Récit de la course : Marathon de Toulouse 2008, par hellaumax

L'auteur : hellaumax

La course : Marathon de Toulouse

Date : 26/10/2008

Lieu : Toulouse (Haute-Garonne)

Affichage : 1210 vues

Distance : 42.195km

Matos : NB 756

Objectif : Battre un record

24 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Et de trois!

 

Je me souviens très bien qu'en remontant l'allée des fortifications vers le Bois de Boulogne lors du marathon de Paris, je m'étais interrogé sur ce que je faisais là, à tenter presque vainement de suivre mon pote vers une arrivée qui se trouvait encore bien trop loin, à ne plus avoir envie de courir et à lutter pour ne pas faire ce que la raison me dictait, c'est à dire arrêter, finir en marchant, ou même ne pas finir du tout, et ne plus penser à la course à pied, trop ingrate, ou alors seulement sur semi, ouais, c'est ça, seulement sur semi marathon, c'est une bonne distance, le semi marathon.

Et puis voilà, petit à petit, ça devenait évident que les difficultés de la fin étaient dues à la préparation tronquée par cette maudite tendinite, tendinite qui trouvait elle même sa cause dans une préparation trop lourde (pensez donc! 5 sorties!) et trop de sorties tôt le matin, empiétant sur le sommeil... Et puis cette approche quasi intégriste du plan! Finalement, ça bouffe sans doute plus d'énergie que ça n'en fait gagner... Il faut faire une préparation sérieuse, c'est sûr, mais de là à devenir un ayatollah du plan en 12 semaines! Bref, on galère sur une course, puis on trouve toutes les raisons qui expliquent pourquoi on a galéré, et qu'on ne refera pas la prochaine fois, parce qu'il y aura, ça y est, c'est décidé, une prochaine fois.

Cette prochaine fois, ça allait donc être Toulouse, le premier week-end des vacances de la Toussaint, en préambule d'une petite semaine de vacances dans la Ville Rose avec la petite famille!

J'ai débuté ma préparation (calée cette fois sur 4 sorties par semaine) lors de mes vacances dans le Quercy. Magrets et Cahors ne sont pas totalement compatibles avec VMA et seuil aérobie, et mais bon, ça a du bon de ne pas être un ayatollah du plan ! D'ailleurs, je lui ai fait quelques accrocs, à ce plan. Pour courir avec Dunes d'Espoir ou avec les Kikous aux Terrils, par exemple.

Bref, je me suis retrouvé à une dizaine de jours du départ, sans pépins physiques, avec des séances d'allure spécifique plutôt rassurantes, peut-être même trop. J'en arrivais à me demander si je ne me préparais pas un plantage dans les grandes largeurs, tant le fait que tout me semble au vert me paraissait louche...

Et je me suis retrouvé la dernière semaine, réalisant que c'était un marathon que j'allais courir, que peut-être j'allais me prendre le mur, mais que peut-être je pourrais passer sous les 3h25, mais que non, valait mieux être raisonnable 3h30 ça serait déjà très bien, quoique, si tout va bien, on sait pas, peut-être que ça peut le faire, mais d'un autre côté, si tout va mal, on peut tout perdre en 4km...

En tout cas, l'arrivée à Toulouse m'a plutôt rassuré: le temps était au beau fixe, j'ai récupéré mon dossard sans aucune difficulté, et on a mangé en terrasse, place du Capitole,(juste à côté de Patrick Montel, pour l'annecdote)

 

La place du Capitole aux couleurs du marathon

Grâce au changement d'heure, le réveil n'a pas semblé trop matinal, et je suis parti, une fois le gatosport avalé, vers le départ, en sirotant ma boisson d'attente faite maison.

 En route pour le départ 

Après avoir déposé mon sac à la consigne, j'ai rejoint le départ, allées Jean Jaurès, où j'ai retrouvé Nono_d. On s'est donné rendez-vous dans le sas 3h30 (notre objectif commun) où nous avons constaté avec surprise que les ballons 3h30 étaient en gros 200m devant nous, c'est à dire plutôt aux alentours du sas 3h15. Bon, de toute façon, on avait pas franchement envie de suivre les ballons.

Le départ est donné, on se souhaite bonne chance, sachant qu'il sera sans doute difficile de ne pas se perdre car le peloton est assez dense (je crois que le nombre de partant était de l'ordre de 3000!)

 

Effectivement, on va se perdre de vue avec Nono dès le premier kilomètre, qui sera parcouru pour ma part en 5'13. Heureusement, je vais réussir à prendre un rythme un peu plus rapide, aux alentours de 4'45, assez rapidement et passerais au 5km en 23'44 et au 8ème en 38'13.(J'ai doublé les ballons 3h30 aux alentours du km3, avec l'espoir de ne pas les revoir...)

Le parcours est super plat, légèrement descendant même, ce qui explique la bonne moyenne. Il y a du public, c'est très sympa et je me laisse aller, dans un passage un peu plus étroit, à le haranguer pour obtenir des encouragements plus bruyants. Ca marche au quart de tour, c'est assez grisant de constater comment on peut obtenir les applaudissements d'une cinquantaine de personnes juste avec quelques mouvements de bras et des "allez, allez". Peut-être trop grisant d'ailleurs, car je me retrouve à parcourir le 11ème km en 4'30... Pas raisonnable tout ça!

enfin, je retrouve ma petite famille au carrefour de la Patte d'Oie, juste après le 11ème justement. Maxime me filme : attention, ça va vite (enfin, je veux dire, le film est court.... moi, je suis celui qui fait coucou à la fin)


Toulouse km11
envoyé par hellaumax

Le fait de les voir m'a gonflé à bloc, je me sens super bien et j'enfile les kilomètres sans aucune difficulté. Le 13ème est passé en 1h1'41, le 15ème en 1h11'22.

Je tourne toujours aux alentours de 4'45 4'50 et je vois le panneau du 20ème kilo après 1h35'35. J'ai alors à peu près 4'30 d'avance par rapport aux 3h30, mais je sais que maintenant le rythme va forcément baisser (je ne suis pas très negative split, je trouve ça d'un démodé...), le tout est de faire en sorte que ce soit le plus tard possible!

Arrivé au semi, un chrono affiche 2h44' !!!!! On est plusieurs à ne plus trop comprendre, jusqu'à ce qu'un bénévole nous indique que ce chrono concernait les relais partis une heure avant nous!

Puis arrive le 25ème et le premier coup de moins bien: 5'11, comme ça sans prévenir. Je n'ai, en plus, aucun souvenir d'une difficulté particulière. Je vais alors maintenir un rythme de 5' au km jusqu'au 31ème atteint en un tout petit peu moins de 2h30. Mais au 32ème, je ne suis plus qu'à 5'22 et je commence franchement à avoir du mal à continuer. Je me dis qu'il reste 10km, qu'au 35ème, il n'en restera que 7, qu'au 38ème, ça sera 4, et qu'on abandonne pas à 4km de l'arrivée, donc il faut que je tienne bien jusqu'au 38ème.

Je trouve qu'il fait chaud, je m'asperge d'eau, mes temps de passage ne sont pas catastrophiques, je reste en 5'10, 5'15; il faut juste que je tienne, mais je redoute de voir mes temps s'effondrer; je sais que j'ai eu, à un moment, un peu plus de 4' d'avance sur l'objectif 3h30, mais que ça peut fondre très vite, et à chaque kilomètre, j'ai peur de voir s'afficher un 5'30 ou un 5'40 ou pire un 6' et c'est à chaque fois une petite victoire, 5'01 au 35ème, 5'10 au 36ème...

Je vois des coureurs qui marchent, j'ai envie que tout soit terminé, comme à Paris, en remontant l'allée des fortifications. Mais j'ai tenu à Paris, alors, je vais tenir à Toulouse! 5'03 au 37ème, 5'06 au 38ème, 5'12 au 39ème... Plus que 3 bornes, 5'22 au 40ème, plus que 2 bornes, 5'17 au 41ème... On est maintenant revenu dans le centre de Toulouse, les rues se rétrécissent, il y a un public très dense, beaucoup de bruit, je n'ai plus beaucoup de lucidité, je cours mécaniquement.



 

J'entends "Allez papa", "Allez Laurent", j'ai l'impression que c'est Maxime et Hélène,(mais normalement, ils ne sont pas l'arrivée), et puis l'espace s'agrandit, c'est la place du Capitole, la ligne d'arrivée, c'est enfin fini..



Pas franchement frais comme un gardon....

Je titube, j'ai les jambes tétanisées. Un secouritste à l'affût vient à ma rencontre et m'entraîne au poste de secours. (comme à Paris, ça devient une habitude). Prise de tension, le médecin fait la moue: 9-5, c'est pas beaucoup. Alors, zou, allongé sur le brancard... Et Nono_d arrive à son tour sous la tente, se tenant derrière la cuisse. Il me demande quel temps j'ai fait, et je réalise que je ne sais pas. Je regarde mon chrono, qui indique 3h30'30s, mais je ne sais pas quand je l'ai arrêté. Ce qui me rassure, c'est que la fc finale est de 127, j'ai donc arrêté le chrono pas mal de temps après avoir arrêté de courir, mais combien?. Nono_d a lui terminé en un peu plus de 3h30, derrière les ballons 3h30, or j'ai terminé devant les ballons, enfin je crois...

De longues minutes après l'arrivée, le gentil docteur me laisse partir, ma tension est un peu remontée, et j'estime occuper une place indue alors que de nombreux concurrents malheureux arrivent en ne pouvant plus plier les genoux ou poser le pied au sol...

J'appelle Hélène, qui me dit être là, juste à côté; c'est bien elle que j'ai entendue juste avant l'arrivée et elle me confirme que j'ai bien fait moins de 3h30, elle avait le chrono officiel sous les yeux...

 

Un des nombreux mascarons sur le Capitole, comme quoi il était prévu depuis toujours d'y faire arriver un marathon...

Je ne connaitrais mon temps officiel qu'en appelant mes parents le soir même: 3h29'06 et mon temps réel à mon retour à Paris quatre jours plus tard : 3h28'01!

J'ai gagné 9' par rapport à Paris, je suis heureux comme tout.

L'analyse de l'évolution de mon classement me rassure un peu aussi : 803ème au semi, 726ème au km 34 et 622ème à l'arrivée. Finalement, j'ai beaucoup souffert, mais relativement bien tenu le coup. Et je suis déjà en train de me projeter sur le prochain marathon, en réfléchissant sur ce qu'il va me falloir améliorer pour cette fois tenir et passer sous 3h25...

Je tiens à remercier tous ceux qui m'ont encouragé pour ce marathon. Je rajouterai d'ici peu une petite vidéo de l'arrivée et quelques photos. Merci de m'avoir lu

 

 

24 commentaires

Commentaire de taz28 posté le 31-10-2008 à 21:20:00

Bravo Laurent pour ce très beau chrono, une belle performance dans la ville rose !!!
Merci pour ce récit !!

Bisousssssssss à la HellaumaxBafamily ;-)

Taz

Commentaire de ArnaudP59 posté le 31-10-2008 à 21:42:00

Merci pour ce commentaire sur ton Marathon dans la ville rose.

Que d'émotions dit donc !

Repose toi bien maintenant et profite de ce chrono sous les 3h30.

A plus.

Commentaire de agnès78 posté le 31-10-2008 à 23:00:00

beaucoup d'émotions dans ce beau récit! Un grand BRAVO pour la course. Bonne réup laurent!
bises
agnès

Commentaire de fanfan59 posté le 01-11-2008 à 08:57:00

SUPERBE Laurent. Une fois de plus, il est prouvé que le mental est important, tu en as eu aux bons moments. Félicitations, repose-toi bien. Gros bisous à toi et ta jolie famille.

Commentaire de laurent05 posté le 01-11-2008 à 09:54:00

bravo laurent pour ton chrono objectif atteint
il me reste à suivre ton exemple
bonne récup
à bientôt

Commentaire de Yannael posté le 01-11-2008 à 11:08:00

Super ! Récit très sympa à lire. Et belle course : bravo d'avoir tenu en à peine plus de 5' au km jusqu'au bout. Finalement, à te lire, ça a été la lutte dans la tête, et les jambes ont tenu bon !

Commentaire de wil14 posté le 01-11-2008 à 13:10:00

bravo pour cette performance plus qu'honorable, tu avais des fourmis dans les pattes pour prendre de l'avance comme ça sur les 3h30. Ceci-dit tu as bien résisté sur la fin, preuve que tu as encore le potentiel d'améliorer ton chrono un jour ou l'autre.

wil14

Commentaire de marioune posté le 01-11-2008 à 15:53:00

Bravo à toi...tout bien géré..
et le coup de boost grâce à la petite famille
Bisous à bientôt

Commentaire de calimero posté le 01-11-2008 à 17:01:00

Quelle belle course, et quel chrono record!!!Moins 9' Ce n'est pas donné à tout le monde, bravo!!

Commentaire de quickquick posté le 01-11-2008 à 22:17:00

distance magique pour un récit magnifique !!

Commentaire de macoco junior posté le 02-11-2008 à 00:56:00

bravo et merci,
bravo pour ta course, objectif calculé et maîtrisé, ça c'est génial !!! et merci pour ce sympathique récit qui me fait revivre ce marathon !!!
un seul mot maintenant, "au suivant"
bonne continuation et bon courage, amicalement

Commentaire de ouster posté le 02-11-2008 à 07:57:00

Bravo Laurent, c'est chouette d'avoir un petit film aussi :-)

Commentaire de cedre posté le 02-11-2008 à 11:21:00

Belle perf même si je pense que courir en negative split est assez grisant.
Il faut juste savoir se préserver au début.
Ton Cr reflète bien le bonheur de courir et met bien en valeur la notion de plaisir avant tout dans la prépa comme le jour J.
Encore bravo.
Toulouse est braiment un beau marathon

Commentaire de francois 91410 posté le 02-11-2008 à 12:17:00

Bravo Laurent ! Quelle performance !!

Belle gestion de course quoiqu'on en dise.

J'espère faire la même à la fin du mois, même si mon objectif est plus modeste !

Commentaire de Marlène/Mô posté le 02-11-2008 à 12:37:00

salut Laurent. Merci pour ton Cr qui nous permet de revivre notre propre marathon. Tu as tenu, ça c'est fort. Ton objectif est atteint, ça, c'est fait.
J'espère que tu reviendras à Toulouse pour la 3ème édition.
@+
Mô/Marlène

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 02-11-2008 à 16:51:00

Super ! Moins de 3h30 ! Si un jour je m'entraîne, j'y arriverai peut-être ! Bravo pour ta course. T'avais l'air de souffrir à l'arrivée !

Commentaire de Nono_d posté le 02-11-2008 à 23:11:00

Salut Laurent!

Quel talent! On souffre avec toi jusqu'au bout! Allez, faut que je m'y mette: je prépare un récit dans les jours à venir... En fait, je vous raconterai à toutes et tous, les 5 premiers km de Laurent qui m'a perdu de vue... mais pas moi (j'étais derrière à 20m ... mais impossible de rattraper la fusée!!!!)

@+, Nono_d!

Commentaire de KIKIVAL posté le 03-11-2008 à 09:28:00

je suis super content pour toi Laurent, tu as fais une belle course avec record a la clé, franchement bravo, avec un petit recit adorable comme d'habitude. a bientôt j'espere.
JC

Commentaire de CROCS-MAN posté le 03-11-2008 à 21:28:00

Un super récit plein d'émotions. Bravo pour ta perf.Essaie d'être plus souriant sur les photos.
Bravo.

Commentaire de l'ourson posté le 04-11-2008 à 23:23:00

Bravo Hellaumax !

ton récit est palpitant et ta perf époustouflante :-)
Toulouse est une bien belle ville à courir et la place du Capitole pour l'arrivée ça a dû être grandiose !

L'Ourson_édition_2007_chrono_3h51_avec_place_du_Capitole_au_35ème

Commentaire de chris78 posté le 06-11-2008 à 21:19:00

Bravo Hellaumax pour ce chrono !!!!
Aie, je n'aurais pas du lire ton recit avant mon marathon de Nice dans 3 jours... ta fin de parcours me rappelle de vieilles douleurs et les jambes me font mal alors que je suis assise devant l'ordi !!!!
Bonne récupération à toi et encore BRAVO !!!!
Christine

Commentaire de hagendaz posté le 10-11-2008 à 14:36:00

et dire que j'étais passé à côté de ton beau marathon et de ce récit, quel honte pour moi
bravo pour ton record!

Commentaire de jp75018 posté le 15-11-2008 à 15:06:00

Salut et bravo pour ton Marathon, sympa le CR et objectif atteint en plus! C'est lequel le prochain?

Merci pour ton commentaire sur mon CR, euh je vais pas gagner 30 minutes à chaque fois lol! 3 minutes ça me comblerait.

Sinon je viens de voir que tu habites aussi dans le 18eme arrdt. Est-ce que tu t'entraînes parfois au stade Championnet?

Sportivement,

JP

Commentaire de chtigrincheux posté le 12-12-2008 à 05:18:00

Des doutes, des mises au point nous sommes notre plus grand adversaire.
Les accros comme tu les nommes sont les épices qui donnent du gout au plat.( ptin j’suis poète moi tôt le matin)
Les photos parlent d’elles mêmes doucement la fatigue s’installe et laisse place au masque
3H28 pffffffff respect

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran