Récit de la course : Saintélyon 2008, par patcap21

L'auteur : patcap21

La course : Saintélyon

Date : 7/12/2008

Lieu : St étienne (Loire)

Affichage : 1865 vues

Distance : 69km

Objectif : Pas d'objectif

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

                             STELYON 2008

  

Ma première sté, ma première de nuit, ma première au-delà du marathon, ma première AG, ma première AAB bref un truc à faire fumer les neurones…...mais puisque que ça fait plus d’un an que j’y pense à ce week-end donc place à la prépa.

Heuu !!! La quoi ? Ah oui la prépa…. Elle se limitera à pas mal de vélo, quelques footings et une sortie longue par semaine à vitesse réduite voir même moins à partir d’octobre pour éviter de solliciter au maxi mon ischio et la tendinite qui l’accompagne, la décision définitive d’être au départ de la sté étant prise suite à l’enchaînement du Off de notre ami Fimbur avec le LUT début Novembre, je ne voyais pas trop l’intérêt à contre cœur bien sûr d’être au départ le 6 Décembre si je n’arrivais pas physiquement à enchaîner les 20 + 45km de ce week-end là.

L’examen passé avec succès, le chèque envoyé dans le foulée, il n’y avait plus qu’a continuer à faire preuve de délicatesses avec le dit muscle, le côté mental étant prêt lui depuis bien longtemps….

 

 

6 Décembre

  

Après une  bonne grasse mat (levé à 11h30…quand je vous dis que je suis serein…) direction la gare de Dijon ou m’attendent mes collègues de route dont Patrice qui n’a pas trouvé mieux que d’invitait sa femme et trois de ces potes à le suivre toute la nuit pour fêter ses 40a !!!

 

Deux cent bornes plus au sud, nous voici donc au palais des sports de Lyon, un petit tour à l’intérieur histoire de visualiser la ligne d’arrivée et j’abandonne mes compagnons (on se retrouveras pour l’AAB) pour rejoindre les navettes et vu les conversations qui y règnent, on sait au moins que l’on s’est pas planté de bus !!!! 

Une heure plus tard, nous voici dans la citée Stéphanoise, j’irais bien voir les havrais à Geoffroy Guichard mais on peut pas tout faire....allez les normands quand même !!! Direction le parc expo pour s’imprégner encore un peu plus de cette nuit qui avance à petit pas mais sûrement.

 

Pas grand monde, j’en profite pour récupérais mon dossard, tester la puce et faire un petit tour sur les stands jusqu'à l’apparition d’un premier kikou (l’bagnard, difficile de le louper !!!) qui en cachera beaucoup d’autre, vraiment sympa de pouvoir mettre des voix, des visages sur des pseudos croisés sur le net, la magie kikourou opère, ça commence vraiment très bien…

 

L’heure passe, direction « le Flore » pour l’AG, j’en profite pour échanger quelques mots avec Nono qui fait preuve d’une motivation débordante sur la nuit qui l’attend… !! Et c’est en élève studieux que je participerais à ma première AG (y cause bien les kikous quand même) mais les beaux discours ça nourrit pas son homme, je commence à avoir un peu faim, bin oui vu l’heure ou j’ai ouvert les yeux, le repas de midi fut plus que zappé. Le temps d’un coup de tél pour retrouver les collègues laissaient à Lyon et la salle est déjà bien pleine (merci encore golum pour l’organisation de tout ça, vraiment top..) j’aurais même le privilège de goûter le génépi du Khanardô (pas anodin dans ma perf…).

 

Avec deux belles assiettes de pasta de plus à porter, je récup mes sacs en abandonnant le dortoir improvisé qui jouxte la salle pour rejoindre à nouveau le parc expo, on commence sincèrement à rentrer dans cette course particulière, ça dort, se change, se masse, discute dans tous les coins, dans tous les sens, faut vraiment y être pour y croire, impressionnant…J’aurais pu me changer au « Flore » plus anonyme mais comme pour les navettes, j’ai voulu m’imprégner le plus possible de l’événement pour cette première et on peut dire que je suis pas déçu, j’y suis en plein dedans !!!!

 

 

 

 

 

 

Après avoir trouvé sûrement le dernier espace libre du parc expo..j’étale tout mon bazzard au sol et attaque ma lente mutation vers le monde des coureurs à pieds, strap sur les points sensibles, chaussettes kalenji, Lafuma au pieds, collant asics, première couche plus une polaire, mon buff kikou, les gants, la frontale le tout en double dans le sac sans compter l’appareil photo, un couteau, une lampe à main (tip top pour reposer les yeux), l’eau, les tucs, quelques morceaux de sucre, un tube de spoténine et le coupe vent accroché sur le sac,  c’est pas des jambes qu’il va me falloir pour arriver dans la cité des gones mais un âne….quand je ferais l’analyse d’après course de tout ça, je n’aurais pas utiliser grand chose de tout ce barda mais bon toujours facile à dire après coup.

 

23h45 le parc se vide et je suis toujours aussi zen, aucune appréhension je m’étonne un peu, sûrement l’avantage de ne pas savoir à quoi l’on s’attend, la seule certitude, la seule image qui me vienne à l’esprit est le ligne d’arrivée aperçue dans l’après midi, de tout le reste rien et c’est pourtant pas faute d’avoir lu les Cr des kikous.

 

 

                                     ça rend heureux la quarantaine n'est ce pas Patrice !!!

 

 

 

7 Décembre

 

 

 

                   

Minuit, la musique, il me faudra 4 mn pour franchir l’arche et entrer enfin dans cette stélyon 2008, 10 heures selon mes prévisions voir 9h30, un truc de taré a en écouter mes proches, ils ont sûrement raison assis bien au chaud mais moi je suis bien aussi là et je le resterais tout au long de la nuit mentalement parlant bien sûr car physiquement 66 bornes ça use quelques peu.

 

Les noms de village tant de fois lu et relu commence à défiler à la lueur des frontales, je commence ma tranquille remontée, j’aime bien partir au fin fond du peloton, autre avantage non négligeable, je croiserais un bon paquet de kikous brièvement pour certains ou plus longuement pour d’autres mais déjà les lumières de St Christo se présente à moi au bout de 1h50 de course (1907è) pour une prévision de 2h, juste un petit arrêt avec ce qu’il y a dans le sac pas besoin de rester planté là et puis après les premiers chemins, un peu difficile pour moi le retour dans le monde civilisé des ces ravitos.

Moreau passé en 2h34 et toujours 10’ d’avance sur le temps prévu, tout va bien, alors direction Ste Catherine, (il parait que pour aller au bout on doit être bien à Ste Cath !!) mais là pas cool, une vilaine crampe à l’intérieur de la cuisse dans la descente avant le ravito me stoppe net, si j’applique la phrase citée plus haut, l’ Pat, il est mal barré….bref j’en profite pour marcher et repartir en petites foulées une fois le mal passé pour passé le tapis en 3h18 (1597è) j’avais prévu 3h45 voilà qui explique peut-être la crampe.

Arrêt tout aussi rapide que les précèdent et direction St Genoux et son fameux passage par le bois d’arfeuile….que je vais immortalisé d’une chute monumentale, pas terrible la boue froide du coin… un peu trop humide à mon goût…..beurkkk mais bon pas de bobos du moins pour le moment car l’inventaire du lendemain va déceler le genou, la hanche et le coude droit bien enflé et un doigt de la main gauche qui veut toujours pas se plier correctement une semaine plus tard…qu’a pas tomber… c’est tout ou alors éviter les racines en tombant.

 

St genoux : 4h19’ j’y resterais un peu plus longtemps profitant des barrières pour effectuer les étirements qui vont bien.

 

Le tronçon St Genoux-Soucieu ne verra qu’une petite crampe au même endroit que la première et un mal de ventre qui ne passe pas me rappeler que ce n’est pas encore gagné loin de là.

Soucieu sera atteint tout de même à 5h24’ (1353è) pour une prévision de 6h, je profiterais des tentes du ravito pour changer ma première couche et repartir au sec pour les derniers 22 Km en même temps que Patrice mon collègue dont je n’avais aucune nouvelle depuis le départ, on resteras quelques instants ensemble, la bosse suivante lui étant fatale alors que moi je continuais à les avaler en version marche rapide ++( d’après ces dires et ceux de Mike13 un peu plus tôt), il termineras dans les temps qu’il s’était fixé pour sa première sté  en 8h21’ et la barre de la quarantaine franchit en prime, je profiterais de notre séparation pour passer sur le mode musique (ACDC y’a mieux pour booster mais le rythme est pile poil avec la foulée ou plutôt ce qu’il en reste).

 

Reste Beaunant (passé à 6h49’) et sa fameuse montée…pas grave à ce moment de la course je préfère mille fois les montées au descentes, un pti coucou à langevine qui m’avait doublé un peu plus tôt et qui me redoubleras un peu plus tard, j’ai vainement tenté de m’accrocher mais la descente de Ste Foy du moins il me semble s’avérera un vrai calvaire pour mes quadris, je suis certain que je serais aller plus vite en la montant celle-là !!! Va pourtant bien falloir que je trouve encore un peu de jus puisque je viens de m’apercevoir qu’il est encore possible de rentrer dans les 8h moi qui aurais signé pour être sous les 10h, j’ai un peu de mal à réaliser.

 

Les quais font aussi mal que pour le marathon de Lyon quelques mois auparavant, je suis à l’arrache, tout les noms d’oiseaux y passe pour me faire avancer encore un peu plus mais j’échouerais à 8h00 et12 secondes à mon gps déclenché sur la ligne au départ (8h04’17 pour le top départ et 1218ème) 12 petites secondes comme pour le marathon de Lyon franchit en 4h00’12s……….on est jamais satisfait, on en veut toujours plus !!!!!

 

Mais pour le moment place au plaisir, je suis finisher pour cette première en pas mal de point, éprouver que très peu de lassitude durant l’épreuve (la nuit sûrement pour beaucoup je pense) j’arrive encore à marcher (le lendemain ne sera pas la même…) mon ischio fut adorable toute la nuit, à moi en retour de récupérer comme il se doit et surtout déjà l’envie d’aller encore un peu plus loin dans l’ultra.

 

Un grand merci aux ‘amis de kikourou’ qui m’on permit de découvrir ce genre de courses puisque il y a peu, sté, utmb, ccc et toutes les autres ne voulait pas dire grand chose pour moi.

 

 

Merci de m’avoir lu.

 

@++

 

Pat

 

9 commentaires

Commentaire de MIKE13 posté le 15-12-2008 à 09:03:00

bravo pour ta course Pat,super gestion. content de t'avoir croisé! et au plaisir sur une autre course. A+
michael

Commentaire de calimero posté le 15-12-2008 à 09:07:00

Bravo pour cette super perf malgré ta chute mémorable!
Content de t'avoir...brièvement rencontré à Lyon!!

Commentaire de Mamanpat posté le 15-12-2008 à 10:15:00

Bravo à toi ! Une belle perf pour une première, facile finalement la STL non ????

Et vive les Pat !!!

Au plaisir

Pat

Commentaire de seapen posté le 15-12-2008 à 10:19:00

Ce récit relate une belle aventure ma foi! Bravo d'avoir réalisé ce rêve qui date de plus d'un an.
"...et surtout déjà l’envie d’aller encore un peu plus loin dans l’ultra". [Toujours plus loin ...] conviendrait parfaitement pour une devise que tu n'as pas encore choisi. Salutations sportives.

Commentaire de agnès78 posté le 15-12-2008 à 14:40:00

bravo pour ta très belle course! Pour une première c'est une superbe première!!! Très contente de t'avoir croisé. J'espère que la récup se passe bien
au plaisir de te voir à nouveau
bises
agnès

Commentaire de intuitiv posté le 15-12-2008 à 21:21:00

la t'as assuré Pat', Tu permets que je t'appelle Pat' ?
franchement , c'est du top de faire ce chrono pour ta premiere sainté et quasi sans forcer.
bravo et encore bravo.
Bon Patrice , je lui ai dit en live ,mais tu peux lui repeter , vous avez vraiment fait une belle course
manu

Commentaire de Fimbur posté le 17-12-2008 à 14:06:00

BRAVO pour une 1ère, c'est grand, c'est très fort.
Félicitations,

Repose toi bien, et au plaisir de se croiser en 2009,
Fimbur

Commentaire de vial posté le 17-12-2008 à 21:51:00

dans la nuit on a pas du se voir
gamelle pour toi aussi, mais sans avoir lister les dégats t'as pu continuer bravo
et ton challenge de l'année prochaine c'est de faire sauter ces quelques p..(censuré) de secondes
michel

Commentaire de LtBlueb posté le 18-12-2008 à 23:04:00

bravo pour cette première sortie saintélynnaise qui en cache d'autres , je pense !! et merci pour le récit

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran