Récit de la course : Trail de l'Aqueduc 2005, par pierrot34

L'auteur : pierrot34

La course : Trail de l'Aqueduc

Date : 10/4/2005

Lieu : Castries (Hérault)

Affichage : 1567 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Douce nature...

Bonsoir du Languedoc.
Hier samedi, je téléphone une fois au numéro donné par Jogging International pour m’engager au trail de Castries (10km, 100% chemins annoncés). Pas de réponse. Je rappelle deux fois, trois fois, dix fois…Rien !Je me dis, pour la 11ème fois, si ça ne répond pas, j’y vais quand même mais je cours sans dossard et je tente une expérience : je prends mon nouveau petit numérique « Dimage », je pars devant et j’attends la course pour faire des photos et je termine tranquille, en profitant comme il se doit de cette nature que je connais un peu pour avoir de la famille dans le coin. Ca ne répond pas. Alors la décision est prise et l’état d’esprit ce dimanche matin n’est pas du tout le même que d’habitude. Je pars pour le fun, pas comme d’habitude, pour faire mon maximum.
Il souffle un vent frais et fort mais le soleil brille et le ciel est bleu, comme il l’est très souvent. Parking. Un petit tour aux inscriptions. Nous sommes je pense une bonne centaine. J’enlève le survêt et en tenue longue me voilà parti, 30mn avant le départ, avec l’appareil photo dans la banane.
C’est vrai, le parcours est très plaisant. Chemins de terre, de pierres, pins, oliviers. Ca sent bon. Je trottine. Rien ne presse Le parcours est très bien balisé :flèches et rubalise. Il est même musical car ces rubans claquent et sifflent dans le vent !.Et voici le fameux aqueduc, au 2ème km qui donne son nom aux foulées d’aujourd’hui. Je repère le bon angle avec soleil, arbre, chemin et…aqueduc pour faire mes premières photos. Le départ était à 10H. J’attends en cueillant du romarin en fleurs et du thym, en admirant ces petites fleurs printanières qui me ravissent toujours comme un gamin. 10h15 : voici le quad annonciateur ! Et le premier, déjà détaché, puis les deux suivants . Je fais deux photos et…l’appareil annonce « carte pleine » ! J’avais oublié d’effacer les photos précédentes. Alors je remballe le matos dans la banane et j’emboîte la foulée des coureurs suivants. 200m plus loin, je suis flashé par la photo radar du jour ! Je passe en quelque 20è position sûrement. Du jamais vu ! Comme les premiers, que je n’ai jamais vus dans une course. Alors, je me pique au jeu et je retrouve le rythme habituel mais sans jamais forcer, d’autant plus qu’une douleur aux muscles de l’arrière des cuisses commence à me freiner singulièrement. N’aurais-je pas récupéré de mon semi de dimanche dernier à Villeneuve, chez moi ? Ou c’est le fait de n’avoir rien fait dans la semaine en matière d’entraînement. Sans doute car je n’ai pas du tout mon rythme habituel et je me surprends à marcher plusieurs fois. Ca déboule derrière. Je passe quand même 50è au 5è km (des gens comptaient). Les chemins tournent, montent un peu, descendent mais toujours en pleine nature. J’adore . Je finis tranquillement, sans m’arrêter aux ravitaillements (je n’ai pas payé mon engagement et je n’ai pas de dossard ; mais assez curieusement, personne ne me le fait remarquer.) Juste avant l’arrivée, j’oblique à droite. Direction la voiture. Change sec. Puis un petit tour vers l’arrivée .Pour manger deux quartiers d’orange (il a volé, a volé, l’orange !)et boire un verre d’eau. C’est que je dois reprendre le volant, avec mon diabète insuliné et je ne voudrais pas me laisser surprendre par une hypoglycémie…. J’entends : « Elle est magnifique cet-te cour-se ! ». C’est vrai, et encore plus si je l’avais faite dans des conditions habituelles. Mais je l’ai voulu ainsi. C’est mon côté anarchiste ! Et puis, quitte à être anonyme, autant l’être à 100% ! Un joli parcours. J’y retournerai…en m’engageant longtemps à l’avance !

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran