Récit de la course : L'O'Rigole - 71 km 2008, par ouster

L'auteur : ouster

La course : L'O'Rigole - 71 km

Date : 7/12/2008

Lieu : Le Perray En Yvelines (Yvelines)

Affichage : 1513 vues

Distance : 71km

Objectif : Pas d'objectif

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Seulement 2 sur 3…

…ou comment tout faire pour ne pas finir son premier ultra.

 

Au début je m’étais inscrit sur le petit trail de l’Origole pour terminer l’année sous le signe de la boue et faire ma première course de nuit. Et puis j’ai appris que je vais devoir me faire opérer de l’épaule et donc que je vais rater 5-6 mois de compétition, initialement prévu pour janvier j’ai surenchéri sur l’Origole histoire de me gaver avant mon repos forcé et faire mon premier Ultra. Il se trouve que j’ai du reporter mon intervention pour des raisons professionnelles à juillet et que je me suis retrouvé dans une équipe pour le Raid 28, j’ai décidé de maintenir mon inscription au grand trail mais ce n’était plus mon objectif principal : si je me sentais mal je ne terminerais pas pour ne pas mettre le Raid 28 à risque et décevoir mes coéquipiers…

Donc, c’est avec un objectif de faire 2 boucles que je me prépare pour l’Origole, une course de 3 boucles avec départ à minuit :

-          Boucle des Mesnuls– 28,250km pour 670 m de dénivelé positif,

-          Boucle des Vindrins/Artoire – 24,250 km pour 950m de dénivelé positif,

-          Boucle du Coupe Gorge – 22,5 km pour 280 m de dénivelé positif

On s’est retrouvés à 5 à 21h au retrait des dossards pour un mini AAB (certainement comparé à ce qui se passait au même moment à St Etienne) avec vetchar, Tounik, ogo78 et sa compagne. Retour au gymnase pour se changer après des sucres lents pour certains et rapides pour certaines ;) Sur place on retrouve pas mal de Kikoux y compris Taz et MonsterTruck qui sont venus exprès nous faire un petit coucou. Le temps passe vite et tout d’un coup on se retrouve sous l’horloge de l’église pour attendre le coup de minuit et le départ. Ma stratégie de départ consiste de passer la ligne en dernier et partir lentement, trèèèès lentement et Taz & Domi m’aident en me tenant la pate pendant qqs minutes du coup je me dirige vers le peloton que quand ils annoncent le départ et je suis véritablement le dernier à traverser la ligne de départ J Merci à vous deux de vous êtes déplacés, ce fut un énorme plaisir de vous avoir rencontré. J’envoie qqs sms aux Saintélyonnais et je profite des 2 premiers kms de route pour parler avec un des bénévoles qui tient le rôle de balayeur sur son VTT et je me force à maintenir le frein à main.

En suite on rentre dans la forêt et je maintiens mon allure, à un moment on sort des bois pour passer entre deux lacs et la vue est magnifique avec la lumière de la lune qui reflète sur l’eau, on replonge sous les arbres et bientôt commence la chasse au dénivelé. Les montagnes en Ile de France se font plutôt rare alors le D+ se trouve en serpentant une colline ce qui casse pas mal les jambes car les montées sont raides et les descentes glissantes alors pas de temps de se reposer, le tout avec de la gadoue jusqu’au chevilles te fatigue pas mal. Je retourne au gymnase après 3h46, large pour la barrière horaire de 4h30 mais je sens que les jambes ont déjà pris un coup, je ne suis peut être pas allé assez lentement… Le piège de cette course c’est le ravitaillement, tu te retrouves au chaud avec plein de monde qui ne continue pas car ils ont terminés leur course. J’étais prévenu mais j’ai trainassé quand même et j’ai eu du mal à repartir.

Je repars dans la compagnie du Bono et on fait qqs kms ensemble jusqu’à ce qu’il part devant à la sortie d’Auffargis mais on se recroisera plusieurs fois pendant la boucle. Une fois tout seul je mets la musique et je ne croise personne d’autre avant au moins une heure trente, c’était ma partie préféré de la course toute cette partie autour des Vaux de Cernay. Certes les montagnes russes ou toutes les excuses pour chercher du dénivelé sont les bonnes et le fait qu’elle c’est quand même bien boueux pour une boucle sèche mais j’ai adoré me retrouver tout seul dans le noir J Le 4 derniers kms sont assez plat avec un peu de bitume et je crois que c’est ca qui m’a cassé les pates le plus. Je retourne péniblement au gymnase et je décide de m’arrêter, j’ai mis 9h02 pour arriver jusque la et, bien que la barrière horaire de 8h30 soit largement dépassé, l’organisateur me met un peu la pression pour repartir. Je suis tenté mais ma tendinite au genou s’est réveillée et je n’ai pas envie de prendre de risque alors je prends un thé et je reste sur place.

Content d’avoir dépassé mes limites précédentes : je n’ai jamais couru aussi loin ni aussi longtemps mais un peu déçu que l’aventure se termine la. Quand je réfléchi je ne me suis jamais mis dans la possibilité de finir cette course car j’étais prêt à abandonner au profit du Raid 28 et mon objectif psychologique était de terminer la deuxième boucle. Au final je suis arrivé 139ème sur les 202 qui ont finit la première boucle et 97ème sur les 112 qui ont terminé la seconde. 98 personnes on finit la troisième y compris le Bono que j’ai aperçu quand je suis arrivé et qui a du partir dans la foulée pour terminer en 12h20 – bravo pour ton premier trail Emmanuel, ce fut un plaisir d’en partager un peu avec toi J

9 commentaires

Commentaire de la panthère posté le 08-12-2008 à 17:08:00

hello! ravie d'avoir partagé cet AAB avec toi, d'avoir découvert qui se cachait derrière le pseudo, bravo pour cet objectif rempli pile poil, et en avant pour l'étape suivante: le raid 28, see you soon...

Commentaire de frankek posté le 08-12-2008 à 17:20:00

bravo pour ta course ! pas facile ce trail ! récupère bien pour le raid 28

Commentaire de lepidop posté le 08-12-2008 à 18:11:00

Sympa ton CR,
Bravo pour ta course
Ravi d'avoir fait ta connaissance.
A bientôt pour le Raid28

Commentaire de ETRURIEN posté le 08-12-2008 à 18:23:00

Encore un pallier de franchi.
Et oui la légende est vraie il existe bien un abominable anglais (demi) circulant dans la nuit dans la forêt en vallée de Chevreuse.

Bravo.

Commentaire de al27 posté le 08-12-2008 à 22:57:00

Bon ben ce coup-ci la rose n'a pas gagné, c'est connu le coq se sent mieux dans la "boue".
Ravi d'avoir fait ta connaissance,
A plus,
Al27

Commentaire de l'ourson posté le 08-12-2008 à 23:18:00

Bràvo l'english ! le kriket !!.. etc... you're reàdy for the ràid28 !!! I think so ;-))

l'Ourson_do_you_understànd_me_;-)))

Commentaire de taz28 posté le 09-12-2008 à 08:30:00

Je suis vraiment ravie de t'avoir connu sur cette Origole Andrew !! Tu as le sourire et la bonne humeur communicatifs (même quand on te taquine sur le rugby anglais ;-)!!)
Bravo pour ta course (la 3e boucle sera pour une prochaine fois...), pour le récit...

On se revoit avec plaisir au raid 28 !!

Bisous

Taz

Commentaire de _azerty posté le 09-12-2008 à 09:39:00


Bienvenue Andrew dans le monde de la course de nuit et la boue. 2 ou 3 boucles ce n'est pas très grave ... l'important est ailleurs. Je suis très heureux d'avoir passé quelques minutes avec toi, et comme nous sommes voisin, je crois que nous sommes appelés à nous croiser et à partager d'avantage.

A bientôt
Domi



PS : As tu sali ce beau maillot tout blanc ???

Commentaire de tounik posté le 09-12-2008 à 21:40:00

Comme tu es a moitié anglais, on t'a taquiné à moitié. Vivement le tournoi !!

Bravo pour ta course et très heureux de t'avoir croisé

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran