de zakkarri posté le 15-12-2008 à 22:10:00

Bravo à toi ... fallait de la volonté pour crapahuter sous ce temps !
Zak.

Commentaire de Hippolyte30 posté le 16-12-2008 à 14:46:00

ça c'est la classe ! La course n'était pas encore terminée que déjà ton récit est sur la toile. Même pas mouillé, même pas fatigué, respect ! Ton récit est à la mesure de ta perf dans ce trail mémorable : géant. J'ai bien aimé ta façon de raconter. Encore...et à bientôt
Denis

Commentaire de Hippolyte30 posté le 16-12-2008 à 14:48:00

T'es quand même un grand malade... A ton âge, aimer se vautrer comme cela dans des toboggans de gadoue....

Commentaire de Eric Kikour Roux posté le 16-12-2008 à 15:14:00

Belle perf', Maître Bernard, surtout au vu des conditions, au lendemain de l'atelier boussole et au surlendemain de l'AG qui a un peu duré!
A Moussan, même si le jour a mis beaucoup de temps à se lever, la pluie s'est vite arrêtée, mais la boue était bien là, collante, argileuse, glissante, lourde, froide, ....
Encore bravo!

Eric

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran