Récit de la course : Les Puces Ligneronnaises - 21,1 km 2008, par canard49

L'auteur : canard49

La course : Les Puces Ligneronnaises - 21,1 km

Date : 1/11/2008

Lieu : St Christophe Du Ligneron (Vendée)

Affichage : 919 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Encore un semi sous la pluie !!

 

 Salut à tous,

 

 C'est mon troisième semi marathon de l'année et décidément le temps n'est pas de la partie. Comme à Bressuire et Beaufort en Vallée plus récemment, il fait froid et il pleut. C'est donc dans des conditions difficiles que nous partons à quatre avec des objectifs différents.

Pour deux d'entre nous, il s'agit d'un semi de préparation au marathon de la Rochelle et c'est le cas pour beaucoup de coureurs, on voit le coupe-vent blanc partout !!

Il faut être motivé par un objectif majeur pour se déplacer (2h30 de route, un réveil à 5h30min...) et le public habituel ne sera pas présent, tout au plus quelques téméraires venus encourager un des leurs.

PARCOURS et ACCUEIL : le retrait des dossards se fait dans une nouvelle salle de sport et l'organisation est rodée et efficace. Il y a deux courses labellisées FFA : un 10 et un semi régionaux (environ 400 partants pour le dix et 900 pour le semi).

Le parcours est plat et assez performant, il est constitué de deux boucles de 10 km et d'une de 1 km. Pour le décor et bien... comment le dire sans vexer les vendéens... on court sur du bitume dans des couloirs (qui ont le mérite de nous protéger du vent) bordés de haies assez hautes. De part et d'autre, on peut voir des vaches et des champs, voila le cadre, un circuit champêtre dans la campagne vendéenne. Par contre, les bénévoles sont disponibles, sympathiques et généreux...

COURSE : je devais partir en 3min40s au kilomètre mais avec l'hostilité du climat, la tentation de revoir ce temps à la baisse est grande... Après tout, ce n'est qu'un semi de préparation, c'est ce que j'essaie de me dire !! Les sensations sont bonnes à l'entrainement, les chronos aussi, cela me laisserait quelques regrets donc je décide de maintenir mon plan de course.

<:AtomicElement> 

Le départ est donné à 10h15, je pars vite pour ne pas être bloqué et manque de terminer ma course dans un fossé rempli d'eau au bout de 300 m. Et oui, je n'ai rien trouvé mieux que de prendre le bord du fossé pour doubler au départ...

Et c'est parti ! Le premier kilomètre est bouclé en 3min35s puis je rentre dans ma bulle malgré la pluie et le vent, je surveille le chrono, les kilomètres suivants passent en 3min37s, puis 3min42s, 3min38s... le rythme est pris, je ne regarde plus la montre et je cours SEUL. C'est assez terrible, il y a des coureurs 50m devant et derrière mais je ne les rattrape pas, eux non plus d'ailleurs !!

Il n'y a plus grand chose à dire, je passe le 10 km en 36min20s et me fait doubler par un coureur puis j'en dépasse un sur la deuxième boucle, je maintiens le rythme malgré des problèmes intestinaux : avec le recul et un peu d'analyse j'ai compris que l'eau TRÈS froide servie au ravitaillement était la cause de ces troubles. Je décide donc de ne plus boire car à chaque fois je manque de m'arrêter en catastrophe dans un champ et puis il pleut donc la température du corps se maintient.

800 mètres avant l'arrivée, un coureur par en angle droit dans un pré avec la main sur le ventre, victime de l'eau froide et du froid en général ! Je le double (lol) et constate qu'il se débat avec de l'herbe et quelques feuilles trempées, le short baissé, dans une position inconfortable. Je pense alors à Paris ou à la Rochelle et je me dis qu'il vaut mieux que cela arrive dans les prés vendéens sans personne plutot que sur un grand marathon (les vaches diraient peut être le contraire).

 

 L'arche d'arrivée se profile, je termine en 1h16min26s en 16ième position (6ième sénior), congelé mais content de ne pas avoir explosé. Le chrono confirme les bonnes dispositions du moment, il faut maintenant terminer l'entrainement en vue de la Rochelle...

 

APRÈS COURSE : une des originalités de ce semi c'est le cadeau à l'arrivée : une petite poterie chaque année différente, si vous connaissez plusieurs coureurs, vous pouvez vous constituer un service!! Je n'ai pas pu trop manger à cause de mes tripes en folie et pourtant une IMMENSE brioche est servie (j'en ai quand même pris un peu) ainsi qu'un vin d'honneur. C'est un point fort de ce semi et je le conseille pour plusieurs raisons : convivialité, proximité de la Rochelle et brioche géante.

 

Je souhaite par avance bonne chance aux participants du marathon de la Rochelle qui entrent en phase terminale de préparation, on se verra peut-être...

 

Merci d'avoir pris un peu de temps pour me lire.

 

Sportivement et kikoureusement,

Alexandre  

5 commentaires

Commentaire de ETRURIEN posté le 03-11-2008 à 13:07:00

Une balade sur semi en 1h16.....

Bravo pour ta performance doublée d'une belle résistance intestinale!!

Commentaire de agnès78 posté le 03-11-2008 à 14:39:00

superbe alex!
Beau résultat avant la rochelle!

"à chaque fois je manque de m'arrêter en catastrophe dans un champ " : tssss chacun son tour ;-))))

Un grand BRAVO et Bonne fin de prépa pour le marathon

Grosses bises
agnès

Commentaire de seapen posté le 03-11-2008 à 17:25:00

"Merci d'avoir pris un peu de temps pour me lire."

Tout le plaisir a été pour moi. merci. salutations sportives.

Commentaire de Luigi posté le 04-11-2008 à 22:48:00

Le canard va plutôt vite dans le 49 !

J'étais 11 minutes derrière toi, je suivais la ligne jaune ;o)

Je vais aussi à La Rochelle. Bon courage pour ta fin de préparation !

Commentaire de unbretonagrenoble posté le 11-11-2008 à 11:05:00

Super temps en tout cas! Merci bien pour le CR et la vision des vaches!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran