Récit de la course : La Course nocturne Les Flambeaux - 18 km 2008, par Lorenza

L'auteur : Lorenza

La course : La Course nocturne Les Flambeaux - 18 km

Date : 15/11/2008

Lieu : Montfort L'Amaury (Yvelines)

Affichage : 1294 vues

Distance : 18km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Les Flambeaux, trail 18 km

 

Au club de course à pied dont je fais partie, on m'avait parlé il y a quelques semaines d'un trail nocturne très sympa. Tout de suite intéressée, ( courir la nuit avec une frontale, sur des chemins en pleine nature, sans trop se préoccuper du chrono, en voilà un concept  attractif!), j'en ai parlé à quelques amies, et une, Anne, a répondu présente, de même que mon cher et tendre, toujours prêt à aller courir et battre ses records!

Nous avions le choix entre le 10 et le 18 km, mais  avons opté pour le 18, nous disant que cela constituerait notre sortie longue de la semaine.  Et puis, bon, premier trail, il faut commencer fort!

Arrivés à Montfort l'Amaury vers 19h samedi, nous sommes allés récupérer les dossards et le T-shirt ( décevant) dans le gymnase et avons attendu 20h au chaud , avec les 700 autres coureurs et quelques marcheurs aussi pour les 10 km.  Beaucoup de coureurs portaient des hauts jaunes, (nous aussi d'ailleurs), et des chaussures de trail. Anne et moi avions aux pieds nos chaussures de courses habituelles, en débutantes que nous étions...Fort heureusement, il faisait sec et assez doux, mais nous anticipions des chemins lourds de la pluie et boue des jours précédents....

Le départ a tout de suite donné le ton: montée assez raide jusqu'en haut du village, avec des arrêts dûs à l'étroitesse du chemin; nous avons eu le temps d'admirer ce beau village qu'est Montfort. Une fois dans la forêt, la boue ne s'est pas fait attendre, et il fallait effectivement courir sur le côté pour essayer de l'éviter....Malgré cela, je "patinais" fréquemment, et regrettais de ne pas avoir investi dans des chaussures plus techniques. Ce regret s'est transformé en quasi-colère, lorsque, lasse d'éviter les flaques de boue, j'ai foncé droit dans  une, et y ai laissé ma chaussure gauche, m'écriant de façon très distinguée, "merde, ma chaussure"! Juste le temps de la remettre, et nous voilà reparties, sur un chemin toujours très vallonné. Quel plaisir en deuxième partie de course de retrouver la "terre ferme", c'est à dire la route, et de ne pas être constamment sur ses gardes, de peur de perdre l'équilibre! Cette seconde partie fut moins technique, ce qui est bien ainsi, nous avons fait le plus dur au début. Nous nous sommes arrêtées quelques secondes à l'unique point de ravitaillement, où l'ambiance était détendue et les coureurs visiblement pas stressés par le chrono.  L'arrivée est assez  éprouvante puisqu'il faut monter, et monter, sur la route, puis ensuite  des marches, avant de redescendre dans le village jusqu'au gymnase. Quel bonheur d'arriver et de se dire qu'on l'a fait, notre premier trail de 18km, et dans des conditions favorables puisque, tout au long du parcours, nous avons doublé des coureurs.

Bref, ce fut une expérience très agréable, malgré la boue, et je suis prête à la retenter  sous peu...

Merci à Anne de m'avoir encouragée vers la fin pour me faire oublier mon coup de barre, et à James d'être venu à notre rencontre, une fois son parcours terminé. 

 

 

 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran