Récit de la course : Le Duo des Lavagnes 2008, par Philou34

L'auteur : Philou34

La course : Le Duo des Lavagnes

Date : 5/10/2008

Lieu : Montpeyroux (Hérault)

Affichage : 829 vues

Distance : 18km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

 


Ce dimanche 5 octobre , je vais participer au duo des Lavagnes ! Mais cette année , je ne cours pas !!! Je suis dans l'organisation ...

Réveil dominical et matinal ! 6h15.
Démarrage auto (Montpellier) 7h10
Arrivée sur place (Montpeyroux) à 7h50 . Seul. Le reste de la famille viendra plus tard.

Je ne connais pas grand monde du club organisateur (Association des Coureurs de Fond de Montpellier, ACFM ), quelques têtes que je croise sur les courses et c'est tout. 
Sauf Brahim ! Qui fut nageur à l'USNM un temps avant de revenir plus exclusivement à sa passion , la CAP. Et il y est particulièrement bon !

Petite(s )présentation(s) et hop au boulot. Le maître-organisateur du jour c'est Alain S.
Quelques cartons à déplacer, quelques barrières à mettre en place et on attend les consignes pour les signaleurs. Ma tâche principale du jour.

   
     


Les premiers coureurs arrivent pour retirer les dossards, consulter la liste des départs (toutes les 20 ") boire un café et discuter des exploits déja réalisés et des ambitions du jour.
Le temps sera beau et ensoleillé mais il fait encore un peu frais à cette heure. 
200 duos en théorie mais un peu plus en pratique. Les "murs" ont été légèrement repoussés. C'est la dernière édition, la 20 ième. Il y avait une forte demande.





Bouteille de la cave du village (Montpeyroux) et Tshirt technique floqué spécialement pour l'évènement ... j'en ai eu un au titre de membre de l'organisation ! 

La place du village et sa halle se remplissent .

2 équipes USNM (mon ex-club ) 
Il y a Alain+François, les vétérans du jour et Yannick+Quentin, les seniors (...aux dents longues) Les "boulazéros" vs les "sangliers bondissants"...
 
Annick court avec une amie de l'ACFM, Hayate (...que je remplace donc !). Au vue de leur niveau actuel, un podium fille ?  Stop ! Elles ne veulent pas en entendre parler....bon ! alors parlons des autres..

De gros "calibres" commencent à arriver : Laget/Bouchemit (Hum !...ça craint un peu pour les autres concurrents... il va rester la seconde place...) C'est l'équipe "Endurance Shop". Par contre, Colombero - Al Durah et Hapard - Martin courent pour "Temps course". La compétition économique des magasins de running du montpelliérain sur le terrain du DUO !!!l

9h départ du convoi de signaleurs. 9h10 je suis deposé seul ....avec Anaïs !, en haut de la première longue montée.

Exactement au point où elle rejoint la petite route qui contourne le mont Saint Baudille.On est juste en dessous du relais de TV. En ce point du parcours, les coureurs en sont en gros entre le 6 ieme et le 7 ieme km de course. Il reste encore 2 kms de montée. Altitude 450 m.

Consigne(s): Encourager les concurrents, leur dire de continuer à ...monter...tout droit par la route !

Mais aussi et surtout stopper/ralentir les voitures qui empruntent la route.

Pas trop difficile.



Premier départ à 9h30 . Les premiers ne vont pas arriver avant 10h15, au moins, car les équipes les moins rapides sont au départ en premier.
45' de quietude. Seules quelques autos de promeneurs dominicaux troublent notre tranquillité.

   
     



Paysage aride , des tas de blocs de rochers usés par le temps et les intempéries. Quelques broussailles et du thym, beaucoup de thym.
Tout au dessus, derrière nous, le relais TV, plus à gauche, on voit juste la pointe du Pic Saint Loup qui dépasse légèrement de la crête d'une autre montagne. En face, un peu encore à gauche, le sommet du parcours, bien haut plus haut,  avec une rude côte finale (...un souvenir pour un ancien concurrent de cette même epreuve ) 
En dessous, à droite, la petite route étroite qui serpente vers nous . Elle chemine sur le flan droit de la vallée encaissée qui vient s'achever à nos pieds lorsque cette route rejoint le chemin de terre et de pierre qui parcourt le côté gauche de la vallée et que vont emprunter le coureurs.
Tout au fond à gauche on voit le mont Liausson qui sépare le lac du Salagou et le cirque de Mourèze. Un autre duo s'y court en avril...


 
10h 10 le premier duo arrive ...enfin, plutôt une coureuse qu'un duo.
Elle vient de contourner le flan de montagne qui nous cache le bas du chemin. 10"... 20"... elle est seule ??? ... non ! Son compagnon du jour suit derrière...  course en duo ..décalé.
En plus, je les connais...de vue.
Il est vrai que la dame est plus "forte" que son mari. Elle a gagné, il y 15 jours les Foulées de Corconne  juste devant Annick (enfin...avec 2 ' d'avance !) ... et elle a gagné le duo l'an passé en duo "fille"
Elle passe devant nous avec un bon rythme et bien dans "sa" course. Le compagnon suit un peu plus tard , déja torse nu (mais il court souvent comme cela...)... pas son jour de chance... il reste encore 11 kms pour aller au bout. 
Ensuite, c'est le long défilé des duos : il y a ceux qui rigolent (si !) ceux qui sont faciles , ceux qui souffrent (beaucoup), ceux qui demandent combien ils ont déjà fait, combien il reste , si cela va finir d'arrêter de monter, s'il y a un raccourci (!). Ceux qui passent sans un mot, ceux qui remercient (on applaudit tout le monde !), celui qui veut jeter son gel... Les duos d'amoureux  (si ! cela se voit !), les duos qui vont se facher, les duos déjà fachés, les duos séparés,  les duos éparpillés. Il y a un duo à élastique (?) le gars a attaché sa compagne au bout d'une corde, plutôt un élastique...
Il y a aussi les duos de cadors qui doublent et qui doublent à n'en plus finir. Les duos USNM qui ont droit - eux- à la photo. Les autres, j'ose pas , je préfère les encourager .
Des figures connues aussi . Du Cap Melgueil ( Allez Stéphane !), de Vedas Endurance (Bonjour au Président ...tiens, il n'a pas son drapeau !) de Ganges court , de l'EMA ...des clubs connus .
Plus de 400 valeureux vont défiler devant nous ! 

 
   


11h10 -15 le flux s'épuise, 1, 2 équipes encore et puis plus rien ... nous voila de nouveau seuls. Seuls dans la rocaille sur notre petit bout de route de montagne. le soleil pas loin de son zenith commence à chauffer . Le pickup de débalisage arrive, un peu plus tard, il escalade lentement le chemin et dans son sillage les traces du duo 2008 disparaissent.
11h30. On commence à redescendre  par le chemin que les coureurs ont eu parfois tant de mal à gravir. Tous les signes du duo 2008 se sont évaporés. Difficile d'imaginer l'animation qui avait envahie ces endroits  il y a quelques dizaines de minutes, c'est vraiment fini,  la montagne est rendue aux chasseurs et autres promeneurs .
De retour sur la route, on croise la voiture récupérant les signaleurs. Retour à Montpeyroux, bien plus bas, vers 12 h.

   


Les dernières équipes arrivent . Contraste , on y trouve les meilleurs, ceux qui sont partis en fin de matinée et ceux qui ont bien soufferts...ou qui ont fait durer le plaisir, partis tôt mais arrivés tard. 18 kms avec ce profil cela peut prendre du temps.
Le classement se dessine : Laget-Bouchemit ont gagné  ( Un peu plus d'une 1h 12...)  Hayate et Annick aussi ...
Pour l'USNM, les "sangliers bondissants" (les plus jeunes) ont battu ("écrasé" disent certains) les "Boulazéros" (les plus matures). Pourtant comme leur nom l'indique, ils avaient particulièrement travaillé l'aerodynamisme. En vain !

Un peu de participation au  rangement sur la ligne d'arrivée, presque déserte , la foule s'est déplacée vers la cour d'une ancienne bâtisse, qui à 2 bouts de rue, accueille le traiteur, paella au programme.
La file est longue, l'attente parfois aussi (Si !  j'ai entendu certains le dire ) mais il y a tellement à se raconter sur une telle course...
Les podiums sont effectués en cours de repas , de belles ovations pour les meilleurs du jour. L'étendard bleu de Vedas Endurance (... Shop ?) fait une apparition remarquée.

   
   


Et puis tout cela prend, petit à petit, fin... les gros sacs noirs se remplissent, les chaises s'empilent , les tables se plient... vers 15 heures ... plus que des souvenirs de cette édition 2008.

Et 2009 ? Cette 20 ième édition était annoncée comme la dernière. De l'avis général, c'est plus que dommage.
La qualité du parcours, la beauté des paysages traversés, l'ambiance proposée, l'expérience des organisateurs   ... tout cela incite à ne pas inscrire de duo des Lavagnes à la liste déjà trop longue des épreuves disparues (Grabels, L'éphébe...)






Si ça repart en 2009... je suis candidat pour reprendre la place, en haut , tout au bout du long chemin de terre... là où il rejoint la petite route, au milieu du thym et des cailloux...

 

http://philou34.over-blog.com/

4 commentaires

Commentaire de caroux posté le 07-10-2008 à 14:46:00

C'est sympa de voir la course sous cet angle.
Du notre, elle était parfaite.
Notre club, Taill'aventure, ..était représenté par 3 équipes : tout le monde y a pris beaucoup de plaisir. Nous reviendrons, plus nombreux j'espère.

Commentaire de agnès78 posté le 07-10-2008 à 17:36:00

ouh la la la la... que de souvenirs m'évoque ton récit. Ce parcours magnifique que j'avais foulé avec Domi Baude en 2001 mon coéquipier de l'amicale des coureurs de fond de saint gély, le team philipides (david, micka, walter, Luc...), nommé ainsi puisqu'à l'époque pas de gueguerre entre les mags, une superbe ambiance, et de beaux sourires!... Pour tous ces souvenirs merci... même si cela me rend un peu nostalgique ;-)
au plaisir de te lire à nouveau
bises
agnès

Commentaire de calimero posté le 07-10-2008 à 22:10:00

Ce n'est pas possible que cette course finisse comme çà surtout avec ce CR touristique que tu as fait!!
Il y aura forcement une nouvelle édition en 2009!!!

Commentaire de claude 34 posté le 08-10-2008 à 22:30:00

Pour l'avoir fait plusieurs fois, c'est (c'etait ?) une course très sympa. Courir à 2 et contre la montre est une idée tellement bonne que le CAP Melgueil l'a reprise pour le duo des cabanes. La photo de Stéphane fait plaisir à voir et le CAP était une fois de plus bien représenté. Merci pour ton récit de l'intérieur et bravo d'être bénévole.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran