Récit de la course : 10 km de Pignan 2005, par pierrot34

L'auteur : pierrot34

La course : 10 km de Pignan

Date : 24/4/2005

Lieu : Pignan (Hérault)

Affichage : 1334 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Merci la pluie!

Bonjour à tous et toutes. Un temps gris, nuageux, pas froid mais à tendance pluvieuse ce dimanche matin 24 . Je mets la tenue longue, plus en adéquation avec le ciel. Quelques gouttes arrivent sur le pare-brise. C’est pas la joie des grands jours. J’arrive à Pignan en une quinzaine de minutes. J’avais déjà mon dossard. Sur le parking, c’est variable, en matière de tenues. Je décide alors d’enlever le bas (mais pas tout !) et de me faire un bon massage à l’huile. S’il pleut, l’eau glissera mieux sur les jambes. Et il se met à pleuvoir pour de bon ! Je reste déconfit dans la voiture.9h45 : il faut bien sortir. Mais la pluie ralentit…Pas possible! Mais oui, 10h, au coup de fusil, plus une goutte ! Nous sommes bien 250 au moins au départ. Je n’ai pas vu beaucoup de monde avant de partir sinon une copine de Villeneuve, avec ses copains du MUC et Fabienne. de Villeneuve, la meilleure féminine du village, je le répète. Nous nous saluons et j’espère secrètement que je la verrai en course pour essayer de la tenir un peu plus longtemps sur ces 10km où j’ai envie de faire le maximum et un bon temps. Mais je n’ai pas pris ma montre (l’habitude et la pluie, peut-être… !).Je prends vite mon rythme et je le tiens bien jusqu’au 5è km, au ravitaillement, ceci, après le long faut plat à la sortie de Pignan, où le "serpent "s'allonge. Au ravito du 5è km,je marche une centaine de mètres avec un verre d’eau et une poignée de raisins . On ne sait jamais, avec la glycémie du diabétique (1,97g le matin au réveil et 5 unités d’insuline rapide –baissée, pour la course). Et c’est reparti vers la longue ligne droite de la piste cyclable. Jamais vu Fabienne. Elle est sûrement devant. Il fait presque beau. Les jambes pèsent un peu plus lourd. Je plafonne. J’essaie de rattraper un gars devant. Mais non. L’arrivée dans le parc du château est déjà là. Pas spécialement éprouvé. Le sac récompense. Il faut donner le dossard parce qu’il y a un tirage au sort. Tu parles ! Le sort, dans ces tirages, j’ai toujours eu des doutes… Un verre d’oasis et un abricot et vite à la voiture. Je regarde une montre au passage. Si nous sommes partis à 10h pile, cela me ferait environ 50mn. Pas terrible. Mais bon, je ne suis pas dernier ! Quand je le serai, il sera temps d’arrêter !
Je tiens à souligner le gros effort en matière de signaleurs (sportifs) de l'Entente Montpellier Athlétisme, même si je n'ai pas vu cette année, mon ancien élève et champion de saut à la perche, Sofiane.
Glycémie à midi : 2,03g. Normal :je n’ai pas assez donné ou 10km, c’est trop court ! Ou alors j’ai pris trop de sucre.. ? Dimanche 1er mai, je vais près de Ganges. Une montée de 12km. Jamais faite. Dans la nature, que j’aime. On verra bien…

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran