Récit de la course : 20 km de Montpellier 2008, par pierrot34

L'auteur : pierrot34

La course : 20 km de Montpellier

Date : 30/11/2008

Lieu : Montpellier (Hérault)

Affichage : 1441 vues

Distance : 20km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Montpellier et ses 20km ? Bof !

 

      Il y a des courses pour lesquelles on voudrait faire le compte –rendu aussitôt descendu de voiture, tellement on a de choses agréables à dire pour que tout le monde le sache et en profite la prochaine fois. Et puis il y en a d’autres, pour lesquelles, comme pour une corvée, on retarde le plus possible le travail parce que  il n’y a que peu de choses gentilles à dire. Et puis les dire ? C’est gênant. Et puis à quoi bon, concernant Montpellier et ses 20km, qui multiplie chaque année, à mon avis, ses fâcheux avatars, qui à la longue, finiront par lasser, moi le premier ?

     Le temps n’était pourtant pas des plus désagréables, lui. Le soleil venait réchauffer de ses rayons matinaux, une portion de l’aire de départ sur la place de la Comédie- « LA » Comédie, évidemment, un « must » !!!- Mais il fallait l’atteindre cette Comédie ! Avec le même coup du parking chaque année. Il est, paraît-il gratuit- avec un ticket à prendre quelque part, m’avaient dit les copains du club, qui en désespoir de cause, après avoir cherché, ont remis leur espoir sur un truc qui nous serait remis à l’arrivée….- et puis, résultat….de la course, sortez les pièces, billets et cartes bancaires aux caisses automatiques du Polygone, si vous voulez vous en sortir !!!!!! Et d’une.

     Ensuite il y a la foule. Des coureurs, mélangée à celle « normale », de la place, les cabanes du marché de Noël, le tram, les terrasses des cafés….toute un monde dans lequel on perd ses repères et où l’on a autant de  chance de retrouver quelqu’un que de gagner au loto. Et de deux.

 

 

Maguelone Jogging presque au complet et toujours souriants

 

     Le départ est donné. Alors là, attention aux trottoirs, bornes et autres obstacles sur lesquels on risque de venir s’empaler si on n’y prête pas attention. Quelques concurrents s’y sont plantés d’ailleurs, je crois. Mais c’est la ville et il faut faire avec. D’où cette préférence qu’on pouvait avoir pour l’ancien parcours qui nous emmenait assez vite vers la rase campagne de Lattes , avant d’arriver à Antigone. Mais ce n’était plus tout à fait Montpellier, direz-vous.

 

 

Presque 1500 au départ....quand même !

 

Restons en ville alors. Avec ses bagnoles, arrêtées en longues files, moteurs fumants, pour nous laisser passer. Bon je retiens plus les sourires et encouragements entendus chez certains que les klaxons et les cris d’orfraie de quelques énervés allant faire leur tiercé. Mais bon, nous gênons, surtout quand le 1200è et les 200derniers se pointent à trois quarts d’heure des premiers. Mais ces voitures arrêtées, elles ne nous gênent pas, quand on respire ce qu’on respire ? Match nul ici, donc.

      Le parcours, le paysage ? Eh bien du bitume, du béton, quelques descentes, des montées, des virages. Bof…..

       Les ravitaillements ? Que d’eau, que d’eau, dirai-je. Ah oui, du glucose vers le 15è, non ?

 La traversée de la fameuse caserne de l’E.A.I. ? Interminable comme d’habitude mais …plus mortelle qu’un cimetière, les lieux étant désertés, je crois pour cause de transformation….

       Quelques coups de gueule de conducteurs avant l’arrivée. Le sourire et le bravo de Vincent Diaz, juste avant la ligne, quand même.

 

 

Une photo historique ? Les derniers 20km de Montpellier de Pierrot 34!

 

 Puis une attente de 10 à 15 minutes, dans un entonnoir où l’on se bouscule, pour obtenir « le sac », avec une pomme, un Perrier et trois bons publicitaires. Le ravitaillement de l’arrivée ? Ma femme a dû le voir puisqu’elle m’a apporté un verre….. d’eau ( !!!), moi, je ne l’ai jamais vu. Je ne sais pas où il était. J’ai dégusté ma pomme, mon Perrier et mon verre d’eau sur une chaise de terrasse, entouré par la foule, puis j’ai vite pris la tangente, aucunement « captivé » par, vous savez, cette « chaleureuse ambiance fraternelle d’après course » typique de certaines épreuves…..pour payer mon parking et m’extraire de cette planète qui ne me reverra probablement plus.

       Bon, je « roumègue », mais je ne devrais pas. Je n’ai pas payé mon engagement. C’est le club qui l’a pris en charge et m’a même donné « LE » cadeau, vous savez, le célèbre T-shirt en coton blanc du département de l’Hérault, lequel, avec des telles prestations ne devrait pas inciter beaucoup d’extérieurs à remettre le couvert d’une fête qui n’en a pas été une pour moi, abstraction faite d’un classement misérable aux fins fonds du peloton, avec 1h54 de course pénible, avec le soleil éblouissant dans les yeux, ce qui ne m’a peut-être pas fait apprécier les choses comme il le fallait, après tout…..

Ah oui, j'oubliais, tellement centré sur la critique cette fois, je l'avoue-c'est tout à fait subjectif et j'espère être contredit par les autres récits- que j'en ai oublié mon diabète: 0,64g de glycémie le matin à 7h. Petit déjeuner normal. 8 U d'insuline rapide, comme d'habitude, du  sucre (sporténine et dextrose, tous lers 5km et ....1,05g de glycémie à 13h en rentrant à la maison!!! Ma seule réussite de la journée!

Alors un mot de conclusion :VIVE LE TRAIL !!!!

 

6 commentaires

Commentaire de Mustang posté le 04-12-2008 à 21:13:00

Oh!!! comme c'est dommage!! Une si belle ville!!! Tu as vraiment beaucoup de ressenti vis à vis de cette épreuve!!! Souhaitons que ces 20km soient mieux perçus!

Commentaire de peky posté le 05-12-2008 à 14:44:00

Plutôt acide ton propos alors que tu sembles en règle générale compréhensif.
J'ai entendu le responsable de l'épreuve sur la télé locale dire que l'épreuve pourrait passer à la distance du semi.
Il faudra trés certainement revoir certaines choses pour attirer des coureurs.

Commentaire de pierrot34 posté le 05-12-2008 à 15:34:00

Oui, j'avoue avoir penché cette fois du côté peu réjouissant de la course mais est-ce que les autres commentaires sont tellement différents de ce que j'ai dit? Ce n'est pas Brice de Nice qui parle même" d'absence de ravito" à l'arrivée? Moi, j'ai même supposé qu'il y en avait un. Les voitures, le béton....c'est inhérent à la ville, l'organisation n'y est pour rien même si j'ai dit regretter l'ancien parcours, un peu plus..."vert".
Subjectivité donc assumée de celui qui dans ce cadre, était bien loin de celui des trails, très différents.

Commentaire de Philou34 posté le 08-12-2008 à 11:22:00

Bon cr. Comme d'habitude avec P34.
Les commentaires sont d'une manière générale assez "rudes" sur cette course. N'ayant pas participé, j'étais juste à l'arrivée, je n'ai pas de jugement à porter.
Je compte essayer de m'aligner en 2009 parce que j'habite Montpellier et que c'est une des rares courses un peu longue(boucles de villeneuve) sur l'agglo.
Si l'organisateur revient sur ces quelques aspects et retrace le parcours (Antigone + millenaire/odysseum + boucle vers Grammont et retour par Castelnau + avenue de Nimes /corum... il y a à voir si on veut) en sus un format semi à label/qualificatif ... le top !

Commentaire de pierrot34 posté le 09-12-2008 à 15:51:00

Salut et merci Bourg. Intéressant ta vision d'un autre parcours. Je n'y aurais pas songé tellement branché que j'étais sur "l'ancien" parcours. Il faudrait voir, par rapport à la circulation: gênerions-nous plus ou moins les automobilistes( et nous gêneraient-ils?)Désolé, c'est mon côté "écolo". D'un côté j'avoue avoir des scrupules qu'on arrête la circulation pour un clampin comme moi dans la 1000è place et d'autre part, respirer ce qu'on respire quand toutes ces voitures attendent, je trouve cela désagréable.
Ceci dit, vivent les Boucles de Maguelone et le semi de Teyran, oui!

Commentaire de dom sportif du week end posté le 22-12-2008 à 22:14:00

Bravo pierrot pour ce commentaire franc et ma foi fort juste. j'ai eu les mêmes impressions et j'hésiterai l'an prochain entre refaire cette course ou aller voir du côté des foulées des Clairettes sur Bellegarde... d'autant que j'ai payé mon inscription pour obtenir le superbe tee-shirt distribué de façon aléatoire dans le sac avec le perrier. Et tant pis si c'est ta taille !!! Pour ce qui est de la circulation, on ne peut pas interdire les gens de rouler, mais juste leur suggérer de stopper les moteurs quand ils sont à l'arrêt forcé pendant 30 mn, éviter de klaxonner ou de forcer le passage en faisant gronder les moteurs entre les coureurs (ce qui est stupide et dangereux, mais inévitable quand l'interdiction d'accès est sommaire). Enfin il y aurait beaucoup à dire sur cette course qui semblait improvisée. Dommage pour une capitale du Languedoc-Roussillon. Sportivement. Dom sportif du week end

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran