Récit de la course : La Comba 2008, par jcdu38

L'auteur : jcdu38

La course : La Comba

Date : 2/11/2008

Lieu : La Combe De Lancey (Isère)

Affichage : 836 vues

Distance : 17km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Une belle surprise !

 

Dois je vous l'avouer, La Comba m'avait laissé un souvenir mitigé  il y a deux ans lorsque cette course avait été relancée par une poignée de passionnés ; trop de route sur le parcours alors qu'il y a possibilité de faire de si magnifiques parcours dans les collines au pied du Massif de Belledonne.

Aussi lorsque Christophe, un copain de l'ACP, m'a appelé samedi soir pour me proposer d'y aller, j'étais  peu enthousiaste à l'idée de me relancer sur le parcours découvert il y a deux ans. Mais finalement, ce dimanche nous avons pris tous les deux la direction de la Comba.

Arrivés aux inscriptions, Christophe et moi tombons nez à nez avec le Kéké qui vient de finir la sienne !! Tiens, tiens, Le Champion Grenoblois est  là !!  On va encore en prendre pour son grade dans les comptes-rendus.   Un regard sur le parcours, il ne semble pas avoir changé, dommage, dommage, ...

Après un échauffement, papotage avec Philippe (alias le_kéké) et une rencontre sympa avec Adrien (UnBretonàGrenoble), nous nous plaçons sur la ligne de départ. Peu de figures connues, nous sommes environ 80 coureurs sur ce 17 km (avec à peu près 700 m de dénivelé positif prévu)

Le départ est donné, je suis parti lentement et commence un travail de remontée du peloton, comme je les aime, sur les deux premiers kilomètres. Ce qui me permet de me placer dans les 20 premiers environ. Adrien vient juste de me dépasser quand nous entrons dans la gorge juste à la sortie du village et là , oh chance,  changement de parcours !!  On s'engage dans les coteaux au lieu de filer par la route jusque St Jean le Vieux. Un coup d'œil sur la tête de course, tiens, tiens, mon travail de sape fonctionne, je ne suis pas trop mal placé aujourd'hui.

Nous sortons du bois et rejoignons par une traversée légèrement montante à travers champs et bois le hameau de St Jean le Vieux. Premier ravitaillement. Les positions sont globalement faites à  ce moment là. Je vais me battre un moment avec 2 coureurs qui recollent sur moi dans les montées. Après St Jean, une dernières montée dans les bois puis une superbe descente technique en sous-bois comme je les apprécie, avec plein de pièges cachés sous les feuilles. J'en profite pour distancer mes deux poursuivants et rejoindre un coureur que j'avais en ligne de mire depuis quelques temps.

Il y a deux ans, après cette descente, on s'engageait sur plusieurs kilomètres de route assez monotone, cette année changement de parcours la aussi avec une alternance de route et de passage en chemin dont un magnifique tout droit d'une pente à 45° en plein champ sur une centaine de mètres.  

Sur cette portion, je profite via deux ou trois accélérations, pour tester le coureur que j'ai rejoint. Dans la montée droit dans la pente, je prends un léger avantage que je concrétise en relançant la course dès cette bosse raide passée, sans prendre le temps de récupérer. Mon poursuivant est désormais décroché d'une cinquantaine de mètres. Il faut maintenant prendre définitivement l'ascendant sur lui et donc dans une nouvelle descente raide avant de rejoindre une portion de bitume, j'accélère pour qu'il ne recolle pas.

Cétait l'ultime portion sur route et il reste désomais environ 3 kilomètres de descente jusque l'arrivée. Grâce aux pluies de ces derniers jours, le chemin est détrempé et boueux à souhait. Le bénévole placé à cette jonction conseille de passer sur le coté droit moins boueux, certes mais qui conduit à ralentir l'allure car il n'y a pas beaucoup de place pour courir. Je préfère l'option tout droit dans la boue au milieu du chemin, ca glisse certes mais il suffit d'aller plus vite que la chute pour que ca se passe vite et bien. Bon, l'option « plus vite que la chute » manquera de se transformer en bain de boue  à une ou deux reprises avec des glissades plus ou moins bien contrôlées mais se révèle payante puisque je recolle sur un concurrent moins à l'aise dans cette descente alors que je n'avais plus personne en ligne de mire depuis plusieurs minutes.

Sortie guère contrôlée de la sente pour arriver sur la route, traversée rapide de celle-ci, accélération sur les derniers quatre cents mètres, souffle court, jambes lourdes, points serrés, hardi l'arrivée est là !!!

J'attends l'arrivée de Philippe puis de Christophe, nous récupérons ensemble un moment au buffet d'après course puis Christophe et moi décidons de rentrer chez nous.

L'après-midi, je reçois un MP du Kéké m'informant que j'aurais dû rester plus longtemps. Selon lui, j'aurais fait deuxième de ma catégorie. Démenti formel de ma part, tellement j'ai peu l'habitude de monter sur un podium, l'accusant d'avoir abusé du vin chaud servi sur place avant de regarder les résultats.

Mais bon , mea culpa, je dois l'avouer il avait raison. Alors Philippe, je te demande pardon d'avoir pu douter de toi, promis la prochaine fois je regarderai mieux les résultats. Et puis, tu aurais dû monter sur le podium à ma place, je ne t'en aurais pas voulu !!  

Enfin,

Je tiens ici à remercier tout particulièrement les organisateurs de cette course, qui ont su prendre en compte les critiques formulées lors des précédentes éditions pour nous offrir un superbe parcours. Merci à vous si vous me lisez.

--

JC

3 commentaires

Commentaire de the dude posté le 06-11-2008 à 16:39:00

Merci pour ton recit et bravo pour ta course, podium a la clef!

Helas je n'ai pas pu y aller cette annee(blessure), mais j'ai fait les 2 premieres editions et en effet les organisateurs semblent faire de gros efforts pour ameliorer le trace et reduire les portions de bitume, merci a eux!
Ils vont finir par nous faire un magnifique petit trail, alors viendez nombreux en 2009!!!

Commentaire de unbretonagrenoble posté le 06-11-2008 à 19:30:00

En fait, c'était pas Cédric mais Adrien!
Pas grave
bien joué pour le temps, tu étais sur mes talons!
a plus dans la région!
adrien

Commentaire de agnès78 posté le 08-11-2008 à 22:35:00

que de bonne humeur dans ce récit! tip top! BRAVO pour la course et pour le podium!
Bises et à bientôt
agnès

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran