Récit de la course : 10 km de Caluire-et-Cuire 2008, par yves_cool_runner

L'auteur : yves_cool_runner

La course : 10 km de Caluire-et-Cuire

Date : 19/10/2008

Lieu : Caluire Et Cuire (Rhône)

Affichage : 1290 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

10 km de Caluire

 

Je crois que je vais changer de pseudo et m'appeler Ghost Runner ! Je ne suis plus que le fantôme de moi-même... Enfin, en course à pied, ce qui n'est pas dramatique !

Aujourd'hui était au programme le 10 km de Caluire, sans réel objectif... Si, un tout petit inavoué : FAIRE MON MEILLEUR TEMPS DE L'ANNEE SUR 10 km... (cf. mon récit du semi de Lyon et vous comprendrez tout).

La course s'annonce bien, et les moments d'avant-course sont toujours sympa : récupérer le dossard, se changer (surtout avec 2 autres kikoureurs pour mettre l'ambiance dans le vestiaire), discuter avec les amis, camarades de club, kikoureurs, inconnus... et chercher les toilettes !

Temps un peu frisquet ce matin, surtout pour les filles qui avaient leur 10 km à elles, et sont donc parties plus tôt. Au passage, un grand bravo à Françoise de l'AAAL qui décroche la 3ème place en V2 en 43'03''.

Je reviens à mes deux kikoureurs du vestiaire (désolé, je ne leur ai même pas demandé leurs pseudos, mais j'attends leurs récits !). Surtout celui du kikoureur aux mega super pompes neuves et au grand sac plastique rempli d'une pharmacopée complète (PRODUITS AUTORISES BIEN SUR !).

Bon, assez tchatché, c'est parti pour l'échauffement. Je retrouve un pote, Lionel, affûté comme un Opinel qui sort de chez le rémouleur, bien décidé à descendre sous les 39'. Ah oui, heureusement qu'il fait encore plutôt frais et que j'ai gardé le blouson pour l'échauffement : les organisateurs, facétieux, m'ont fait la bonne blague de me donner le dossard n°2. Ben voyons, pourquoi pas le 1 ! Je me dis que ça fera au moins du bien au moral de tous ceux qui me doubleront " Waouuu... Je viens de poser le 2ème de l'année dernière !"...

Le départ approche et le peloton se rassemble tant bien que mal : aucun sas de départ n'est prévu, donc les organisateurs font reculer les 1ers rangs derrière la ligne, tandis que le gros de la troupe ne bouge pas : résultat, je me retrouve serré comme une sardine dans sa boîte avec mes 2 kikoureurs des vestiaires... Là, on a un peu regretté que les filles aient déjà couru et ne profitent pas de ce grand moment de chaleur humaine.

Tellement compressés je vous dis, que je n'ai pas pu déclencher mon chrono ! C'est parti, ça fuse de tous les côtés et je vois toutes mes "connaissances"... de dos !

Premier kilo : je déclenche mon chrono... En avant pour le premier passage de "la" montée, régulière mais assez longue. Je couvre les 2 et 3ème km en 8'33'', s'agissant de la partie la plus défavorable du parcours, le 1er km étant plutôt en descente et les deux derniers en plat descendant, je me considère dans les temps pour environ 42'. La suite confirme (provisoirement) : fin de la première boucle en 21'02''.

Un peu de temps perdu au ravito et un 6ème kilo en 4'22''... Et là, sans m'en rendre compte, je commence à lâcher : 8'53'' pour les 7 et 8ème km. 20'' de perte dans le nourin ! Fin des espoirs de faire moins de 42'... Ite missa est... 

Heureusement, je double un coureur qui commence à piocher et je lui dis de me suivre tout en accélérant. Ainsi investi d'une (petite) mission de lièvre, je me requinque un peu : 9ème kilo en 4'13'' et 10ème en 4'06'. Arrivée sympa sur le stade, encouragements de Lionel (revenir au début du récit, si vous ne savez plus qui c'est) et c'est terminé.

Les autres : Lionel a fait claquer un temps, 38'24'', mon kikoureur du vestiaire aussi, en 37'06'' (pas celui qui avait les pompes neuves, l'autre, que j'ai maintenant identifié : THE GREAT THUNDER ), et je vois Super Steph, qui a aussi fait parler le chrono en 40'19''...

Moi : beurk, je n'arrive toujours pas à passer la vitesse supérieure malgré de bonnes séances VMA dans les semaines qui ont précédé.

Je lance donc un appel à un éventuel kikoureur-entraîneur-lyonnais qui voudrait bien se pencher sur mon cas, parce que là, je ne sais plus trop sur quel pied danser en terme d'entraînement. Je ne crois pas trop aux entraînements de club ; pour avoir pratiqué, c'est impossible d'avoir un suivi suffisamment personnalisé dans des groupes de 20 personnes qui courrent ensemble.

 

Merci d'avance pour les avis et conseils.

 

... And keep on running !

 

 

4 commentaires

Commentaire de thunder posté le 19-10-2008 à 22:21:00

Caluire et son parcours roulant, pas de déniv, un revêtement qui transmet bien l'énergie. Quelle course !!! Ce n'est que partie remise ;)
Au fait j'avais pas de pharmacie donc qui suis je?

Commentaire de CROCS-MAN posté le 19-10-2008 à 23:20:00

Merci pour ton CR bien vivant.

Commentaire de Pat'jambes posté le 21-10-2008 à 21:09:00

Bon, ben après le semi de Lyon, c'est une course qui s'est pas si mal passée !
Ce n'est plus l'année terrible décrite dans ton CR du semi de septembre me semble t-il? C'est déjà ça non?

Pour passer sous les 42', il te faut effectivement un plan d'entrainement adapté. Un moyen reste de comprendre ou te faire expliquer la logique d'un plan pour un 10km et de t'en personnaliser un toi même.

Sinon, les club qui personnalisent des plans entrainement ça existe.

Commentaire de Le CAGOU posté le 27-10-2008 à 00:15:00

bravo,bravo pour ta course, même si tu n'aimes pas ta course( je signe tout de suite pour tes perfs)et merci encore pour ton cr
courage courage parfois c'est nul mais il y a d'autres courses vouloir c'est pouvoir
demain sera un;autre jour courage
sportivement le cagou

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran