Récit de la course : Saintélyon 2008, par jepipote

L'auteur : jepipote

La course : Saintélyon

Date : 7/12/2008

Lieu : St étienne (Loire)

Affichage : 1463 vues

Distance : 69km

Objectif : Pas d'objectif

13 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

saintélyon 2008, histoire courte.

La Sainté, objectif majeur de l’année. La raison est simple, réaliser le temps que nous voulions faire l’année dernière avec Lolo.

 

Pour des raisons de confort, je décide d’arriver le vendredi à Lyon, de plus comme c’est le Week End des lumières c’est une belle occasion de découvrir la ville. Sauf que côté confort, c’est mort, ayant réservé mon hôtel au dernier moment, je me retrouve dans un lieu où les murs sont fins comme des feuilles de papier, et pendant une grosse partie de la nuit nous aurons, avec ma femme, l’honneur de partager notre vie avec des gens sans jamais voir leur visage !!! Pour faire bref c’est une nuit de merde avant une autre blanche qui s’annonce….

 

Le jour J et enfin là, je pense que ma préparation a été meilleue que l’année dernière, je suis confiant pour le chrono. A16h00 je quitte ma Douce, direction Sainté. Sur place je fonce récupérer mon dossard, je croise les premiers kikous qui sont sur le point de rejoindre le Flore.

 

AAB : Simplement ……..  Merci Golum. Je suis aussi content de revoir le papa de Lolo, nous échangeons un peu, l’émotion est là, j’ai un peu de mal à m’exprimer. J’suis pas très doué dans ces moment là !!

Je vais partager ma table avec Marioune, Jihem, ch’tigrincheux, épitaph, et puis d’autres mais j’ai un vieux trou de mémoire, désolé !

 

La préparation de la course est un peu chaotique, je suis mal organisé, je vide mon sac à plusieurs reprises, je sème des fringues partout,  je sens la tension qui monte, mais ça j’ai l’habitude, je suis toujours tendu avant une course.

 

L’heure approche, je décide de vite rejoindre la ligne de départ, j’ai besoin de m’isoler quelques minutes. Je commence à trop cogiter quand Jihem arrive, c’est cool, on échange un peu avant le départ, ma tête se met en position relax, merci Jihem.

 

                                               en direction du départ 

 

 

                                                       regard en arrière

 

 

 

 

Une minute de silence pour Lolo, elle sera respectée religieusement. Des voisins se demandent qui est Laurence, je sors mon pendentif du jour, un côte le relief de la course, de l’autre la photo de notre arrivée en 2007 et je leur montre.

 

La musique, le départ, je me cale dans mon rythme, j’essaye de ne pas m’enflammer quand des coureurs me dépassent, la route sera longue. Je suis super bien, j’ai de bonnes sensations, je me permettrai même de faire flipper une jeune fille qui prend des photos dans un camion de pompier, à entendre son cri, j’ai du faire effet. Les gens autour de moi se marrent. Je me concentre sur la course, première bosse, première gadoue, je suis bien. Après 50 mn de course je prends mon premier gel.  Je tiens mon rythme, 1h00 de course et 10 bornes d’effectuées. Je passe le premier ravito sans m’arrêter, pas envie de perdre des minutes précieuses ici. Je passe quand même la cote en marchant, pour ne pas piocher dans les réserves. En haut en prenant sur notre gauche, je me rappelle l’endroit ou l’année dernière nous nous étions arrêté avec Lolo, son papa était là pour nous ravitailler.

Je passe ma deuxième heure de course un peu avant Moreau, sur le ravito je prends un thé chaud et je repars, je le bois en montant la Côte qui suis en marchant. En haut je relance, j’ai un peu froid, et je commence à avoir des douleurs dans le ventre, mais les jambes ne vont pas trop mal.

La gadoue est vraiment usante, je ralentis pas mal, je me dis que la fin de course est roulante et que j’ai un peu d’avance. Le problème c’est le bide, ça fait floc, floc, quand je cours, j’ai bu trop froid au début, je sais déjà que la galère va commencer !! Ça se confirme dans la descente sur Sainte Catherine, je suis carrément obligé de marcher, je passe la porte environ en 3h00. Je fonce dans les cabines Water closed mises à disposition. Aucune surprise, je me vide. Je vais rester au moins 15mns, pas de commentaire…. !!!! Merci.

Quand je sors je suis gelé, je croise plusieurs kikou, dont Golum qui tente de me remotiver, merci à toi. Mais c’est mort, je sais ce que c’est que de faire cette course avec des problèmes gastriques, ma décision est prise, mon objectif c’est 8h00 de plaisir et pas 10 de souffrance.

Je tourne en rond pour savoir à qui je rends mon bracelet, personne ne sait me répondre, pas grave, je me caille, je fonce dans le premier car, il rentre directement sur Lyon. Je change le tee shirt qui est trempé, je n’arrive pas à me réchauffer.

Un peu plus tard le car démarre, direction Gerland, fin de l’aventure. Je ne suis pas déçu, je n’ai pas envie de galérer.

Bon y’a quand même un avantage à arrêter la course, c’est que j’ai pu assister à l’arrivée des premiers. Voici quelques photos.

 

                                        Antolinos Fabien en 5h00'10

 

 

 

 

                                                    Beau vainqueur

 

 

 

 

 

                                           Delebarre Vincent 5h04'20

 

 

 

 

 

                                           Pommeret Ludovic 5h08'52

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

13 commentaires

Commentaire de hagendaz posté le 13-12-2008 à 21:24:00

remets toi vite et un grand merci pour ces belles photos de l'arrivée de la tête de course

Commentaire de binoclard posté le 13-12-2008 à 22:32:00

Dommage pour ta course. Je penses que tu avais à cœur de la finir en hommage à Laurence. Je ne la connaissais pas, mais, en tant que sportif, il est toujours malheureux de voir l'un des nôtres s'en aller aussi rapidement.
Bonne récup. et lance toi d'autres objectifs

Commentaire de BENIBENI posté le 13-12-2008 à 23:19:00

Bah, ce n'est que partie remise. L'eau froide m'a aussi tordu la panse, la prochaine je met des chauffrettes dans mon sac.

Commentaire de chtigrincheux posté le 14-12-2008 à 07:41:00

Fallait faire un trou dans la cloison de l’hôtel, y avais peu être des choses à partager avec les voisins…..
On se la refais en 2009 ?
Je pense que tu n’aurais pas dût prendre de thé chaud, c’est selon moi ce qui t’as tiraillée la panse.
A une prochaine

Commentaire de Hay-David posté le 14-12-2008 à 09:32:00

Bonne récup et maintenant y a plus qu'a se remotiver pour la suite ;o)

Commentaire de agnès78 posté le 14-12-2008 à 13:12:00

ce sera pour 2009 hervé... J'avoue égoïstement que j'ai apprécié que u sois là à l'arrivée ;-))))
Bonnês fêtes de bonne année
bises
agnès

Commentaire de defi franck posté le 14-12-2008 à 18:11:00

grande pensée à toi le côté positif c'est qu'elle nous a regardé en se marrant amitiés

Commentaire de calimero posté le 15-12-2008 à 09:18:00

Remets toi vite pour revenir faire ton objectif l'an prochain!!!

Commentaire de XBo posté le 16-12-2008 à 13:09:00

Salut Hervé,

Ce n'est que partie remise, tu reviendra encore plus motivé et fin prêt.

Prépare nous un super OFF chez toi en janvier.

Passe un joyeux Noël avec tes proches.

A+


Commentaire de vial posté le 17-12-2008 à 22:04:00

toute expérience -même un abandon- apporte du positif: j'en sais quelque chose
et toi tu as pu arriver à Lyon pour assister aux sacres des premiers
une autre foi ??
michel

Commentaire de canard49 posté le 18-12-2008 à 12:28:00

Avec un pseudo pareil, on aurait pu penser que le récit serait à se tordre de rire... Finalement, tu t'es tordu autre chose et je compatis, c'est infaisable de continuer sans souffrir dans ces conditions. Pourtant tous les indicateurs (sauf le sommeil) étaient au vert au départ, cela doit être décevant pour une histoire d'eau (d'habitude elles sont plus ... comment dire... excitantes!).
L'avantage est que tu peux envisager un ultra rapidement puisque tu dois être frais.
Merci pour les jolies photos, ne t'attarde pas trop sur des regrets.
Alexandre

Commentaire de JLW posté le 03-01-2009 à 21:31:00

Merci pour ce récit qui nous rappelle que ces épreuves sont difficiles et le simple fait de rallier l'arrivée est déjà une victoire en soi.

Je découvre ton cr un peu en retard ... mais je l'ai lu avec plaisir et espère pour toi que l'édition 2009 sera couronnée de succès, en fait je n'en doute pas.

Commentaire de Matov posté le 31-01-2009 à 13:16:00

Merci pour ton commentaire sur mon CR de Saintélyon. Je suis navré pour ton abandon, mais je te comprends bien. Mon ventre m'a bien torturé pendant cette course, et si ça avait été pire, j'aurais sans-doute abandonné aussi. Allez, l'année prochaine sera la bonne!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran