Récit de la course : Trail Ubaye Salomon - 44 km 2008, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Trail Ubaye Salomon - 44 km

Date : 10/8/2008

Lieu : Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence)

Affichage : 2186 vues

Distance : 44km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail Ubaye Salomon 2008 - 21 kms

 

 

Une semaine après le trail de St Christophe, me voici dans mon second « chez moi » en Ubaye pour un trail similaire (21 kms pour 1000m de dénivelée).

 

Départ place Manuel (cliché !!), beaucoup de participants pour ce trail, le temps est au rendez-vous !

 

Le départ est donné, j’ai mal anticipé et me retrouve assez loin derrière. J’essaye de doubler tout le long de l’Ubaye, mais ce n’est pas facile vu l’étroitesse de la digue. On traverse le futur golf, les travaux avancent ! Le rythme est déjà pas mal (environ 12 km/h), je me cale sur un grand jeune tout en noir et essaye de garder le contact avec lui.

 

On passe le pont du bowling, la plupart des coureurs vont tout droit et on court le long du Bachelard.

 

C’est à Uvernet-Fours que les choses sérieuses commencent ! Connaissant le coin, je ne gaspille pas trop d’énergie (la montée est longue et RAIDE) et reste au contact des coureurs sans chercher à dépasser. Petit coucou à mes Grands-parents qui sont venus m’encourager au niveau de Cuguilles, les premiers sont déjà passés il y a dix minutes !

 

La montée dure, dure, beaucoup de pente et aucun replat ! L’arrivée sur Chastellaret permet de se rendre compte de la dénivelée, on surplombe les Molanès (1600 m). On reprend petit à petit des coureurs qui s’arrêtent carrément. Puis on arrive sur un long sentier en forêt, ceux qui peuvent en profitent pour relancer, je garde mon rythme de marche rapide. De toutes façons derrière l’écart est creusé.

 

On arrive près du col de Cloche et le retour commence… Mauvaise surprise, ça monte encore et je m’attendais à un ravitaillement ! Il y a tout de même un photographe !! Je profite des descentes pour allonger la foulée et continuer à travailler la technique de descente où les écarts se font vraiment en trail.

 

Dans la descente au col des Alaris, je remonte sur un couple mais n’arrive pas à dépasser. Finalement j’y vais au forcing, mais dans l’élan je me trompe de chemin ! Aaaargh, ils sont de l’autre côté ! Je reviens, mais maintenant ils sont quatre… Mais dans les quatre, il y a un coureur que j’appelerai « la fusée » que je ne reverrai jamais ! Sauf que quand il passe, j’en profite pour le suivre et me débarrasser de ces concurrents. Je le garderai en point de mire quelque temps, mais quel descendeur !

 

On arrive au Col des Alaris, ravitaillement, et on repart sur un chemin de 4x4 qui monte et descend, horrible ! Mais d’autres souffrent plus que moi, j’en remonte deux à nouveau.

 

Et finalement, moi qui m’attendait à huit kilomètres de descente régulière, je découvre qu’on se coltine 4 kms de faux-plats et 4 kms de descente abrupte ! Les cuisses chauffent ! Les kilomètres s’allongent, mais on domine toujours autant Barcelo ! Ouf, le panneau 20 kms ! Trois concurrents sont à vue, je parviens à les rattraper et à créer l’écart dans la dernière descente.

 

L’arrivée sur le stade fait du bien ! Je suis fourbu mais ravi ! Au final 2h12, alors que j’espérai passer sous les 2h15 ! Je ne regrette pas d’avoir fait le 44 kms, je n’aurai pas pu remonter jusqu’au Col de Cloche après 30 kms de folie.

 


 

 

4 commentaires

Commentaire de unbretonagrenoble posté le 12-08-2008 à 09:13:00

Bravo pour ta course que tu bien géré!!

T'es en grande forme!

à plus

Commentaire de Bouh posté le 12-08-2008 à 10:42:00

Salut !
Jolie course je t'avais en ligne de mir dans la descente mais une attache de chaussure a explosée(salomon S-labs à peine 3 mois) ce qui ma arrété net avec une belle entorse. Du coup j'ai pu faire connaissance de ton père qui ma redescendue en Panda 4x4.
Tu le remercieras encore !

Commentaire de Bouh posté le 12-08-2008 à 10:48:00

PS : je pense que c'était ton père...

Commentaire de lamiricore posté le 13-08-2008 à 09:17:00

Salut Julien,

on a dû en effet se croiser sur ce trail et tu m'a certainement doublé dans la descente !

C'était une course splendide à refaire sans hésitations !

@ +++

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran