Récit de la course : L'O'Rigole - 28 km 2008, par ETRURIEN

L'auteur : ETRURIEN

La course : L'O'Rigole - 28 km

Date : 7/12/2008

Lieu : Le Perray En Yvelines (Yvelines)

Affichage : 1493 vues

Distance : 28km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La petite balade du soir

Après ma lecture de tous les CR je ne sais que dire de plus.

Mon inscription s'est faite en lisant d'autres CR sur le site et parce que j'adore l'ambiance des trails que j'ai pu faire jusqu'à maintenant.

Bon esprit et échange et le plaisir de voir de nouveaux kikous.

L'objectif faire du nouveau pour garder l'envie de la course dans le plaisir et ce même si je sais que je vais être relativement inefficace avec un entraînement non dédié, aucune préparation particulière pour la course et en plus je ruine un peu mes préparations spécifiques.

mais je m'en fou

Donc premier objectif m'essayé au vin chaud (et oui les Kikous ont servis de cobayes )

Résultat le vin chaud gardera son incroyable chaleur-saveur pendant 24h.

Hop c'est parti pour l'origole avec le beau père qui se demande pourquoi je la fait de nuit et dans la boue. Il se demande à quoi cela peut bien servir pour le chrono, éventuellement il y voit une grosse PPG.

Arrivé au gymnase où on ne veut pas me donner mon dossard........Pourquoi monde cruel! euh parce qu'il faut vérifier votre matériel.......ouh le débutant, arf arf (non ils ont été très gentils même pas un regard peiné)

 Tout les kikous se retrouvent dans une sympathique ambiance et nous voilà déjà prêt pour le grand rush.

Enfin je veux dire le petit départ en trottinant. je me demande comment je vais finir sortant d'une prépartion semi marathon et attaquant les deux dimanches suivants des corridas de 10km (je vous conseille d'ailleurs celle d'Issy les moulineaux pour son petit vin chaud...)

Je suis au milieu du peloton qui s'étire doucement et je sais que cela risque de me gêner en bouchonnant après coup.

Au bout de 10 minutes je me cale sur Xbo qui fait le long mais qui a déjà un rythme soutenu. On restera ensemble un bon moment jusqu'à ce que je le perde dans les premiers dénivelés lui faisant l'effort pour doublé en douceur (à priori il a réussi à retrouver le gymnase!).

Au bout d'un petit moment je me retrouve donc seul et je constate amèrement que ma lampe n'éclaire rien mais je n'avais pas pensé au brouillard épais qui s'est présenté. Quant à la boue elle a été telle que je me l'imaginais c'est à dire éprise d'une folle affection pour mes chaussures...

 La boue a rendue les descentes tellement dures pour les chevilles que j'en attendais avec bonheur les côtes où j'ai enfin pu prendre ma lampe de secours (surtout ne pas perdre de temps en m'arrêtant....)

Le délice de la lune et des hululements de chouettes avec ses files de lumières dans la nuit un vrai délice. Le jeu visant à éviter les troncs et les branches fut également très ludique bien que pas toujours couronné de succès.

Passé les 2h de course je suis rentré dans la grande inconnue n'ayant jamais fait plus de 2h que ce soit à l'entraînement ou en course mon plong effort étant auparavant les 25km du Morvan avec D500+ en cadeau.

Pourtant l'excitation de la course aidant aucune fatigue n'est survenue si ce n'est musculaire sur les trois derniers kilomètres où le frein était tiré avec dans l'idée de ne pas finir brûlé.

Bon pourtant dans la nuit mon dernier compagnon de foulées voulant accélérer une fois sur le bitume je n'ai pas pu m'empêcher d'accélérer par paliers pour le faire exploser je sais c'est pas bien mais on empêche pas les habitudes d'autant que j'avais la couverture de survie du Bulot devant et que j'en avais marre de me faire dépassé depuis 10 minutes.

résultat 3h25'14" ouah j'ai couru/marché tout ce temps là!

Une fois au gymnase direction la bouffe et vite la douche chaude salvatrice.

Et après distribution de vin chaud. La prochaine fois je crois que je vais y mettre une larme de cognac.

Y a pas à dire sur les trois courses faites en vallée de Chrevreuse l'ambiance est là (j'adore la possibilité d'échanger pendant la course), le parcours est sympa, l'organisation est chaleureuse et je n'ai pas vu de coureur pollueur. Que demander de plus?

Et aujourd'hui si ce n'est le sommeil qui manque je n'ai déjà plus mal que du bonheur!

Au plaisir de tous vous revoir.

PS: oui c'est dur  et la course mérite sa réputation mais c'est bon!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4 commentaires

Commentaire de la panthère posté le 09-12-2008 à 07:56:00

l'an prochain il faut ajouter au paquetage une lampe anti-brouillard.....c'est vrai qu'on n'y voyait pas grand chose...(j'avais pas retiré le plastique de protection de ma lampe...).pourtant je n'avais pas bu de vin chaud!
tu m'en gardes un peu la prochaine fois, hein....

Commentaire de Le Bulot posté le 09-12-2008 à 13:13:00

tres heureux d'avoir fait ta connaissance et au plaisir de te retrouver, mais pas trop de Cognac dans le vin , juste une goute ......
A bientôt sur les chemins

le Bulot

"le 17 mai 2009 trail du pays de Bray, Organiser par Le Bulot"

Commentaire de agnès78 posté le 10-12-2008 à 08:34:00

"Y a pas à dire sur les trois courses faites en vallée de Chrevreuse l'ambiance est là ..." normal, c'est la plus belle des régions pour courir ^^... BRAVO pour ta course et cette bonne humeur qui transparait de ton récit! Bonne récup et bonne fin d'année
bises
agnès

Commentaire de XBo posté le 11-12-2008 à 15:17:00

Salut Etrurien,
Super CR, j'ai bien reconnu la course.
Très content d'avoir fait ta connaissance. Désolé de t'avoir perdu dans les toboggans.
Et puis, je dois redescendre sur terre. Tu me prête des qualité que je n'ai pas : je n'ai fait comme toi que le "petit" parcours.
A+
Xavier

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran