Récit de la course : Trail du Viaduc des Fauvettes - 50 km 2008, par taz28

L'auteur : taz28

La course : Trail du Viaduc des Fauvettes - 50 km

Date : 11/10/2008

Lieu : Gometz Le Chatel (Essonne)

Affichage : 1554 vues

Distance : 50km

Objectif : Pas d'objectif

19 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Quand vient l'automne ...

       

       

La fin de l’été avait sonné avec les Terrils, le Nord nous avait accueillis sous le soleil et la chaleur des Chtis….La saison des courses ensoleillées avait normalement mis son point final à Raismes…

L’heure d’automne est annoncée,
Octobre est arrivé, il est donc grand temps de retourner gambader dans nos belles forêts franciliennes…
Domi nous a trouvé un tout nouveau trail sur les calendriers, c’est en effet une première édition : l’ULTRA Trail de Gometz le Châtel : 50 km en boucles de 10 autour, dessus, et dessous le viaduc de Gometz le Châtel …  Cela pourrait bien ressembler à une inspection d'ouvrage d'art ...


Du dénivelé, dans un cadre enchanteur, un village authentique, et un environnement cher aux raid vingthuitards…De quoi nous mettre l’eau à la bouche…

Nous ne viserons évidemment pas les 50 km et leur 1800 m de D+, mais l’occasion sera belle pour me tester sur du long, je n’ai aucune véritable préparation, tout se fera à l’envie !!

Aucun stress ne m’envahit donc ce samedi matin…..Je vais tester mes nouvelles chaussures toutes belles, mes Tazbucco tout terrain 40 fillette !!


Avec mon monstre, nous nous préparons comme pour une sortie habituelle, pas de Nok, un petit déjeuner super normal, et dans nos esprits, nous courrons 10 km au pire, 20 km certainement, et si tout va bien, pourquoi pas les 30 ???

Sortis de la douceur de l’appartement de Domi, le brouillard nous enveloppe de sa plus jolie nappe ….Ils avaient prévu du soleil, nous rêvions déjà de la vue imprenable en haut du Viaduc des Fauvettes, cela se présente plutôt mal, mais nous partons confiants, cela devrait se lever !!


Nous arrivons dans ce petit village de Gometz, bourgade charmante et préservée, maisons cossues, anciennes demeures au portail élégant, façades authentiques et colorées, j’aime beaucoup !!

Des enfants du village nous indiquent le lieu pour le retrait des dossards, ils ont l’air tout excités de la course qui va avoir lieu ici …

Nous pénétrons dans la salle, nous nous inscrivons, notre Castor est là, avec Bottle, et plein de têtes connues sur les trails, beaucoup viennent ici en prépa du raid 28 …. Une centaine de coureurs inscrits, la proportion de féminines est importante, (et zut, ce n’est pas encore ici que je risque de faire podium !!!)

L’ambiance est bon enfant, les bénévoles très sympas, j’épingle mon dossard, je n’ai toujours aucun stress, en même temps c’est un peu normal, je n’ai pas d’objectif fort, je n’ai pas fait de préparation spécifique, et je vais courir avec mon homme sur un parcours qui promet d’être joli…

L’organisateur met toute sa bonne humeur sur la ligne de départ, il nous promet de belles grimpées pour aller sur le viaduc, nous explique la boucle de 10 km, avec ses 350 m de dénivelé positif….


Le départ est donné, et c’est tout sourire que nous nous élançons dans les rues du village, le Castor est parti dans les premiers, il risque de faire une belle performance…

Je n’ai qu’un regret, que Domi n’oubliera pas de me rappeler tout le long de la course…J’ai oublié l’appareil photo !!

Alors j’essaie de mémoriser chaque élément ce cette première boucle, l’étang aux nénuphars, les premières marches, le premier virage devant les bénévoles postés ici pour la journée, le stade où des enfants nous courent devant par jeu (je laisse une petite fille hilare me doubler allègrement… !!)

Les deux premiers kilomètres se font sur le bitume, les champs font place aux maisons du village, pour ensuite nous laisser enfin pénétrer dans la forêt ….

Un peu comme une porte virtuelle, nous entrons dans ce domaine où les odeurs de sous bois humides envahissent nos sens …Les feuilles tombées à terre, les branches mortes, les champignons, toutes ces senteurs automnales bien reconnaissables …

Je me sens euphorique, les sentiers monotraces nous engloutissent un à un, puis ce sont de larges traverses forestières, nous nous régalons, nous abordons ensuite un tunnel sombre, où quelques bougies tentent de vaciller sous notre regard un peu aveuglé …

Le brouillard est toujours présent, il habille chaque arbre, cache l’horizon en réduisant notre visibilité, notre curiosité est frustrée…

La première côte est en vue, ah oui, ils n’ont pas fait semblant !!! Elle n’est pas longue, mais bien casse pattes, je m’accroche aux branches pour ne pas glisser, et avancer…Tout va bien, la grimpée terminée, je peux relancer, mes cuisses me le permettent, j’ai les jambes qui suivent, j’aime cette sensation !!


Nous faisons des boucles dans la forêt, montons, descendons, croisons les premiers qui vont aborder le Viaduc, mais une autre difficulté nous attend, une deuxième grimpée en épingles, celle ci est plus longue, et me coupe le souffle, Domi en bon coach, me dit de réduire mes pas, de monter à l’économie, ce que je fais volontiers….

Nous arrivons enfin sur le fameux viaduc, 5 km en 40 mn, Domi m’encourage à continuer sur ce rythme….La vue qui devrait être panoramique et grandiose, se résume à quelques mètres de visibilité….

 

Nous essayons d’imaginer ce qui nous entoure, mais ce satané brouillard tient bon, il s’est invité et s’incruste pour le moment !!

 
Après le Viaduc, les paysages s’enchaînent, des plaines herbeuses où l’herbe moquette la prairie, les foulées se font alors légères, le tapis naturel amortit les chocs, j’adore ce terrain de jeux, les bénévoles à cet endroit sont extraordinaires, ils ont tous leur mot d’encouragement, ils savent qu’ils vont nous revoir quelques fois ….J’aimerais connaitre leur prénom pour les citer ici, mais je n’ai pas pris le temps de leur demander !!

Nous amorçons une jolie descente en forêt, ces satanées descentes qui restent à mon grand désespoir mon point faible, Domi m’explique patiemment la position des pieds, ne pas me crisper, faire des petites foulées, prendre confiance…Ce n’est pas gagné, mais j’essaie de suivre les conseils de mon chéri !!


Nous passons sous le viaduc, et pouvons l’admirer de toute sa hauteur, ses arches impressionnantes, où notre Khanardo, il y a quelques années, s’amusait en rappels …Il paraît qu’Alain escaladait ces parois verticales des Fauvettes !!!
D’ailleurs quelques grimpeurs sont là, cordées et mousquetons prêts à en découdre avec l’ascension de cet ouvrage …



Encore quelques foulées dans ces plaines que j’apprécie énormément, une belle montée en lisière de forêt, des marches irrégulières, et nous retournons dans le village de Gometz.

Nous profitons du passage devant l’église pour admirer l’édifice (ah si nous avions l’appareil photo grrrr) la maison de l’ortie rouge, superbe bâtisse ancienne aux couleurs ôcre...


une dizaine de marches en pierre à descendre sous l’œil du photographe officiel, pour remonter enfin vers le pointage de cette première boucle de 10 km …Verdict :
1 h 17, nous sommes dans les temps que l’on s’était donné, on peut continuer sur cette lancée !!

Arrêt ravito, un coca, un quartier d’orange, un petit tour aux toilettes, et c’est reparti pour la 2e boucle !!

Le brouillard est resté, pas un seul rayon de soleil pour illuminer cette deuxième boucle, peu importe, j’ai une super pêche, on retrouve les mêmes bénévoles sur ce début de parcours, qui nous demandent si nous ferons les 50 km ….Nous les rassurons, non, ils ne nous verront pas sur aussi long !!! Si tout va bien, ils seront débarrassés de nous dans un ou deux tours…..

Les difficultés rencontrées lors de la première boucle sont atténuées, je grimpe mieux, je maîtrise mes foulées, le dénivelé est intact, mais je savoure cette forme qui me surprendrait presque…

Je me régale à doubler dans les montées, je me laisse dépasser dans les descentes, c’est dans l’ordre des choses !!! Domi m’encourage, me motive, il devine les mots que j’attends…

Notre rythme que j’impose est très régulier, nous repassons en haut du Viaduc en …40 mn !!! Le soleil n’est pas loin au dessus du ciel gris, le brouillard s’est estompé, Domi me signale que nous serons obligés de faire la 3e boucle, si nous voulons découvrir la vue de ce pont sous le soleil …


Le temps passe incroyablement vite sur cette 2e partie, le fait d’être bien, d’avoir pris un rythme, de le maintenir, y sont pour beaucoup.

Nous jouons au yoyo avec un couple, nous les doublons, ils nous doublent, mais nous courons à peu près au même rythme, nous échangeons quelques mots, et nous partons un peu devant…

Les bénévoles ont gardé leur sourire, pourtant plantés à leur poste d’observation depuis déjà quelques heures, rien n’a entamé leur bonne humeur et nous partageons avec eux quelques taquinades !!

Nous ne leur disons pas au revoir, car on risque de se lancer pour 30 km ….ils nous encouragent et nous attendent au prochain passage…ok, c’est noté, on revient, c’est promis !!

Mes jambes ne sont même pas fatiguées, je suis très contente de moi, et je tiens à le dire !! Domi ne manque pas de me le signaler aussi, je dois garder cette régularité, et ça va le faire !!

Le retour dans Gometz se fait sans encombres, 1 h 20 pour cette deuxième boucle, les 20 km sont faits…Et là je n’ai aucune hésitation, ON CONTINUE !!!!

D’autant plus que le soleil se dévoile timidement, on va bien finir par l’avoir cette vue imprenable du Viaduc !!
Petit ravito de nouveau, coca, orange, un peu d’étirements, et c’est reparti sous les encouragements des bénévoles pointeurs.

A la sortie du village, un homme nous double, c’est le monsieur de la dame, oui, enfin, le couple avec qui nous jouions un peu, madame a arrêté aux 20 km , lui continuera seul…Et part, devant, à son rythme …

Je sais que cette 3e boucle risque d’être la plus difficile, mais je me rassure en me disant que je pourrai toujours terminer en marchant si cela ne va vraiment pas, le fait de connaître les difficultés, de savoir les appréhender, va m’aider….

Il y a de moins en moins de coureurs sur le parcours, les premiers nous ont doublés lors de la deuxième boucle, et nous ne les reverrons maintenant qu’à l’arrivée.

Le soleil domine désormais, et le paysage a changé, nous découvrons de nouvelles couleurs, l’horizon est transformé, mais…toujours pas d’appareil photo pour immortaliser ces images !!!

Les montées sont raides, mes cuisses et mes mollets commencent à sentir la fatigue de la course et son dénivelé !! Domi me pousse, m’encourage, j’aime qu’il soit là, juste là, derrière moi, à côté de moi …Sentir son souffle dans mon cou, ses foulées dans les miennes, ah ouiiiiiiiiii !! oups je m’égare !!! revenons à la course !!!

De nouveau le Viaduc, il n’a pas bougé, toujours aussi haut, toujours aussi beau, sauf cette luminosité qui l’entoure, enfin !! Nous pouvons admirer le paysage, nous jetons un œil furtif pardessus le parapet, waouhhh c’est haut !! c’est haut mais c’est beau !!!

Nous le passons en 40 mn et des poussières, je n’ai rien changé à mon allure malgré la fatigue, c’est plutôt bon signe, il reste 5 km…

Je marche dès que cela grimpe un peu, et la relance est désormais difficile, les jambes sont lourdes, et les muscles tendus, je suis dans ma bulle, il faut que je tienne, que je cours encore…Je ralentis le rythme, j’ai envie de marcher, mais Domi m’encourage à courir, de façon à ce que cela ne devienne pas routine, que cela ne dure pas encore 2 heures…Il a raison, il faut juste que mes jambes obéissent à cet ordre : courir !

Nous voyons au loin notre Castor, il est tétanisé par des crampes qui le clouent sur place !!!

Il est entre les mains des bénévoles, nous nous arrêtons pour tenter de le réconforter, il tremble de partout….Il était en tête de classement, mais sa course va s’arrêter là ….Nous le laissons là, espérant pourtant qu’il va pouvoir repartir ….

Nous continuons notre course.

Nos bénévoles sont là, pour la dernière, sur les hautes plaines, ils voient que je suis nettement moins en forme que les deux boucles précédentes, ils ont un petit mot d’encouragement, nous les remercions de leur présence, ils sont vraiment tops !!

Il reste 2 petits kilomètres, alors tout se remet en route, je ne m’arrête plus, je trottine, certes, mais je ne marche pas !!!! Domi habitué à son boulet, me dit que je fais un truc super !! Alors je le crois, j’aime bien le croire quand il me dit que je réalise un exploit !!

Dans mon esprit, je jubile, l’euphorie me gagne, je vais boucler 30 km de trail, du jamais vu, du jamais fait dans ma petite carrière de toute petite sportive !!!

Je ne vais pas aller jusqu’à dire que les dernières montées me vont comme un gant, non, j’en bave, je m’accroche à la rampe pour ces fichues marches, je sais que je ne ferais pas une 4e boucle, mais il n’en a jamais été question, alors … !!!

Gometz, ses pavés, ses ruelles, son église, oui son église, la maison de l’ortie, encore quelques mètres et nous serons arrivés !!

Applaudissements des bénévoles au pointage final, qui nous demandent si nous repartons pour les 40 km …Non merci, ça ira bien pour aujourd’hui !!!! C’était vraiment génial, mais mes jambes en ont assez !!! 4 h 29 de course au total !!!!
Un baiser de récompense de mon chéri, qui vaut toutes les médailles du monde !!!

Le soleil inonde la cour du ravito, je suis heureuse, super heureuse !!!

Une soupe chaude faite par les bénévoles nous est servie..Je pose mes fesses sur un banc qui m'attendait....Ah le bonheur de s'asseoir !!! Le délice de savourer le bouillon de légumes....

Manquerait plus qu'un massage détente ?? Y a qu'à demander !! Une charmante masseuse est présente (oui oui charmante, je pense que les messieurs ont dû être ravis....), elle a sorti sa table dehors et pétrit les corps fatigués sous le soleil !!!

J'attends mon tour patiemment, et je profite à mon tour du bienfait de ce massage, je me laisse aller sous ses mains expertes, mes mollets, mes pieds, mes jambes apprécient ce doux moment de répit !!!

Cédric le Castor, est soigné lui aussi, après une visite par le médecin de la course, il est de nouveau debout....Les premiers finishers du 50 km arrivent au bout de 5 h d'efforts...

Ils ne seront pas nombreux au total, 16 à finir ces 5 boucles .... !!! .... Les organisateurs peuvent être ravis de cette superbe première édition !!


Nous repartons vers la voiture, croisant l'organisateur dans sa voiture, ainsi que certains bénévoles, nous pouvons encore les remercier de leur présence et de leurs sourires !!! Nous reviendrons, c'est presque certain !!!!

Petit topo de ma course et de mon classement (site officiel de la course):
41e sur 98 classés au classement général
1er tour : 01:19:42 classement 76e
2e tour : 01:27:39 classement 60e
3e tour : 01:42:19 classement 41e

total course : 04:29:40 (arrêts dans les stands : 15 mn)

Au GPS de Domi : 31.500 km et 1150 m de D+

Classement dans ma catégorie : 6e !!!!!!!!!! Yessssssssssssssssssssss !!! Avec des si ...extrapolons .....avec des si, si je fais une autre 4e boucle, je termine 2e !!! La prochaine fois je ferai l'effort, c'est promis !!!!

Au fait, vous allez me dire, comment se fait-il qu'au final, des photos soient sur mon récit ??                  Monsieur Ginolin, photographe officiel de ce trail ....que je remercie vivement pour ces images m'a permis de vous faire une idée de ces paysages Castelgometziens !!!

Merci à vous de m'avoir lue encore cette fois !!!!

19 commentaires

Commentaire de Jihem posté le 28-10-2008 à 14:25:00

Merci à toi Sandrine pour ce récit. C'est toujours un régal pour moi de te lire. Je me suis permis de relever quelques phrases ou mots qui m'ont plu ou amusé :

"et zut, ce n’est pas encore ici que je risque de faire podium !!!" .../... "si je fais une autre 4e boucle, je termine 2e" : alors ?

"l’herbe moquette la prairie" tu n'as pas pris de photo mais voici une belle image

"la maison de l’ortie rouge" : elle me fait penser à une maison de stylme portugais.

"taquinades" : je ne sais s'il s'agit d'un néologisme, mais j'aime bien

"boulet" .../... "exploit" : l'art des extrêmes...

"oui oui charmante, je pense que les messieurs ont dû être ravis" : j'attends la confirmation

"Merci à vous de m'avoir lue encore cette fois !!!!" : On ne te lit pas parce que tu écris bien mais juste pour être sympa avec toi ...

Commentaire de laurent05 posté le 28-10-2008 à 14:33:00

bravo sandrine pour ta belle course
c'est toujours un plaisir à lire
j'en redemande
bises
a+
laurent

Commentaire de co14 posté le 28-10-2008 à 15:19:00

tu allonges les kms c'est génial...peut-être qu'un jour on pourra les rallongés un peu plus, ensemble...merci pour ce récit, qui, j'ai eu peur finisse censuré....bravo à vous DEUX

Commentaire de Lydie posté le 28-10-2008 à 17:13:00

Et bien BRAVO !!
Dans ce genre de course en boucle, en plus du physique tu bosses le mental.
Bisous

Commentaire de chorizo13 posté le 28-10-2008 à 17:22:00

Bravo la miss pour ta course et on sent bien la complicité qui t'unis a ton coequipier , course tres originale, qui te fait gagner des places en fonction des tours que tu réalises, domage que tu n'etais pas informée de la possibilité d'une seconde place avec un tour de plus
encore bravo
Yves

Commentaire de soul94 posté le 28-10-2008 à 21:03:00

30kms c'est 40% d'un raid 28 en un quart de temps !!!
Tu devrais y penser, je suis sur que tu en es capable !!!
Encore bravo pour ta course, ça fait plaisir de voir que tu t'éclate.
Bisous

Commentaire de JLW posté le 28-10-2008 à 21:41:00

Dis on les trouve où les "Tazbucco", j'veux les mêmes, elles ont l'air d'être top ! ! ! Bravo pour ta belle course sous un soleil de plomb !

Commentaire de Françoise 84 posté le 29-10-2008 à 16:38:00

Et bien, bientôt l'ultra pour toi aussi, je te sens contaminée!!! Bravo pour cette belle course à deux!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 29-10-2008 à 18:15:00

Merci pour ce récit de trail brumeux aux photos mystérieuses...et bravo pour tes 30 bornes en un temps plus qu'honorable !

Commentaire de PhilKiKou posté le 30-10-2008 à 14:07:00

32 et +1200 pas mal ...et sympathique cette course

merci pour le cr "photogénique"

Commentaire de frankek posté le 30-10-2008 à 20:19:00

bravo pour ta course ! c'était une bonne et belle sortie en amoureux ! encore bravo et récupère bien..

Commentaire de agnès78 posté le 30-10-2008 à 21:37:00

superbe progression sandrine!
Vos sourires font vraiment plaisir à voir!
BRAVO et merci pour le récit : c'est toujours aussi plaisant de te lire
bisous

Commentaire de LtBlueb posté le 30-10-2008 à 22:28:00

Arf, dans un premier temps je m'étais dit : gonflé notre Tazounette de partir sur un 50km :))) Tu as raison 30kilos/1100mD+ c'est déjà pas mal ! bises à tous les 2 !!

Commentaire de le_kéké posté le 31-10-2008 à 13:46:00

Bravo Sandrine pour cet ultra trail de 30km superbement géré. Belle montée en puissance pour bientôt aller patauger dans la boue du raid 28 (quelle idée bizarre)
Tes récits sont toujours aussi sympa (tout comme toi d'ailleurs)
Gros bisous à toi (et moins gros au camion monstrueux c'est moins mon genre que toi :-;)

A+

Le kéké

Commentaire de hellaumax posté le 31-10-2008 à 21:42:00

Bravo Sandrine, tu es décidément bien surprenante! J'ai failli raté ce sperbe récit, et ça aurait été dommage! Bisous

Commentaire de lepidop posté le 02-11-2008 à 15:19:00

Super top le récit!!!
Je voulais mettre un (tout)petit CR pour encourager à faire cette belle course que j'ai aussi beaucoup aimé.
Mais là tu as mis la barre trop haut pour moi, j'y renonce.
La qualité de l'organisation mérite effectivement le retour l'an prochain et le parcours est superbe.
Nous avons échangé quelques mots à l'arrivée avec Montertruck, le Castor et toi, mon charabias ne devais pas être terrible car j'ai fini rincé de chez rincé...
Cela dit, c'est vrai, pour toi, la prochaine étape c'est le Raid 28...
bravo encore
Papa (dossard 113)

Commentaire de olivier93 posté le 10-11-2008 à 16:22:00

Je viens de lire le récit!!
Bravo beau mental! A bientôt sur une prochaine course!

Commentaire de marioune posté le 18-11-2008 à 06:58:00

yyyyyyyyyyeeeeeeesssssss
super taz je n'avais pas vu ton récit>. ça a l'air super bien comme course, ou alors c'est juste ton beau récit qui nous donne envie...J'irai vérifier en allant courir par la bas un jour!!
Et puis, une superbe remontée, tranquillement taz grignote..remonte...bravo, gros bisous.

Commentaire de la panthère posté le 22-11-2008 à 11:52:00

super Sandrine....quel mental!!!!
pas facile comme course, ça se joue vraiment au mental!mais intéressant de pouvoir choisir son menu en cours de route: encore un p'tit creux, allons y pour un dessert de 10 kms....
prochaine fois: apéro,entrée, plat de résistance, fromage, dessert........bravo !!!!!!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran