Récit de la course : Semi-Marathon Nature de la Drôme 2008, par gerard

L'auteur : gerard

La course : Semi-Marathon Nature de la Drôme

Date : 11/5/2008

Lieu : Crest (Drôme)

Affichage : 1482 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

 

Course à pied, Dimanche 11 mai.

A10h, comme plus de 250 concurrents,
j'étais, avec Fabrice, au départ du Semi-marathon Nature de Crest,
De par son profil, ses difficultés, et son parcours, à 80%, en sentiers et chemins,
c'est plutôt un trail de 21,1 km avec 700m D+.

Stéphane Diagana (301), spécialiste du 400 m haies
et Richard Dacoury (307), grand basketteur français
étaient parmi nous pour courir ce semi.



Mon résultat :

Temps : 2h25'17
Scratch : 173 ème sur 256 arrivants.
V3M : 12 ème

Mon objectif était de faire moins de 2h30.
Avec 2h25'17", je fais mieux qu'en 2004 (2h26'39").

Fabrice, avec un objectif de 2h, a terminé en 1h58'21".

Les résultats complets sont ICI

Au départ, à côté d'Yves Maneval (à gauche, casquette bleu), le futur vainqueur.


Sur les quai de Drôme, à 1000m de l'arrivée..


Compte-rendu:

On attaque la pente après seulement 1 km de plat, en sortie de Crest.
Jusqu'au 5ème km la pente n'est pas trop raide.Je le passe en 29'45".
C'est après le passage au village de Vaunaveys-La Rochette (km 6),
que la pente, jusqu'au 10ème km, s'accentue tellement qu'elle oblige, parfois, à marcher.
Le 10ème km est passé en 1h10', et le col de la Croix de Besot, en 1h13'.
C'est le point le plus haut.

Du 10ème au 15ème km, ce n'est qu'une succession de montées et de descentes dans la "caillasse"
Pas facile. Je crains ce genre de terrain très instable.
Je passe le 15ème km en 1h42'33".Tout va bien. Je gère.

Les 2 kms suivants sont du même accabit : granit, racines, pierres qui roulent.
Un large chemin permet de se refaire une santé sur 1 petit km,
avant que le parcours ne se corse sur la fin :
- 200m à monter la "tête" sur le sol.
-1000m de passage sur les crêtes, en marchant, mais vue magnifique sur la vallée.
- 500m de descente caillouteuse vers la tour de Crest.
- traversée de la tour de Crest,
- pas loin de 200 marches d'escaliers pour atteindre le bas de Crest, dans les ruelles.
Il ne reste alors que 1000m, plats, pour atteindre la ligne d'arrivée que je passe en 2h25'17
A l'arrivée, un ravitaillement, et la Clairette de Die nous attendent.

Je ne me sens pas trop fatigué, malgré deux courses de montagne en 4 jours (Die et Crest).

Le vainqueur, Yves Maneval, de Crest a mis 1h35'

En attente du départ du Marathon,sur le pont Frédéric Mistral, face à la Tour. .

1 commentaire

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 31-10-2008 à 08:23:00

T'as pas vu Le Lutin et le Mustang sur le parcours ?

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran