Récit de la course : Gran Trail Valdigne 2008, par Piloumontagne

L'auteur : Piloumontagne

La course : Gran Trail Valdigne

Date : 12/7/2008

Lieu : Courmayeur (Italie)

Affichage : 1200 vues

Distance : 87km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Et bien, ce Gran Trail Valdigne fut un sacré morceau !

 

Italie, Valdigne, Juillet 2008. Après une superbe pasta party dans la salle d'escalade du Centre des Sports de Dolonne, puis une nuit agitée (à cause des orages et de pluies violentes) au Camping des Grandes Jorasses, le top départ a été donné à 10h00 près du Jardin de l'Ange, au centre de Courmayeur.

 

Beaucoup de participants pour cette 2ème édition. Et malheureusement, il ne fait pas grand beau. Je fais la connaissance de Jérôme (qui terminera 11ème !!!) et j'ai beaucoup de plaisir à retrouver Cédric (L'Castor Junior), croisé sur le Raid du Golf du Morbihan au mois de juin. Avec Cédric, nous partons prudemment, car le début annonce la couleur : il faut passer le col Liny, à plus de 2600 m. Une légère bruine nous accompagne. Nous quittons rapidement la route pour un chemin bien agréable. Bonne petite progression. 

 

Dans la montée du col, un gars s'associe à notre duo : Arnaud, un kikou également (Nono 5G). Très sympa. Nous ferrons un bon bout de chemin ensemble. Aranud a déjà participé à l'édition 2007 et nous décrit le parcours qui nous attend. La denière montée pour atteindre le col Licony est raide. En haut, nous avons déjà avalé 1446 m d+ en 8 km !!!

 

 

 

En haut, petite séance photo. Le temps est bouché. Nous n'aurons pas l'occasion de voir la panorama sur le Mont Blanc. Vraiment dommage, mais c'est la montagne qui décide ! On aperçoit quand même le Refuge Bertone ! Une belle descente nous attend, passage au niveau d'un beau lac pour rejoindre le col Battaglione et le premier ravito à Planaval. Je commence à avoir un peu chaud... je me suis bien convert, craignant le froid, mais le soleil vient nous saluer.

 

Avec Cédric et Arnaud, ne repartons d'un bon pas. Je cours devant su un beau chemin, le cadre est superbe. Une fois en bas, il faut remonter. Un arrêt au ravito et c'est reparti. Tout ce qu'on a descendu, il faut le remonter ! C'est le principe de ces montagnes russes... et ce qui fait notre plaisir. Direction le col Fetita.

 

 

 

 

Bon là, je sens (déjà), que je monte moins bien que d'habitude. La fatigue accumulée ces dernières semaines, le voyage pour venir en Italie, la courte nuit... tout cela laisse des traces. Je me résigne donc à monter tranquillement, laissant Cédric et Arnaud filer devant. Une fois en haut, je retrouve Cédric qui m'a attendu. Nous pensions courir ce trail ensemble, mais je sens bien que Cédric est beaucoup plus frais que moi. Nous entamons la descente vers le col du Bard. km 33

Au col du Bard, nous retrouvons Arnaud. Ensuite, il nous reste à rejoindre Morgex. Cédric file bien dans la descente. Avec Arnaud, nous gérons prudement. Nous passons devant cette magnifique petite chapelle peinte, puis poursuivons jusqu'à Morgex. km 44. Arnaud me remonte le moral, car vraiment, les sensations n'y sont pas aujourd'hui. Nous prenons 1/2 heure pour nous requinquer, bonne soupe, bonnes pâtes. L'organisation est vraiment nickel. Cédric vient nous saluer avant de repartir. Il a la forme. Nous l'encourageons.

 

Nous quittons Morgex sous la pluie et l'orage. ça s'annonce pas fameux tout ça... beaucoup décident de s'arrêter là. Nous y a allons de bon coeur et arrivons bientôt à Pré St Didier, km 49. Nous avons fait plus de la moitié du parcours. Au niveau du dénivelé, il reste deux sacrés morceaux. Et avec toute cette pluie, ça va être dantesque. Mais avec Arnaud, c'est bien agréable. Nous discutons pas mal. C'est vraiment un rythme de rando-course.

 

Nous devons rejoindre le hameau d'Arpy, puis ensuite un autre col s'offre à nous : le col Croce. Arnaud a une sacrée pêche et je ne préfère pas suivre (de toute façon, j'aurais eu bien du mal). Nous empruntons une route, puis un chemin en sous-bois nous conduit au Lac d'Arpy. C'est la tombée de nuit, bientôt la frontale va être utile ! Une fois au Col, je bascule dans une belle descente pour rejoindre la Thuile. km 67. Il reste 20 km et un col.

 

 

 

 

Après un court arrêt à la Thuile, je reparts. Je suis bien décidé à le terminer ce Gran Trail Valdigne, même avec de telles contitions. Sur cette dernière portion, je progresse seul, en remontant quelques gars de temps en temps. Les 10 km de montée sont fastidieux. J'ai l'impression que je ne vais jamais arriver à ce grand feu (un phare en fait), en haut du col, que j'apperçois depuis si longtemps. Et finalement... j'y arrive ! Et il y fait vraiment froid ! Je bois un thé bien chaud. Une dernière descente de 10 km et ce sera la fin. Tout le début ressemble à la descente vers les Chapieux (parcours UTMB). L'usage des batons est  vraiment appréçiable. Boueux à souhait. Quelques gamelles plus tard, je suis à mi-parcours de la descente. Je vois les lumières de Courmayeur !

 

 

 

 

 

La suite du chemin est bien agréable, une belle piste où je cours bien. Ensuite, le chemin nous couduit en sous-bois et c'est bientôt Dolonne. Je passe sous une arche, croyant être ar dernier point de contrôle avant l'arrivée. Une bénévole me félicite et coupe le bracelet avec ma puce. Sur le coup, je comprends pas... mais en fait, je suis ARRIVE ! car l'arrivée ne se fait pas au Centre des Sports de Dolonne, mais dans ce petit hameau. Génial, sourire aux lèvres, on m'offre une bière pression que je savoure !

 

Une navette nous conduit ensuite au Centre des Sports, où je prends une bonne douche bien chaude, après cet ultra couru dans des conditions particulièrement difficiles : sur les 440 partants, 257 ont bouclé ce grand huit en Valdigne. J'ai mis 18h30 pour parcourir ces 87 km et 5100 md+. Avec la pluie et la fatigue, je ne me suis pas transformé en grenouille... mais en escargot  !

 

Je m'étais inscit à cet ultra avant d'être retenu pour le Pyrénées Expé Trail (qui se déroulait une semaine après, du 21 au 26 juillet). Du coup, je voulais le faire sans forcer... pour m'économiser (!) et ce fut un sacré entrainement pour l'UTMB ! Un bon test également pour mon mental, élément déterminant pour mener à bien ce genre de périple.

 

Merci à Cédric, Jérôme, Marc et mon père pour les encouragements.

Un vrai trail de montagne... à refaire avec le beau temps !

 

 

 

http://piloumontagne.blog4ever.com

 

7 commentaires

Commentaire de Jerome_I posté le 08-08-2008 à 21:05:00

Bravo pour ta course après le morbillan et avant les pyrenés. Quelle joie de lire ce CR avec toutes ces superbes photos.

Content de t'avoir rencontré, je lirais ton CR des pyrenés pendant les vacances et rendez vous dans 3 semaine à Chamonix... A cette heure la nous serons sur les chemins!

Jérome

Commentaire de millénium posté le 09-08-2008 à 10:32:00

MERCI PILOU !
A bientôt de te (re)voir....

Commentaire de Mustang posté le 09-08-2008 à 11:07:00

belles photos, une beau récit épique pour une épreuve difficile! bravo!

Commentaire de L'Castor Junior posté le 11-08-2008 à 01:06:00

Ah, quel plaisir de te retrouver au départ, et de parcourir une bonne partie du trajet à tes côtés, dans le même esprit de balade sans d'autre objectif que d'en voir le bout.
Et quel dommage, forcément, de n'avoir pu finir, comme nous en étions convenu au départ, à trois, avec Arnaud.
A charge de revanche ;-))
Merci en tout cas pour ce beau récit et ces superbes images !

Commentaire de Goldenick posté le 12-08-2008 à 17:51:00

Bravo pour tes photos, elles sont superbes. Et bravo pour la course bien sur. Je n'ai helas pas eu la chance de te rencontrer lors de ce week-end mais j'espere que ce ne sera que partie remise.
A bientot

Commentaire de akunamatata posté le 13-08-2008 à 08:36:00

Belles photos Pilou!
ça donne vraiment envie de revenir dans le coin.

Commentaire de la panthère posté le 16-08-2008 à 21:05:00

super CR, avec de superbes photos, ha!!! tu l'aimes cette montagne.....heiiinnnn

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran