Récit de la course : Les Foulées des Droits de l'Homme - 12 km 2008, par pierrot34

L'auteur : pierrot34

La course : Les Foulées des Droits de l'Homme - 12 km

Date : 9/11/2008

Lieu : Montbazin (Hérault)

Affichage : 1204 vues

Distance : 12km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Rencontres

 

  

 Ces Foulées des Droits de l’Homme, nous les faisons tous les ans, ma femme et moi. D’abord, Montbazin est un village voisin de Frontignan ; chaque année, à pareille époque, il y fait toujours beau ; et puis l’animation y est des plus sympathiques tous les ans, avec les courses pour les enfants et la randonnée pour les marcheurs, sur l’un ou l’autre des circuits de la course à pied, de 6 ou 12 km. Le tout étant chapeauté par le groupe local d’Amnesty International qui tient à l’accueil son traditionnel stand où l’on peut laisser sa signature pour une action, un ou des prisonniers, dans un ou l’autre des pays concernés….

  Arrivée donc à 8h30, avec une place en or sur le parking près du départ, grâce à la connaissance des lieux et des habitudes….Puis les dossards.

Un pour Madame, qui va marcher- sur les 6km probablement- vu la petite forme ; deux billets de tombola( comme cela, pas de monnaie à rendre sur les 10€ !) ; une bise à l’amie et collègue du CFA de Sète, très active à Amnesty –et qu’on retrouvera en bénévole sur le parcours après ;  puis le dossard de monsieur, pré- inscrit sur les 12km, qui serviront d’entraînement, la semaine n’ayant pas été très bien remplie en la matière.

    En sortant, c’est l’incontournable Vincent Diaz qui s’apprête à brancher le micro pour animer la matinée sur le podium. Il reconnaît son monde : Steeve Laurent, Pascal Rivet, El Moubarrak…. : encore du beau monde aujourd’hui ! Les  St Jean-de-védas sont là aussi, à près d’une trentaine. Venus en voisins, ils préparent sans doute les Foulées d'Automne du 23 novembre…. Ensuite, c’est Philippe, de Photo 34, auquel on demande de déplacer son véhicule, qui « gênerait » !!!! Bien qu’étonné de ne plus avoir ce droit de servir les coureurs à l’arrivée avec ses photos, alors que pour lui,  c’est « la journée….des Droits de l’Homme », Philippe ira se mettre à un endroit encore plus avantageux pour faire son travail….

Puis c’est un autre collègue du CFA, coureur au Tri-Run de Frontignan , qui est aussi de la partie. Ainsi que le plus sportif des kinés de Villeneuve-lès-Maguelone, Christophe Derouch, qui a délaissé pour un jour, ses raids au long cours….Il sera d’ailleurs à ma connaissance, le seul représentant de Villeneuve, les copains du club n’étant pas là….Et puis c’est enfin notre bon Dédé Alison, tout auréolé de ses  100km de Millau qui poursuit son petit bonhomme de chemin( il finira comme 1er V4 les 12km en 1h05) dans les courses de la région, avec Emma, sa femme ( qui elle s’est lancée sur le 6km course à pied).

     Les marcheurs donc partis à 9h, il restait une heure à « tourner » avant le départ de 10h. Et c’est toujours près du podium, où Vincent relance « Pierrot 34  de kikourou », que je remarque l’attention que porte un jeune coureur aux informations de Vincent Diaz. Nous engageons le dialogue immédiatement, gentiment, positivement et malheureusement pas assez longuement, car le départ des enfants approche ; ils seront d'ailleurs nombreux à se lancer et enthousistes; puis  les 350 coureurs sur les deux parcours, commencent à s’agglutiner….

     Je ne reverrai pas ce garçon, de Montpellier, sans club pour l’instant, qui en est à la 5è course de sa vie, coureur débutant qu’il est. Tous les thèmes de conversation se bousculent tellement qu’on a l’impression d’avoir plein de choses à se dire- j’essaie quand même de le convaincre d’essayer un marathon, un jour et surtout de goûter aux plaisirs du trail - et on tient là, enfin, tout l’intérêt de rencontres bien comprises, bien acceptées, pour ne pas avoir l’impression, comme on l’a parfois, de perdre son temps dans un désert humain de plusieurs centaines de personnes pourtant. Rares moments, qui valent donc cher et qui ont été goûtés comme tels.

     Avant de se lancer sur les chemins pierreux, terreux ou bitumés du 12km, sous un ciel voilé mais percé par quelques rayons de soleil….Muscles douloureux (après une sortie en Gardiole vendredi), souffle court, jambes lourdes….vraiment, le temps d’aujourd’hui ne sera pas encore dans mes records…Dédé me double au 4èkm. Je le garderai en point de mire jusqu’au 9èkm, sans jamais pouvoir revenir sur lui. Il me « mettra » finalement  2mn à l’arrivée. Ou c’est moi qui bloque pour de bon, ou alors c’est que le 1er V4 est vraiment costaud ! A l’arrivée, un verre de coca puis sans demander mon reste, direction la voiture pour aller déjeuner dans le Gard, avec au volant, la première des marcheuses du 6km !!!!

Côté diabète, j’étais en hypoglycémie à 2h du matin (0,35g !). Rechargé au Nutella, j’étais à 2,15g à 7h du matin. 9 unités d’insuline rapide. Un morceau de sucre en course, et ça fera du 2,07g à l’arrivée ! Pas très bas tout cela ! Ce lundi les chiffres sont meilleurs….grâce à la course ! Quand on vous dit que je n’ai pas tout perdu….. !

 

1 commentaire

Commentaire de zakkarri posté le 11-11-2008 à 12:39:00

Un joli récit sur un bon moment de course pédestre ...
Zak.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran